Quel type de pneus choisir pour un camping-car ?

Le Camping-car est un véhicule qui permet d’aller en aventure et de passer d’agréables moments en famille. Bien équipé, il procure une sensation unique de liberté contrairement aux vacances passées dans des lieux fixes et prédéfinis. Cependant, ce plaisir peut se dissiper en cours de chemin, si le véhicule aménagé n’est pas doté de pneumatiques adaptés.

Les caractéristiques du pneumatique à choisir pour un camping-car

Les pneus constituent les seuls points de contact entre la route et un véhicule. Ils jouent plusieurs rôles comme la motricité, la tenue de route et également le freinage. Pour choisir les pneus les mieux adaptés pour un camping-car, vous pouvez faire appel à un spécialiste comme l’entreprise SARL AXOTO située à Saint-Paul. Toutefois, il existe certains aspects que vous pouvez considérer pour le choix des pneus.

La taille des pneus

Les pneus doivent avoir des dimensions homologuées suivant la taille du camping-car. Naturellement, celui-ci possède un indice de charge extrêmement élevé comparé aux autres types de véhicules. Il faut donc s’assurer que la taille des roues soit celle indiquée par le manufacturier automobile. Pour s’y prendre, il faut se référer à la séquence de chiffres et de lettres sur les pneus.

Généralement, le premier chiffre indique la largeur du pneu en millimètre. Le deuxième exprime le quotient de la hauteur et de la section de la roue. Dans la suite de la séquence, une lettre peut apparaître pour donner le mode de construction du pneu. Par exemple, le marquage de la lettre R signifie qu’il s’agit d’une roue à carcasse radiale. De plus, le chiffre qui vient après la lettre révèle le diamètre de la jante en pouces.

La résistance et la performance

Il faut vérifier que la séquence de chiffre sur le pneu se termine par le marquage « CP ». Ce dernier est spécifique aux pneus des véhicules aménagés et montre qu’ils sont plus performants et résistants. De même, cette indication prouve que la valve de la roue est en métal. Cela fait qu’ils peuvent supporter parfaitement de fortes pressions allant jusqu’à 5,5 bar.

La structure du pneu

Les pneus pour camping-car doivent montrer une robustesse pour mieux supporter les chocs. Ils doivent être polyvalents afin de faciliter l’adaptation du véhicule à plusieurs types de routes. A cela, s’ajoute le confort que doit procurer le pneumatique grâce à sa compatibilité avec le siège du camping-car. Pour information, si vous avez besoin d’un siège confortable, il existe un  nombre important de modèles plus prisés comme le Recaro Young Sport Hero.

Un choix de pneu réfléchi

Mis à part le standard des caractéristiques de pneus à considérer, il est important de tenir compte des recommandations du constructeur de votre camping-car. Il maîtrise le mieux le type de pneu qu’il vous faut en se basant sur le calcul de nombreuses données notamment :

  • L’indice de vitesse
  • L’indice de charge,
  • La pression maximale

Par exemple, il est possible d’utiliser des pneus marqués « C » pour les véhicules utilitaires et les poids lourds selon des fabricants.

L’entretien des pneumatiques pour camping-car

Il importe d’entretenir les pneumatiques afin de leur assurer une meilleure longévité. Pour ce faire, il est recommandé de gonfler les pneus à l’azote. Ce gaz confère à la roue, une bonne résistance à l’échauffement contrairement à l’air. Lorsque le camping-car doit être stationné pour un long moment, il est primordial de diminuer la charge supportée par les pneus.

De même, avant de le démarrer pour une quelconque aventure, il faut réaliser un contrôle technique. Cela a pour but d’identifier les potentiels signes d’usures ou de vieillissement. Rappelons qu’il existe deux types de contrôle technique pour un camping-car. Il  y a celui destiné aux véhicules de moins de 3,5 tonnes et celui des poids lourds. Dans les deux cas, le contrôle des pneus permet par exemple de vérifier le parallélisme des roues.

