Quel permis pour conduire un quad 1000 cc ?

Le quad est un véhicule tout-terrain très prisé des amateurs de sensation forte. Que vous le conduisiez en randonnée ou en compétition, ce bolide à quatre roues peut atteindre les 45 km à l’heure. C’est un moyen de transport idéal pour les balades en famille ou les courses entre amis. Toutefois, conduire un quad est réglementé par la loi : quel est donc l’âge requis ? et quel permis de conduire faut-il détenir ? Cet article fera le tour de ces questions pour vous.

Le quad, un hybride entre la moto et la voiture

1- Les modèles de quads homologués

Le quad est par définition le diminutif de quadricycle. Les permis valides pour le pilotage de ces engins varient selon la puissance et son utilisation. Pour les différencier, les quads sont catégorisés sous deux appellations :

Les quads « légers » 

    • une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm³,
    • Une cylindrée dotée d’une puissance maximale de 4 kW (moteur électriques ou diesel),
    • une vitesse limitée à 45 km/h,
    • un poids à vide inférieur à 350 kg,
    • une capacité de portée de 2 personnes maximum.

Permis de conduire : pour les cylindrées légères un permis de conduire n’est pas obligatoire. Cependant, les jeunes ayant au minimum 14 ans doivent avoir BSR/AM (en l’absence de permis) avec comme option de conduire un quadricycle ou cyclomoteur.

Les quads « lourds » 

    • une cylindrée supérieure à 50 cm³ (962,6 et 1000 cm³ inclus),
    • Une cylindrée dotée d’une puissance maximale de 15 kW (moteur électrique ou diesel),
    • une vitesse limitée à 80 km/h,
    • un poids maximal à vide de 400 kg,
    • une capacité de portée de 4 personnes maximum.

Permis de conduire : pour les quads lourds, les pilotes doivent être âgés au minimum de 16 ans et être titulaires d’un permis :

    • A, A1, A2, A3 ;
    • B, B1.

L’auto-école ECO3 au Cendre propose des formations de conduite pour l’obtention du permis B.

2- Les quads de types SSV et quads MAGA

Les SSV (Side-by-Side Vehicle) et les quads MAGA (Machine Agricole Automotrice) sont catégorisés comme des quadricycles lourds (L7e).

Ces cylindrées généralement de 1000 cm³ sont munies de deux sièges côte à côte. La catégorie T3 est attribuée pour les quads et la catégorie T1 pour les SSV.

Permis de conduire : il faut avoir un permis B et être âgé de 18 ans pour conduire les SSV. Ces engins sont autorisés à circuler sur le domaine public dans le cadre d’un usage agricole ou des déplacements liés à ces travaux.

3 – Les modèles de quads non-homologués 

Les quads non-homologués ne nécessitent pas de permis de conduire. Leur conduite est interdite sur la voie publique et les chemins empruntés par les piétions.

Pour des raisons de sécurité, les mineurs de moins de 15 ans n’ont pas le droit de piloter des bolides comme les quads, sauf sous la surveillance d’un adulte ou dans un environnement protégé (association sportive agréée).

Le quad, une possibilité de conduite hors de la frontière

Si vous envisagez de faire un voyage avec votre quad ou votre SSV hors du territoire français, vous pouvez circuler sans problème avec les permis B ou B1.

NB : Pour rappel :

    • Les permis A2, A1 et A (obtenus en 2013) ne sont pas légalement autorisés pour les quads et SSV L7e.
    • La conduite est uniquement possible pour les permis A et A1 obtenus avant le 19 janvier 2013.
    • Si votre permis de conduire est suspendu, il vous est strictement interdit de rouler avec un quadricycle.

Le quad, son utilisation dans l’univers sportif

Pour les entraînements ou les courses sportives organisés dans un endroit privé, une licence FFM ou Ufolep suffit pour piloter un quad.
Pour conduire au-devant d’un
SSV, les sites de compétition doivent posséder une homologation FFSA avec une licence appropriée.

La Ford Mustang Shelby GT500 : un véhicule d’une puissance bestiale

La marque Mustang est l’une des plus appréciées sur le marché de la SUV. D’ailleurs, cette renommée s’est décuplée depuis la sortie de la Ford Mustang Shelby GT500. Un véhicule ayant joué un rôle prépondérant dans l’histoire du concessionnaire. En effet, la première version de cette Mustang est sortie des ateliers de Carroll Shelby en 1967. Cinquante-deux ans plus tard, sortie tout droit du même atelier : la Mustang Shelby GT500 a pris sa place dans le top 10 des véhicules haut de gamme. Avec ses 760 ch sous le capot et son design atypique, cette automobile n’est pas à confondre avec la Shelby super-snake ou la GT-H d’American Motors. Performance, design et prix, zoom sur la Ford Mustang Shelby GT500, un véhicule d’une puissance bestiale.

