La restauration d’une voiture de collection en 5 étapes

L’achat d’une voiture ancienne est le domaine de prédilection des collectionneurs, mais beaucoup d’amateurs de voitures se lancent actuellement dans cette activité. Néanmoins, les voitures de collection ont quelques inconvénients. En effet, il est possible que l’auto présente des défauts au niveau de la carrosserie ou dans son moteur, ce qui oblige les acheteurs à engager des spécialistes en restauration de véhicules de collection pour les remettre en état. Vous pouvez tout de même réaliser cette opération vous-même dans la mesure où vous avez quelques notions en mécanique, mais il vous faudra disposer de bons outils. Pour vous à restaurer une voiture de collection, voici les étapes essentielles.

Affiner le projet

Il est impératif de préparer votre projet pour vous éviter de perdre vainement votre temps et votre argent. À cet effet, il faudra définir l’étendue des travaux que vous souhaitez entreprendre pour la restauration du véhicule. Pour ce faire, inspectez soigneusement chaque parcelle de la voiture, et ce, de sa carrosserie à son moteur en passant par l’intérieur de l’habitacle. Vous devez alors définir les changements que vous souhaitez apporter.

Mais il y a un adage qui dit : « Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre ». De ce fait, il est important de bien évaluer votre projet avant de vous lancer. Il faudra décider de l’étendue des modifications selon votre budget pour éviter de vous ruiner. En effet, vous ne pouvez réaliser des opérations au-dessus de vos moyens sans vous endetter, ce qui n’est pas du tout convenable. Nous vous conseillons de définir les tâches en fonction de la somme que vous pouvez dépenser.

Demander les conseils d’un professionnel

En principe, il est préférable de confier ce type de projet à un spécialiste en restauration de véhicules anciens. Mais dans la mesure où vous ne pouvez pas l’engager à défaut de budget, il est toujours préférable de demander ses conseils. En effet, ses recommandations vous seront très utiles pour garder l’authenticité de votre voiture de collection. Ces professionnels disposent également d’assez d’expérience en matière de réglage et de modification de certains éléments sur ce type de véhicule. Ils peuvent éventuellement effectuer un diagnostic du moteur pour vous éviter de perdre trop de temps.

Démonter le véhicule

Afin de restaurer plus facilement une voiture de collection, il est préférable de la démonter totalement. Vous pouvez commencer par retirer les chaises et enlever le tableau de bord. Poursuivez le processus en retirant les éléments indépendants de la carrosserie, notamment les pare-chocs, les rétroviseurs, le capot et le coffre. Il ne vous restera plus qu’à retirer le corps de la carrosserie. Notons qu’il faut être méthodique dans la réalisation de ces tâches, car il faut vous souvenir de l’emplacement exact de chaque pièce.

En ce qui concerne le moteur, il vous faudra un peu d’aide, car il est assez difficile de retirer seul tout le moteur. Pour ce faire, il est préférable de demander l’assistance d’un mécanicien qualifié ou bien de quelqu’un dans votre entourage qui s’y connaît en moteur. Nous vous déconseillons de travailler de concert avec un novice, car son intervention risque de vous compliquer la tâche, voire d’endommager des éléments du moteur de la voiture.

Réparer les défauts

La restauration proprement dite commence à ce stade. Il faudra vérifier les dommages éventuels sur la carrosserie afin de les réparer. À cet effet, il faudra niveler la paroi et enlever les rayures sur la carrosserie avant de la repeindre. Vous devez aussi revoir l’état des sièges et de les recouvrir avec le tissu de votre si c’est nécessaire. Pour le moteur, il est impératif de tenir compte du diagnostic d’un mécanicien qualifié. Ce n’est qu’alors que vous pourrez chercher des pièces de rechange en fonction de la dégradation constatée. Notons qu’il est important de choisir des pièces de bonne qualité si vous devez remplacer des éléments. Il est également recommandé d’utiliser des pièces de la même marque afin de préserver l’authenticité de votre voiture de collection.

Remonter le véhicule

Une fois que les réparations ont été effectuées, il est temps de remonter le véhicule. Il est préférable de commencer par le moteur pour ne pas abîmer la carrosserie. Procédez par étapes en respectant l’emplacement de chaque pièce afin d’éviter certains éléments. Il faudra aussi agir avec minutie pour ne pas endommager la peinture que vous venez d’appliquer. La restauration touchera alors à sa fin et il ne vous reste plus qu’à nettoyer le véhicule avant de la tester sur la route.