Où faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Comme n’importe quel type de véhicule, le camping-car est soumis à un test régulier. Les frais de cet examen sont à la charge du propriétaire de la voiture. Si vous êtes décidé à réaliser le contrôle technique de camping-car, découvrez ci-après les différents endroits adaptés à cette vérification.

Les différents types de contrôle technique de camping-car

Il existe deux types de contrôle technique de camping-car selon la catégorie du véhicule.

Le contrôle technique de camping-car moins de 3,5 tonnes

S’il s’agit d’un camping-car léger, moins de 3,5 tonnes, les points de vérification de l’examen sont les mêmes que ceux des voitures légères. Cela touche l’identification du véhicule, les équipements de freinage, la direction, la visibilité, les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques. Ce test auto se porte également sur les essieux, les roues, les pneus, la suspension, le châssis et ses accessoires, les nuisances et les autres équipements.

Le résultat de l’examen de camping-car comprend plusieurs niveaux. Le premier niveau regroupe les défaillances mineures qui ne requièrent pas la réalisation de contre-visite. Pour ce qui est des voitures qui présentent des défaillances majeures, elles doivent effectuer un contre-visite dans un délai de 2 mois. En ce qui concerne les voitures qui montrent des défaillances critiques, elles ne doivent plus circuler et sont soumises au contre-visite à effectuer dans un délai de 2 mois.

Le contrôle technique de camping-car poids lourd

Dans le cas du camping-car appartenant à la catégorie poids lourd, le contrôle technique se base sur la vérification des fonctions communes telles que l’identification, le système de freinage, la direction, la visibilité et les liaisons au sol. Elle touche également le châssis et ses accessoires, les organes mécaniques, les équipements, la pollution et le niveau sonore.

Le contrôle technique du camping-car poids lourd passe également par le contrôle de quelques fonctions supplémentaires : carte violette, coupe-batterie, extincteur, dispositif d’évacuation de fumées, porte de secours, trappe de secours, boîte de premier secours, etc. La vérification d’une plateforme d’accès handicapés est même indispensable.

Quoi qu’il en soit, le contrôle technique du camping-car est à effectuer tous les deux ans. S’il s’agit du premier examen, il est à réaliser six mois après le quatrième anniversaire de sa date de première mise en circulation.

Les sanctions en cas d’absence de contrôle technique

Si vous ne réalisez pas le contrôle technique de votre camping-car, vous encourez une amende pouvant aller jusqu’à 750 . Votre voiture peut être aussi immobilisée et vous devez remettre votre carte grise aux forces de l’ordre. À partir de là, vous disposez de sept jours pour effectuer le contrôle technique. Une fois que l’examen est réalisé, rendez-vous à la gendarmerie ou au commissariat pour présenter le procès-verbal attestant que votre véhicule respecte bien les normes.

L’endroit idéal pour faire le contrôle technique de camping-car

Le contrôle technique de camping-car est à réaliser dans un centre agrée en France. Vous n’avez qu’à vous présenter avec votre certificat d’immatriculation ou votre carte grise. Si vous recherchez un centre de contrôle technique de camping-car agrée, rendez-vous à SECURITEST. Il dispose d’une certification CARREFOUR ENTREPRISE SARTHE attestant de la qualité du contrôle technique réalisé sur les lieux. La société s’occupe également d’autres types de tests auto : 4×4, GPL, électrique, hybride, etc. Pour prendre un rendez-vous ou pour demander un devis, n’hésitez pas à vous servir du formulaire disponible sur son site web. Pour obtenir une réponse rapide, appelez au 02 43 28 03 00. Vous pouvez aussi vous rendre directement à l’Avenue Des Frères Renault Espace Commercial Auchan, 72650, LA CHAPELLE-SAINT-AUBIN. La société est ouverte du lundi au samedi de 09h à 19h.