Une personnalisation unique

Côté personnalisation, Ford Mustang Shelby GT500 est dotée d’un kit C.F.T.P ou Carbone Fiber Track Pack. L’intérieur de cette voiture est donc conçu avec des pièces en carbone, dont un aileron de compétition GT4 garantie écoresponsable.

Dans l’optique de gagner plus de place, les ingénieurs de Ford ont décidé de ne pas installer des sièges arrière. Avec ses 4,70 m de long, 1,92 m de large et ses 1,38 m de hauteur, la Shelby GT500 est une voiture impressionnante. Bouche béante, capot boursouflé et appendices aérodynamiques, vous ne pourrez que tomber sous son charme, comme ses 3 millions d’admirateurs(.ices) à travers le monde. Voiture haut de gamme, la Ford Mustang Shelby GT500 ne s’est écoulée qu’en quelques exemplaires qui s’arrachent désormais à prix d’or.

Pourvu d’un moteur de 760 CH, monté manuellement, numéroté et signé par la main du mécanicien responsable du montage, il n’est pas faute de dire que la GT500 est une véritable œuvre d’art. Pourquoi ? Ce type d’exclusivité n’est possible que sur des voitures en petite série.

Bon plan à connaître : si vous cherchez des pièces auto FORD, n’hésitez pas à contacter un spécialiste du recyclage à Victoriaville (Québec) LABBÉ PIÈCES D’AUTO.

Une performance hors du commun

L’une des particularités de la Ford Mustang Shelby GT500 réside dans son moteur V8 et dans son échappement. La sensation que procure cette combinaison inédite est l’une des raisons pour lesquelles les amateurs de sensations fortes achètent cette voiture. D’après un sondage effectué par le concessionnaire FORD, le moteur de la GT500 est si puissant qu’il est possible d’en sentir les vibrations sur les sièges avant. En outre, chaque coup d’accélérateur permet d’entendre le moteur ronronné telle une Jaguar. Avec une boîte automatique à sept rapports, la Ford Mustang Shelby GT500 est aussi puissante que ne le sont les autres sportives du monde automobile.

Malgré ses jantes de 19 pouces, les suspensions MagneRide de ce véhicule lui permettent de freiner aisément, même sous la pluie. Il est quand même important de s’abstenir de la conduire au-delà de 60 km en ville.

NB :

La Shelby GT500 ne sera pas réactive si vous la placez en mode « confort » (l’un des cinq modes proposés pour cette Mustang). Enclenchez le mode « kick down » pour entendre le son caractéristique du moteur V8 à compresseur, monté à 7500 tr/min.

Un prix attractif

La performance et le pedigree technique de cette voiture font d’elle une bonne affaire. Aux Etats-Unis, La Ford Mustang Shelby GT500 est accessible à partir de 72 900 $, hors taxes. Avec la TVA, elle vous coûtera moins de 80 000 € sur le marché français. Seul inconvénient notable : elle n’est importée qu’en Amérique, car seule la Mustang Mach 1 V8 a le droit d’entrée sur le territoire français.

Kawasaki Z650 : un roadster pour les femmes

Reconnue comme une moto assez puissante qui ne possède pas de carénage, un roadster est un automobile décapotable de 02 places. Classée dans la catégorie sportive et routière, elle privilégie la nervosité et la maniabilité. A cette ère, elle est très adaptée pour les femmes et leur permet de se sentir à l’aise pendant les compétitions. Cependant, il est important d’opter pour une meilleure marque comme la Kawasaki Z650 afin de mieux en tirer bénéfice.  Vous lirez dans la suite de cet article, les raisons pour lesquelles, cette marque de roadster est recommandée aux femmes. Continuer la lecture de Kawasaki Z650 : un roadster pour les femmes

Acheter des pneus d’occasion : les points à vérifier

L’achat d’un pneu d’occasion est intéressant dans la mesure où le prix est moins cher. Cependant, il faut faire attention, puisque le marché de seconde main n’est pas à l’abri des arnaques.