Film de protection carrosserie : avantages et critères de choix

Un film de protection de la carrosserie possède une action anti-UV et anti-jaunissement. Il sublime la peinture de votre voiture en la rendant parfaitement brillante. En plus de protéger la carrosserie de l’usure, des rayures, il facilite aussi le nettoyage de votre véhicule. On l’appelle aussi film PPF ou clear bra, et vous pouvez profiter de son lot d’avantages, à condition de choisir un modèle d’excellente qualité.

Les avantages du film de protection

Les rayures sur la carrosserie de votre voiture sont inévitables même si vous êtes très prudent au volant. Il suffit d’une griffure de clé ou d’un petit caillou qui s’est propulsé sur la carrosserie pour causer des micro-rayures sur la peau de votre véhicule. Pire encore si vous conduisez un SUV qui est plus exposé aux différents désagréments.

C’est en sens que la pose d’un film de protection devient importante. C’est la meilleure solution pour protéger la carrosserie contre toute agression extérieure : l’effet des rayons solaires, les coups de portières, les éraflures… Un modèle adhésif transparent de bonne qualité peut offrir sa protection jusqu’à 5 ans. Et même après l’avoir retiré, la peinture d’origine sera encore éclatante et sans dommage. En plus de son action préventive, le film adhésif peut également faire disparaître les micro-rayures déjà présentes sur la carrosserie. Il suffit d’exposer l’adhésif à une température comprise entre 30 °C et 40 °C pour bénéficier de son action efface-rayures.

Le film de protection est facile à poser, et vous pouvez vous y prendre sans l’intervention d’un professionnel. Il suffit de dégraisser au préalable la surface à couvrir à l’aide d’alcool isopropylique. Puis, nettoyez la carrosserie et le film avec de l’eau savonnée en spray. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à positionner le film en le faisant glisser soigneusement. Vous pouvez simplement vous servir d’une raclette pour une bonne finition. En plus d’être jolie, la carrosserie de votre voiture devient également facile à nettoyer une fois protégée.

Les critères de choix d’un film de protection carrosserie

La qualité de votre film de protection carrosserie est très importante. Tenez compte de la surface à protéger pour faire votre choix. Un vinyle de qualité moyenne peut faire l’affaire pour dissimuler les éraflures sur une petite partie de la carrosserie. Si vous prévoyez de recouvrir une plus grande surface, il faut un modèle de très bonne qualité. Vous l’aurez compris, il faut choisir méticuleusement votre film de protection carrosserie qui va assurer un covering total.

Comment reconnaître la qualité de cette protection de surface ? Un film adhésif incolore ayant une bonne adhérence à une surface lisse est parfait pour sublimer une carrosserie. Un modèle ayant une durée de vie d’au moins 5 ans sera également plus économique. Il vous épargne des dépenses liées à une peinture complète qui peut vous coûter jusqu’à 4 000 €.

Assurez-vous également de prendre un modèle ayant l’éclat d’origine de la carrosserie de votre voiture. Ensuite, choisissez un modèle adapté à son usage prévu, c’est à dire, pour un covering total, il faut un film de covering total. Vous avez le choix entre un film perlé, à motifs, mat, chrome, vinyle… Les film de covering total à motifs peuvent accorder un effet 2D, 3D ou 4D à la peinture de la carrosserie. À vous de choisir ce qui convient le mieux à votre type de véhicule.

En plus de vos exigences personnelles, tenez compte aussi de l’adhérence parfaite de ce revêtement adhésif à votre carrosserie. Pour vous en assurer, portez votre choix sur un modèle plasti dip ou hydro dipping. Ces variantes ne risquent pas de se décoller en cas d’entretien fréquent. Elles possèdent en effet une excellente durée de vie.

Rénovation de carrosserie: quelles sont les démarches administratives à réaliser ?

Envisagez-vous de rénover la carrosserie de votre véhicule ? La rénovation de carrosserie permet de redonner à votre véhicule son état d’origine, voire même un nouvel état. Sachez que toute modification sur votre voiture doit être déclarée sinon vous encourrez une amende. Comment déclarer légalement la rénovation de carrosserie d’une voiture ? Nous allons voir les détails maintenant !

Pourquoi rénover la carrosserie d’une voiture ?

La carrosserie désigne tout d’abord la structure extérieure du véhicule, qui permet d’enfermer l’habitacle, le coffre à bagages et le moteur de la voiture. Son objectif principal est de protéger les parties mécaniques de la voiture et d’assurer la sécurité de ceux qui sont assis à côté. Elle nécessite un entretien spécial afin que les mécanismes internes de la voiture puissent continuer à fonctionner correctement.

Si le véhicule est endommagé, la remise en état du véhicule est une étape nécessaire. C’est aussi un excellent moyen de limiter la consommation de carburant à cause de la réduction de la friction dans l’air. Aussi, le côté esthétique est pris en considération lorsque vous décidez de changer la peinture de carrosserie déformée par l’ensoleillement et les variations de la température.

Quelles sont les étapes à suivre pour déclarer la rénovation de carrosserie ?

Pour être conforme à la loi, vous êtes dans l’obligation de terminer les procédés administratifs nécessaires au moins un mois après les travaux de rénovation de carrosserie.

Une demande de certificat d’immatriculation

Ce document est obligatoire, car il permet la mise en circulation de votre véhicule. En cas de contrôle de la police, il vous sera réclamé. Il inclut votre demande ainsi que toutes les informations sur la voiture. Vous pouvez le télécharger en ligne sur Cerfa 13750*05.

Un certificat établi par le carrossier

Ce certificat est délivré directement par le carrossier en charge de la rénovation de votre véhicule. Ce document doit inclure la conformité de la société, les travaux réalisés sur le véhicule et d’autres informations sur l’état de la voiture. Vous aurez également besoin de ce certificat si vous envisagez de contacter l’assureur pour prendre en charge le coût des travaux.

Une demande de modification de carte grise

Vous aurez besoin de modifier votre carte grise pour finaliser les démarches nécessaires à la rénovation de carrosserie. Selon le cas, vous aurez peut-être besoin d’un Certificat 846A délivré par les Douanes, d’un procès-verbal de réception à titre isolé (RTI) établi par la DRIRE, d’un bulletin de pesée et d’un certificat de contrôle technique, mais les documents obligatoires sont :

  • Une copie recto-verso d’une pièce d’identité (passeport, permis de conduire ou titre de séjour).
  • Un justificatif de domicile d’au moins 6 mois (facture d’électricité ou de gaz, un avis d’imposition).
  • La carte grise originale afin de recevoir un certificat d’immatriculation provisoire.

Quand le document est complet, vous pouvez le remettre en ligne ou le déposer directement auprès de la préfecture et attendre la validation. Modifier votre carte grise va vous coûter 13,76 € dont 11 € pour la taxe de gestion et 2,76 € pour la redevance d’acheminement. Ce prix est valable pour chaque région de la France depuis 2021.

Si vous envisagez de changer seulement la couleur de la voiture, vous n’avez pas besoin de faire une nouvelle demande de carte grise contrairement au changement du type de carrosserie et à la rénovation complète de celle-ci.

Landraud Frères est un garage automobile spécialiste dans les travaux mécaniques et les travaux de carrosserie de vos véhicules. Il possède les qualités requises pour vous accompagner dans la réparation, la rénovation, le dépannage et l’entretien de votre voiture en vous offrant un service satisfaisant.

TROU DE CARROSSERIE : PUIS-JE FAIRE LA RÉPARATION MOI-MÊME ?

La carrosserie d’une voiture peut être manufacturée en plastique, thermoplastique ou thermodurcissable. La carrosserie peut subir des dégâts, puisque c’est ce qui protège l’intérieur de l’auto. Généralement, la réparation d’une carrosserie peut se faire chez un carrossier mais vous pouvez également l’effectuer vous-même. Continuer la lecture de TROU DE CARROSSERIE : PUIS-JE FAIRE LA RÉPARATION MOI-MÊME ?

Comment mastiquer une carrosserie auto ?

Mastic, c’est le mot qu’on a en tête qu’on parle de réparation de carrosserie. Mais pour que le rendu soit net, le produit doit être appliqué correctement. Trouvez dans cet article quelques conseils utiles

Quels sont les différents types de mastic pour carrosserie ?

Le mastic permet de réparer ou de cacher les petites imperfections (les rayures, les impacts ponctuels, etc.). Après son application, la carrosserie d’une voiture devient plus lisse.

Les différents types de mastic pour carrosserie de voiture sont :

– le mastic polyester universel

Ce type de mastic est le plus prisé dans les ateliers de réparation de carrosserie. Il dispose d’un profil dur et résistant. Cela permet une bonne adhérence à l’électro-zinc et à la tôle (en acier ou galvanisé). Grâce à sa polyvalence, le mastic polyester universel est utilisé dans le domaine industriel et automobile.

– le mastic polyester basse densité

Il est conçu pour les carrosseries épaisses. Facile à appliquer et à poncer, il fait un bon attachement sur différents supports dont le plastique, l’aluminium galvanisé, l’acier et autres.