Pour faire preuve de vigilance, des points importants sont à vérifier avant de s’y investir. Que sont-ils ? La réponse ci-après.

Comment bien acheter des pneus d’occasion ?

Pour un achat judicieux, vérifiez :

Les indices de charge et de vitesse

L’indice de charge représente la charge maximale supportée par un pneu.

    • L’indice de charge le plus petit est de 20. Il correspond à un poids de 80 kg.
    • L’indice de charge le plus grand est de 120. Il équivaut à 1 200 kg.

L’indice de vitesse indique la vitesse maximale de roulement. Il ne faut pas qu’il soit inférieur à celui de vos pneus d’origine. En revanche, vous pouvez toujours l’augmenter.

Cet indice de vitesse va de A à Z.

– A1 jusqu’à A8 : une vitesse entre 5 et 40 km/h

– B équivaut à une vitesse de 50 km/h ;

– C correspond à 60 km/h ;

– D signifie 65 km/h ;

– de E jusqu’à H : une vitesse comprise entre 70 et 210 km/h avec une différence de 10 km/h à chaque indice.

– V relatif à 240 km/h :

– ZR équivaut à une vitesse inférieure à 240 km/h ;

– W veut dire une vitesse de 270 km/h ;

– Y correspond à une vitesse de 300 km/h.

L’usure du pneu

Pour vous assurer que le pneu peut encore rouler longtemps, contrôlez d’abord le témoin d’usure. Celui-ci mesure en général 1.6mm de hauteur pour un pneu en bon état, il ne faut jamais qu’il soit en dessous de cette valeur.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un contrôleur d’usure digital pour avoir une indication précise en millimètres, sinon passez votre doigt dans la bande de roulement pour vérifier s’il y a une différence entre le niveau du témoin d’usure et la surface du pneu.

Il est aussi conseillé de vérifier si les usures des pneus ne sont pas uniformes :

– Les deux pneus avant sont généralement plus usés que ceux à l’arrière. Dans le cas contraire, il y a un problème de suspension.
– Une usure uniforme peut également annoncer des défauts d’amortisseur ou une mauvaise géométrie.

L’aspect extérieur du pneu

Passez ensuite à l’apparence du pneu, celui-ci ne doit présenter aucune fissure, hernie, ou autre craquèlement. Vérifiez également que le pneu ne présente pas de signe de crevaison.

L’âge du pneu

En moyenne, un pneu a une durée de vie de 5 à 6 ans, et il est fortement conseillé d’envisager son remplacement au bout de 4 ans. Ainsi, il est préférable de choisir un pneu pas trop vieux, de 2-3 ans. Et ayez également en tête que même un pneu qui n’a pas beaucoup roulé peut s’abîmer au fil du temps.

Pour vérifier l’âge, regardez l’inscription DOT sur le flanc. Les 4 chiffres indiquent le moment où il a été fabriqué. Par exemple, la série « 3814 » signifie que le pneu a été fabriqué la 38ème semaine de l’année 2014. « 4516 », la 45ème semaine de l’année 2016, etc.

La marque du pneu

La marque du pneu est également gage de qualité. Privilégiez des grandes marques plutôt que des fabricants inconnus. Pour cela, misez sur les marques comme Michelin, Goodyear, Bridgestone et Continental.

Où trouver des pneus d’occasion fiables à Montpellier ?

Les roues de votre voiture ont atteint leur limite d’usure et il est temps de les changer. Rendez-vous chez MAX PNEU 34 à Montpellier pour acheter des pneus qui ont déjà servi, mais qui sont encore en excellent état.

L’atelier dispose de nombreuses références adaptées à tous modèles de voitures. Choisissez les pneus d’occasion qui vous conviennent, les prix sont attractifs.

Pour plus d’informations, contactez MAX PNEU 34.

Quelle servante d’atelier Facom choisir ?

Que vous soyez un mécanicien, un bricoleur ou un menuisier, le bon choix pour les outils et les matériaux garantit la bonne finition de votre travail. Opter pour la marque Facom, très réputée pour la robustesse de ses produits et outils dans les domaines automobile, aéronautique, électrique et électronique, en constitue un. Dans cet article, nous allons vous parler des différentes servantes d’atelier Facom pour vous aider à faire le meilleur choix parmi celles-ci.