– le mastic plastique

Le mastic plastique a une texture peu poreuse et fine. Donc, il est idéal pour lisser les déformations des objets en plastique comme les pare-chocs et les autres garnitures d’extérieur. Grâce à sa grande flexibilité, il assure une bonne adhésion sur tous supports en plastique.

– le mastic fibre de verre

Comme son nom l’indique, le mastic fibre de verre détient un corps très compact qui assure la facilité de remplissage et la durabilité des supports divers.

– le mastic fibre carbone

Il s’agit d’un mastic de qualité supérieure, permettant de remplir les gros creux.

– le mastic d’étain

C’est du mastic polyester chargé en particules d’étain, permettant un garnissage très adhésif et profond. En fait, le mastic d’étain est utilisable dans les réparations importantes telles que le débosselage, le remplissage des trous rouillés des bouchons de réservoir, le polissage du contour de pare-brise et des coins des portières, etc.

Ce qui différencie ce type de mastic des autres, c’est qu’il est très prisé dans la restauration de véhicules de collection. Après son application, le ponçage avec des papiers abrasifs à gros grains est vivement conseillé afin d’obtenir un rendu très lisse.

Comment reconnaître un bon mastic pour carrosserie ?

Un bon mastic doit avoir :

– une faible porosité ;

– une facilité de pose et de ponçage ;

– une bonne adhésion à tous les supports dédiés ;

– une grande résistance à la traction et à la compression.

Comment appliquer du mastic sur une carrosserie ?

Afin de réussir l’application d’un mastic sur une carrosserie de voiture, tenez compte des éléments suivants :

1- un bon choix du mastic suivant le type de réparation ;

2- une bonne préparation de la surface à mastiquer ;

3- une parfaite composition du mélange à appliquer ;

4- le respect du délai idéal de séchage.

Mélangez d’abord le mastic avec le durcisseur convenant au support à réparer. Respectez la température ambiante de la composition. Ensuite, prenez la spatule et appliquez de bout à bout le mélange sur le support. Pressez correctement la spatule afin d’éviter les poches d’air et obtenir une surface bien lisse et plate. Pour bien remplir les zones en courbe, utilisez une spatule en caoutchouc.

Notez que :

– l’excès de produit provoque des problèmes de rigidité du support et l’augmentation du coût de ponçage ;

– l’insuffisance du mastic entraîne des problèmes d’adhésion et de nivelage de la surface à poncer.

En tout cas, faites appel à un carrossier professionnel de SARL Aguilar Frères à Olmeto.

 

Comment réparer ou remplacer la carrosserie de sa voiture ?

La carrosserie fait référence à la structure extérieure qui définit l’esthétique et la forme particulière de chaque voiture. C’est comme la peau du véhicule. C’est pourquoi lorsqu’elle est endommagée, il nous semble que la voiture est vieille et laide, même si elle vient d’être achetée.

Qu’est-ce que la réparation de carrosserie ?

La réparation de carrosserie englobe l’exécution de nombreuses activités nécessaires pour réparer les dommages causés à la coque extérieure d’une voiture. Ceci est basé sur la restauration du véhicule dans son état d’origine, lorsqu’il n’avait pas de bosses, de rayures ou tout type de déchirures.

En règle générale, ces travaux de restauration sont effectués par des professionnels qualifiés appelés carrossiers. Ils travaillent dans un atelier pour réparer les défauts susmentionnés. Leur métier consiste à éliminer les rayures, le soulèvement ou l’usure de la peinture de la voiture, et autres.

Tâches de réparation de carrosserie

Certaines des tâches les plus courantes effectuées par les carrossiers automobiles comprennent :

  • La rectification du châssis qui est la structure interne du véhicule, et qui permet de soutenir la voiture.
  • L’élimination des fissures ou des traces d’usure en appliquant une couche de composés plastiques.
  • Le changement de toits ou de portes endommagés.
  • La restauration des capots et des pare-brise chaque fois que nécessaire.
  • Le placement des ailes et des pare-chocs, qui est un aspect très important de la réparation de carrosserie.
  • La soudure.
  • La modification des structures.
  • La réparation de moulures.
  • Le remplacement des éléments endommagés.

Après avoir fait tout cela, les carrossiers appliquent une couche de peinture dans la zone réparée. Généralement, cette activité est réalisée à l’aide d’un produit spécial appelé peinture en aérosol pour automobile. Bien que cela semble facile, c’est un travail très délicat qui ne peut pas être fait en suivant les instructions d’un manuel de réparation de carrosserie ou d’une vidéo YouTube.