Servante d’atelier : critère de choix

Le mot Facom signifie « Franco-américaine de construction d’outillage mécanique ». Il existe, dans le commerce, plusieurs types et plusieurs modèles de servantes d’atelier. Ainsi, faire le bon choix s’avère très compliqué ! Généralement, les servantes Facom sont beaucoup plus appréciées pour leurs qualités. Elles comportent plusieurs tiroirs qui sont modulables selon vos besoins !

Avant tout achat, vous devez penser à la qualité mais aussi à d’autres critères :

  • Le premier critère se repose sur le nombre de tiroirs de la servante (elle peut contenir 4 à 7 tiroirs de tailles différentes).
  • Votre choix doit dépendre également du nombre de matériels que vous allez ranger à l’intérieur de ces tiroirs.
  • Vous ne devez pas négliger le poids maximal qu’elle peut supporter si vous voulez faire durer ce meuble de rangement. C’est aussi un des critères à considérer. Si vous souhaitez ranger beaucoup d’outils et de matériaux dans la servante d’atelier, sachez que ses roues doivent être bien solides et fiables afin de bien supporter le poids.

La servante Facom Roll.6M3PG : un très bon choix de produit !

On sait que la marque d’outils Facom est parmi les marques les plus prisées pour sa robustesse et sa qualité incomparable ! La servante Facom Roll.6M3PG est classée parmi les meilleurs meubles de rangement du marché. Ce produit tient la première place parmi tant d’autres grâce à ses particularités que nous allons décrire ci après.

– Elle est fabriquée en polypropylène et elle est très réputée pour sa résistance aux rayures, aux chocs et à la corrosion. Pour mieux sécuriser vos outils, rassurez-vous : les tiroirs de ce meuble comportent bel et bien des serrures ! Si vous voulez y ranger aussi des bouteilles, un compartiment est prévu pour cela, juste en bas ! Ce qui différencie encore ce meuble des autres servantes, ce sont ses roulettes ! En effet, l’une d’elle comporte un frein de sécurité permettant d’empêcher ce meuble de bouger. Les autres ont pour rôle de faciliter la manœuvre lorsqu’il se déplace.

– Caractéristiquement, les tiroirs de cette servante possèdent différentes dimensions : 60, 130 et 200 millimètres. Les compartiments sont assez grands et ils sontprévus pour des bouteilles et des outils de bricolages, qu’ils soient de petite taille ou volumineux.

– Par rapport aux coloris, ce meuble est disponible en rouge et en gris. La servante Facom Roll.6M3PG est aussi assez spacieuse et très légère car elle pèse en moyenne 60 kilogrammes. Grâce à son poids si léger, elle est donc facile à manœuvrer.

– Côté rangement, ce meuble comporte six tiroirs au total dont les trois ont une hauteur de 60 mm avec une charge maximale de 20 kg. Deux autres mesurent 130 mm de hauteur et 25 kg de charge maximale tandis que le dernier qui est très spacieux mesure 200 mm de hauteur et supporte au maximum un poids de 30 kg.

Enfin, les produits et outils de la marque « Facom » sont tous de qualité et ils sont très prisés pour leur robustesse ! Cette marque d’outils française est actuellement classée parmi les marques les plus emblématiques du marché de l’outillage à main ! Pour vous aider dans votre travail, si vous cherchez des outils spéciaux comme la scie, le tournevis, les clés, les cliquets ou les douilles, les marteaux ou encore une perceuse, choisissez la fameuse marque Facom ! Découvrez également la marque « Peugeot outillage », une marque très française qui a déjà existé depuis longtemps !

 

 

 

 

 

 

 

Extension de garantie automobile : comment ça marche ?

Vous avez récemment entendu parler de la garantie d’extension automobile et souhaitez en savoir plus. En réalité, il s’agit d’une possibilité de prolongement de garantie donnée par les constructeurs d’automobiles à leurs clients. En quoi consiste-t-elle concrètement ? Quel est son mode de fonctionnement ? Cet article apporte des réponses claires à ces différentes questions.

Que signifie une extension de garantie automobile ?

Comme le révèle l’expression, une extension de garantie automobile est le prolongement du délai de garantie initialement offert par un constructeur automobile. En réalité, tous les constructeurs automobiles offrent normalement une garantie, généralement de 2 ans sur chacune de leur voiture vendue. Ce délai varie d’un constructeur automobile à un autre et peut aller jusqu’à 3 ans. La garantie automobile prend donc essentiellement en compte les premières pannes de votre voiture. Il s’agit :

  • Des pannes électriques ;
  • Des pannes mécaniques ;
  • Des pannes électroniques.

La garantie automobile peut être prolongée ou étendue selon la volonté de chaque constructeur. Elle peut se limiter à un simple prolongement du délai de garantie constructeur, mais peut également correspondre à un nouveau contrat. Ce dernier peut, soit augmenter, soit réduire les protections initiales. De même, les conditions de mise en œuvre peuvent cette fois-ci être totalement différentes.

Enfin, retenez que l’extension garantie automobile n’est pas obligatoire. Au lieu d’aller tout le temps vers votre concessionnaire pour l’entretien de votre voiture, vous pouvez vous confier à un spécialiste en entretien d’automobile comme TTA EURL.

L’extension de garantie automobile : une opération payante ou gratuite ?

Elle est normalement payante, mais vous pouvez tomber sur des concessionnaires qui ne réclament pas de contrepartie.

Une opération en principe payante

L’extension de garantie automobile est une opération normalement payante, mais la plupart des concessionnaires demande une contrepartie généralement à la portée de tous. C’est le cas par exemple des constructeurs comme : Mercedes, Renault, Volkswagen, Honda, Nissan, Peugeot et BMW. Ce tarif n’est pas le même pour tous les constructeurs. Il varie d’un constructeur à un autre et selon un certain nombre de facteurs, notamment :

  • du type de voiture ;
  • de la durée du contrat ;
  • du nombre de kilomètres sur lesquels elle peut s’appliquer.

La souscription à l’extension de garantie automobile se fait généralement dès la commande de la voiture. Mais vous pouvez aussi y souscrire après la livraison.

Une opération gratuite pour certains véhicules

En matière d’opérations d’extension automobiles, tous les constructeurs ne fonctionnent pas de la même manière. Certains d’entre eux proposent une formule de garantie gratuite qui inclut à la fois la garantie/constructeur et l’extension de garantie. C’est d’ailleurs le cas des marques comme Kia et Hyundai.

Les principaux éléments d’un contrat d’extension automobile

Il est important que vous ayez une idée des éléments qui figurent généralement dans un contrat d’extension automobile.

Le plan d’entretien constructeur

Le plan d’entretien constructeur est l’un des éléments les plus importants d’une garantie extension automobile. Vous devez régulièrement remplir votre carnet d’entretien surtout s’il s’agit d’une voiture de sport. C’est l’une des conditions que vous devez remplir pour bénéficier d’un prolongement du délai.

Le coefficient de vétusté est parfois pris en compte

Certaines garanties d’extension automobile peuvent prévoir un coefficient de vétusté. Elles appliquent généralement un taux de vétusté selon un kilométrage donné et selon un barème prédéfini. Cependant, d’autres prennent en compte le changement des pièces de la voiture sans condition de vétusté.

La clause kilométrique

Plusieurs constructeurs d’automobiles limitent la durée d’extension de la garantie à un certain kilométrage. C’est le cas de la marque Kia, une marque qui fabrique des voitures de collection. Chez ce constructeur, l’extension est limitée à 7 ans ou encore à 150 000 km. La garantie peut donc s’éteindre ou s’arrêter dès que l’une des deux conditions est remplie.

La garantie extension automobile ne concerne pas les pièces d’usure

Aucun concessionnaire automobile n’offre de protection sur les pièces d’usure. Autrement dit, les garanties d’extension automobiles ne s’appliquent jamais aux pièces d’usure des voitures. À titre d’exemple, elles ne couvrent pas les pneumatiques.

FAQ sur le roadster BMW S 1000 R

Comme, il est apparu sur une pente de la sportive, la marque BMW fait son entrée sur le marché des roadsters de type sportifs avec des arguments à la hauteur de sa réputation. Sans surprise, en dénudant le modèle S 1000 R, la marque propose un engin avec une mécanique démesurée, avec un cycle affûté et un poids contenu.

Découverte de la BMW S 1000 R

D’un aspect atypique auparavant, avec une tête de fourche de forme asymétrique, la BMW S 1000 R représente plus une version avec style basique de l’hyper sport. Toutefois, le nouveau modèle de la machine dispose d’une plus grande élégance, avec une ligne mieux travaillée, une aire familiale avec le F900R, mais disposant de plus de bodybuildés. Avec des spécialistes tels que  Starter Top, situé en île-de-France, procurez-vous votre moto sans risque.