Les réparateurs experts prennent les précautions suivantes lorsqu’ils peignent une voiture :

  • Avant d’appliquer la nouvelle couche de peinture, ils nettoient la zone sur laquelle ils vont travailler avec des solvants spéciaux.
  • Ils couvrent les vitres et les parties chromées de la voiture afin qu’elles ne se tachent pas.
  • Ils appliquent la peinture sous une lumière artificielle et dans un espace couvert. Cela évite que la voiture ne se mouille pendant le processus de la peinture.
  • Ils s’assurent que la température dans l’atelier est correcte afin que la peinture ne soit pas endommagée.
  • Ils vérifient que le pistolet à pression pour peindre ne produit pas de bulles.
  • Ils se couvrent de masques de protection pour éviter l’étouffement ou la contamination.
  • Réparation de carrosserie sur les voitures de collection

L’un des travaux les plus exigeants en réparation de carrosserie est la restauration d’une voiture classique. Ce type de véhicule doit être traité comme s’il s’agissait d’une œuvre d’art. Dans ce cas, le démontage des accessoires doit être fait avec un soin particulier, car ce sont des pièces que nous ne trouvons pas facilement sur le marché.

Néanmoins, la restauration d’une voiture ancienne représente toujours un défi intéressant pour un carrossier. Selon les experts, la restauration de la carrosserie d’une voiture ancienne doit être réalisée en respectant les étapes suivantes :

  • Bien laver la carrosserie pour apprécier l’état réel de la tôlerie du véhicule avant sa restauration.
  • Retirer les accessoires : pare-chocs, ailes, rétroviseurs, pneus, pare-brise, plaques, etc.
  • Réparer les bosses et les déformations plus importantes qui nécessitent l’application de chaleur ou d’un marteau à inertie. Ensuite, les rayures doivent être enlevées et réparées avec un mastic polyester.
  • Poncer les parties qui présentent des irrégularités et les remplir jusqu’à ce que toute la surface soit uniforme.
  • Appliquer une couche d’étanchéité.
  • Peindre le véhicule après avoir très bien nettoyé toute la surface.
  • Assembler les accessoires de carrosserie avec une extrême prudence.

Bien entendu, la réalisation de ces travaux nécessite des compétences et du savoir-faire de carrossiers expérimentés.

Comptez sur l’équipe de carrossiers du garage GCB pour la réparation de la carrosserie de votre voiture. L’atelier se trouve à Décines-Charpieu, et accueille des automobilistes venant de partout dans la région : Lyon, Villefontaine, etc.

Tuto : comment repeindre soi-même sa voiture ?

Vous avez remarqué des petites rayures et des traces de rouille sur la carrosserie de votre auto ? Vous souhaitez les masquer sans passer par un carrossier ? Vous pouvez repeindre la voiture vous-même. Pour vous aider, suivez notre tutoriel.

Choisir la bonne peinture

Avant tout, vous devez vous munir de la bonne peinture. En plus de donner un aspect esthétique à l’auto, celle-ci protégera la carrosserie des effets néfastes de la rouille. Pour repeindre un véhicule, vous avez 3 choix de peinture :

La peinture cellulosique :

La peinture cellulosique est un excellent choix en termes de revêtement pour auto. Elle a l’avantage de sécher rapidement grâce à l’évaporation des solvants. Le hic avec cette peinture est qu’elle demande le passage au processus de polissage avant son application.

La peinture glycérophtalique séchage « air » :

Si vous n’avez pas envie de polir toute la carrosserie, optez pour ce type de peinture, autrement appelé peinture brillante direct. Celle-ci est appréciée pour ses diverses propriétés (souplesse, garnissante, brillante…). Néanmoins, son application demande un certain savoir-faire au risque de ne durer qu’un mois. Vous devez prendre certaines précautions pour que la peinture dure longtemps.

La peinture acrylique :

C’est le choix le plus récurrent pour retoucher la peinture d’une auto. Grâce aux propriétés de la résine acrylique, ce type de peinture offre une facilité d’application et une meilleure longévité. Elle conserve également sa brillance, et ce, sans demander des entretiens fréquents. Le hic avec la peinture acrylique, c’est qu’elle est assez onéreuse en comparaison avec les deux autres types de peinture pour voiture.

Effectuer les préparations nécessaires

Une fois la peinture choisie, place à la phase de préparation. Avant de peindre la voiture, vous devez décaper la surface afin d’enlever l’ancienne peinture. Bien que cette étape ne soit pas obligatoire, elle reste indispensable pour faciliter l’application de la teinte. Pour avoir une surface lisse, nous vous conseillons d’utiliser un papier de verre doté d’un grain entre 400 et 600. Lorsque la carrosserie est bien décapée, nettoyez-la avec un détergent, puis à l’eau savonneuse. N’oubliez pas de la rincer à l’eau claire. Laissez l’auto sécher pendant 30 minutes environ. Puis, masquez les parties à ne pas teindre avec du ruban adhésif.

Appliquer la peinture

Si les rayures de votre auto sont importantes, il est préférable d’utiliser un polish qui ravivera la couleur et les luisances du véhicule, et qui masquera les traces. Et si nécessaire, mélangez la peinture avec un durcisseur ou un diluant, selon les indications inscrites sur le produit. Ensuite, appliquez une couche et laissez sécher pendant 30 minutes environ. Appliquez une deuxième couche de peinture. Pendant cette étape, vous devez vous assurer que les rayures sont bien couvertes et atténuées. Une fois la peinture séchée, vous pouvez ajouter deux couches de vernis transparents ou un produit antirouille pour avoir un meilleur rendu.

Quelques conseils pratiques

Pour la deuxième couche de pratique, vous pouvez choisir une couleur différente de la première couche.

Si vous n’avez aucune connaissance dans les travaux de carrosserie, il est préférable de confier directement la peinture de votre auto à un carrossier ou à votre garagiste. Pour cela, vous devez prévoir un budget de 5000 euros environ (coup de la peinture, retouche et main d’œuvre). Notez que repeindre une carrosserie demande un budget plus important que de confier les travaux à un professionnel ou les réaliser vous-même.

Pour information : lorsque vous décidez de repeindre votre auto, vous devez envoyer une lettre de déclaration auprès de la préfecture. Cette démarche est une obligation afin de mettre à jour la carte grise. Elle doit être effectuée un mois maximum après les travaux. Cette formalité engendre un coût de 40 euros environ.

Quel grain de ponçage utiliser pour une carrosserie de voiture ?

Lorsqu’il faut repeindre une voiture, la tâche est plus complexe que la simple application d’une nouvelle couche sur l’ancienne peinture. Dans la plupart des cas, il est préférable d’enlever la peinture actuelle du véhicule et de recommencer à zéro. Par conséquent, tout propriétaire de voiture qui envisage de refaire la peinture doit au moins connaître les intensités de grain de ponçage à utiliser. Que vous envisagiez de le faire vous-même ou de confier cette tâche à un professionnel, le fait de savoir ce que recouvrent les travaux de carrosserie automobile peut vous aider à déterminer exactement ce dont votre véhicule a besoin.

Grossier : grain 40

Comme pour les papiers de verre de la gamme des 30, le papier de verre de grain 40 a de gros grains qui laissent des traces rugueuses sur les métaux peints. En tant que tel, le papier de verre de grain 40 est principalement un papier de verre qui doit être confiné aux surfaces automobiles qui nécessitent un ponçage de haute intensité.

Le grain de ponçage 40 est généralement recommandé pour les voitures, les camions et les camionnettes dont la carrosserie a subi plusieurs couches de peinture au fil des ans. Par ailleurs, le papier de verre de grain 40 peut être utile aux endroits d’un véhicule où la surface a été effleurée par des objets tombés, auquel cas une retouche peut s’avérer nécessaire.

Très fin : grain 240

Lorsque vous entrez dans la gamme des 200, le papier de verre devient plus lisse, mais aussi plus résistant, que n’importe quelle option de grain de ponçage inférieur. Par conséquent, un morceau de papier de verre de 240 grains peut être utilisé pour décaper facilement la peinture d’un panneau de voiture. Le ponçage peut être accompli sans les traces émoussées qu’un papier de grain 32 laisserait sur son passage. Ainsi, le papier de verre de grain 240 est le premier niveau de papier de verre à envisager pour une voiture, un camion ou une camionnette dont la peinture est lisse mais épaisse, sans corrosion ni dommage.

Extra fin : 320-Grit

Ce type de grain de ponçage est idéal pour le polissage en douceur et le décapage de peintures épaisses. Avec un papier de verre de 320 grains, la peinture devrait se détacher du véhicule par des coups de disque réguliers. Lorsque vous passez le grain de ponçage 320 au travers de la peinture, l’éclat brillant et argenté du métal doit ressortir à la surface. Grâce à sa résistance, le papier de verre à grain 320 est une bonne option pour les voitures ou les camionnettes qui ont été traitées avec de l’émail ou d’autres couches dures.

Super fin : 400-Grit

Lorsqu’il s’agit de finition, l’option la plus populaire préconisée par un atelier de carrosserie est le papier de verre de grain 400. Avant l’application de la nouvelle couche de peinture, le papier à grain 400 rend la préparation lisse et facile. S’il y a des zones rugueuses sur la surface ou les bords d’un panneau donné, le grain 400 peut être utilisé pour lisser le métal d’une manière que les grains inférieurs ne peuvent pas faire.

Super fin : 600-Grit

Lorsqu’il s’agit de corriger des erreurs dans des couches de peinture molles, le papier de verre de 600 grains rend la tâche relativement facile. De même, si la peinture s’écoule avant qu’un panneau n’ait été entièrement recouvert, les bords de la peinture peuvent être lissés avec un papier abrasif humide de 600.

En fait, le papier de verre de grain 600 est une option parfaite lorsque vous devez récupérer les panneaux après un travail de peinture qui a mal tourné. Si l’on considère tout le temps et l’argent qui peuvent être perdus lorsqu’un projet de peinture de véhicule ne se déroule pas comme prévu, le papier de verre à grain 600 est une bouée de sauvetage car il réduit les complications.

Bien que vous puissiez accomplir cette tâche vous-même, il est recommandé de la confier à un spécialiste comme le garage Citroën MOCORREA.

Top 6 des meilleurs efface-rayures en 2022

Vous remarquez la présence de rayures sur la carrosserie de votre voiture flambant neuve ? Frotté par un caddy en passant au supermarché, un coup de clé, toute sorte de frottement peut être à l’origine d’une rayure. On y passe tôt ou tard. Mais que faire pour réparer ce dégât étant donné qu’il faut y remédier le plus vite possible. Effectivement, non seulement la rayure nuit à l’esthétique de votre voiture, mais les risques de corrosion de la carrosserie augmentent. Pour y remédier, voici quelques conseils efficace.

Le polish efface-rayures

Pour la restauration de l’esthétique de votre voiture, il faut d’abord déterminer s’il s’agit d’une micro-rayure ou d’une rayure profonde. De ce type dépend le traitement à effectuer sur la carrosserie. Pour avoir le cœur net, passez votre ongle sur la rayure. Si vous la sentez, c’est qu’elle est profonde. Quand vous n’avez pas à sentir, mais que vous apercevez une autre couleur que celle de la carrosserie, c’est le signe évident d’une rayure profonde. Dans ce cas, n’intervenez pas seul, contactez tout de suite un garagiste à Torcy pour procéder à la réparation.

Dans le cas d’une micro-rayure, le polish efface-rayure est le produit spécifique le plus adapté. Pour ce faire, nettoyez tout d’abord la voiture. Puis, poncez délicatement la partie concernée. Faites attention lors de votre intervention, car en frottant trop fort, vous risquez de transformer les micro-rayures en de véritables rayures. Passez de l’eau savonneuse sur la carrosserie entre les frottements. Ensuite, imbibez un chiffon propre et sec du produit avant de l’appliquer sur la voiture. Laissez sécher. Assurez-vous que le polish soit compatible avec votre voiture et au type de peinture de votre carrosserie.

Le stylo peinture

Avant de faire du covering automobile, il convient d’effacer les micro-rayures sur la carrosserie. Il serait dommage que votre nouvelle peinture soit déjà tâchée. Inspectez votre voiture. Dès que vous apercevez de la rayure, appliquez le stylo peinture dessus. Cet outil possède une pointe fine qui permet plus de précision. Nettoyez tout de même la partie à traiter avec un coton tige ou avec un papier-verre. Veuillez à choisir un stylo peinture convenant au coloris de votre carrosserie. Au besoin, passez votre voiture au spectro-photomètre auprès de votre garagiste spécialisé en peinture automobile afin de connaître exactement la référence de la couleur.

La cendre de cigarette

Pour une micro-rayure, l’utilisation de la cendre de cigarette est efficace. Pour ce faire, prenez un chiffon propre et humide. Puis tamponnez-le de cendre. Frottez délicatement le long de la rayure. Vérifiez que celle-ci a disparu. Puis essuyé avec un chiffon sec et le tour est joué.

Le dentifrice

Vous ne vous attendiez pas à cela ! Oui, le dentifrice connu pour ses vertus nettoyants s’utilise aussi dans le domaine de l’automobile. Cependant, il faut choisir une marque de dentifrice douce, car certain peut agresser la carrosserie. Roulez votre doigt dans un chiffon sec. Ajoutez du dentifrice dessus. Puis, tamponnez légèrement la partie rayée. Veillez à ce que l’application ne déborde pas. Vous verrez alors que la micro-rayure disparaît instantanément.

La crème pour mobilier en bois

Imbibez un linge propre de crème à polir pour meuble en bois. Puis, frottez délicatement dans un mouvement circulaire la rayure. Finalisez en essuyant avec un chiffon sec et doux.

Le bicarbonate de soude

Quand la rayure se trouve sur une partie vitrée de la voiture, comme le pare-brise ou les vitres, l’usage du bicarbonate de soude reste efficace. Appliquez-le sur un chiffon humide puis frottez doucement la partie à corriger. Après, essuyez avec un chiffon sec. Ajouter un peu d’alcool dans de l’eau chaude. Pour finir, lavez la vitre avec le mélange.

Ces moyens vous permettent d’éliminer les micro-rayures. Votre garagiste vous aide à effacer les rayures profondes.

4 astuces efficaces pour enlever les rayures sur votre carrosserie

La carrosserie d’une voiture ou d’une moto ne peut jamais être épargnée des rayures. Ces dernières sont souvent causées par un coup de clés, un caillou sur la route ou encore un acte de vandalisme. Les méthodes utilisées pour les supprimer dépendent surtout de leur nature et de leur ampleur. Découvrez dans ce guide comment enlever efficacement les rayures sur la carrosserie.

Diagnostiquez l’importance des rayures

Afin de déterminer la technique à adopter pour restaurer votre carrosserie, posez d’abord votre diagnostic en examinant minutieusement les parties concernées. Il est en effet possible que la rayure ait atteint la tôle. Cela peut être constaté à travers l’apparition d’une éraflure blanche. Pour connaître si la rayure est profonde ou non, passez un ongle sur la trace. Si cellui-ci accroche, c’est le signe d’une rayure profonde. Dans le cas contraire, c’est une simple égratignure ou une petite tâche qui s’est posée sur la carrosserie. Voici 4 conseils efficaces qui pourront vous être utiles pour traiter rapidement et efficacement les rayures sur votre carrosserie :

Procédez à un polissage

S’il s’agit d’une rayure superficielle ou d’une micro rayure, recourez à l’utilisation d’un polish ou d’autres produits spécifiques comme le dentifrice, le rouge à polir et l’efface-rayures pour polir la surface endommagée. Voyons un à un comment se servir de ces produits.

Le dentifrice

Un produit à particules abrasives, le dentifrice est la meilleure alternative pour un polissage. Appliquez-en une couche sur la partie rayée à l’aide d’un chiffon humide. Après cela, polissez pour enlever totalement les traces de rayures.

Le polish voiture

Le polish voiture est un produit abrasif très efficace permettant de restaurer, protéger et redonner sa brillance à la carrosserie. Plusieurs kits de réparation pour les novices et les expérimentés sont proposés sur le marché. Les abrasifs sont par ailleurs accompagnés de quelques chiffons pour son application et le polissage.

Le rouge à polir

Si vous cherchez une solution moins onéreuse mais efficace, optez pour le rouge polir. Son usage est le même que le polish. Il vous suffit de réaliser des mouvements circulaires lors de l’application du produit. Cette technique lui permet en effet de bien pénétrer dans la rayure afin de la dissimuler totalement.

L’efface-rayures

Il s’agit aussi d’une solution bas coût et facile à utiliser. L’efface-rayures est généralement disponible sous forme de pâte. Si l’application du polish et du rouge à polir nécessite une insistance particulière sur la surface à traiter, celle de l’efface-rayures n’en a pas besoin. Pour obtenir un meilleur résultat, il est conseillé de la combiner avec des tampons de polissage spéciaux. Ces derniers sont disponibles en plusieurs duretés.

Servez-vous d’un stylo de retouche

Si vous constatez que la rayure est assez profonde, utilisez du stylo de retouche pour la camoufler et faire disparaître pour de bon ses traces. Ce produit est par ailleurs très résistant, ce qui permet une longue tenue dans le temps. Tachez de bien choisir la couleur correspondant à celle de votre voiture. Dans le cas où vous décideriez de réparer les rayures par vous-même, suivez ces étapes :

    • Préparez d’abord la surface à traiter. Pour cela, poncez délicatement jusqu’à ce que le support soit sain et que la rouille disparaisse complètement.
    • Avant l’utilisation du stylo de retouche, secouez-le énergiquement. Appliquez ensuite une couche régulière de la peinture sur la partie traitée.
    • Attendez une ou deux heures pour que la peinture sèche puis recouvrez d’un vernis transparent.

Rendez-vous chez le garagiste

Dans le cas d’une rayure prononcée, il est préférable de vous rendre chez un garagiste. Si vous vous trouvez à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine en région Île-de-France, Étoile Collections est le prestataire qu’il vous faut pour réparer les rayures sur votre carrosserie.