Entourée d’appendices aérodynamiques, la signature lumineuse est assurée par une optique munie de réflecteurs multiples. On dispose aussi en option en virage d’un éclairage adaptatif. Complètement revisitées, les flancs de la BMW S 1000 R disposent d’un aspect avec plus d’homogénéité.

Que peut-on dire au premier regard ?

Les amateurs peuvent se rassurer, malgré la nouveauté, la marque adopte la continuité. En effet, malgré un léger changement de design, on remarque toujours la présence du style de l’ancien modèle. La marque a voulu rendre le roadster plus consensuel afin de séduire plus d’amateurs. Ceci même au risque de perdre la forte signature visuelle.

On retrouve de ce fait, une musculeuse machine représentant plus une S 1000 RR dénudée à qui on a ajouté un guidon droit. Avec une finition sérieuse, la BMW S 1000 R laisse voir une qualité dans la fabrication et dans le choix de matériaux. Ce dernier aspect permet de réduire les investissements fréquents dans la  réparation de moto.

Qu’en est-il de la vie à bord ?

Malgré l’aspect massif de la S 1000 R, elle accepte tous les gabarits. Que vous disposiez d’un vieux scooter, cette moto est faite de manière à pouvoir contenir tous les gabarits. Par contre, les jambes sont très repliées lorsqu’on est en mouvement. La position sur la moto est orientée vers l’avant mettant le dos et les poignets en contrainte. La BMW S 1000 R a un poids assez élevé à emmener en vitesse basse.

Le moteur

La plus étonnante nouvelle de la présentation de ce nouveau modèle est relative au moteur dont la puissance n’a pas changé. Là où les autres firmes s’engagent toutes dans la recherche effrénée de puissance, BMW a décidé de se maintenir à seulement 165 chevaux.

Les équipements

En termes d’options et de pack, la BMW est leader. En effet, la S 1000 R embarque un ABS PRO, un Dynamic Traction Control, un anti-wheelie, la connexion Bluetooth. De plus, toutes les différentes versions embarquent un port USB.

Quelles sont les caractéristiques techniques de la BMW S 1000 R ?

En ce qui concerne les caractéristiques techniques, la BMW S 1000 R sort du lot. Par rapport à une moto d’occasion ou neuve quelconque, elle se démarque grandement. Ainsi, on a les caractéristiques qui suivent :

  • Moteur 4 temps, 4 cylindres alignés, 4 soupapes pour chaque cylindre ;
  • 999 cm3 de cylindrée ;
  • Alésage x course de 80 x A9, 7 mm :
  • Une puissance de 165 chevaux à 11 000 tr/min ;
  • Une boite de vitesse en prise constante à 6 rapports ;
  • Frein avant muni de doubles disques de 320 mm flottants, système ABS BMW Motorrad Pro ;
  • Pneu avant et arrière respectivement de 120/70 ZR17 et 190/55 ZR17 ;
  • Longueur et largeur : 2 090 mm et 812 mm ;
  • Poids de 190 kg :
  • Contenance de réservoir de 16,5 litres

L’ensemble de ces caractéristiques matérialisent la qualité et la puissance de la BMW S 1000 R.

Conclusion

Avec son offre électronique riche et son esthétique, le roadster BMW S 1000 R dispose d’évolutions plus efficaces. Perfectionniste, rigoureuse, elle manque malgré tout de vie. En effet, on aurait voulu plus de truculence et de vivacité.

Yamaha, Honda ou Harley-Davidson : quelle moto est faite pour vous ?

Plus économique que la voiture, la moto permet un déplacement rapide notamment pendant les heures de pointe, est facile à stationner et donne un sentiment de liberté. Si vous envisagez d’en acheter une, il faut bien choisir le modèle et la marque. Pour vous aider, découvrez dans cet article les critères de choix ainsi que les marques de moto les plus intéressantes en ce moment.

Les critères de choix d’une moto

Ils sont au nombre de 4, à savoir :

  • Les performances de la moto

Les performances de la moto dépendent en grande partie du nombre de cylindres, car il influe sur la puissance et le couple de la moto. Le nombre de cylindres varie entre 1 et 6. En ce qui concerne la puissance, elle est de 15 ch, 34 ch, 72 ch, 96 ch, 106 ch ou fullpower (+ 106 ch).

  • Les conditions physiques du motard

Les conditions physiques concernent l’état de santé du conducteur. En effet, la conduite d’une moto peut entraîner des douleurs corporelles. Par exemple, des douleurs aux jambes et aux bras pour les Gts ; des douleurs des hanches et des cuisses pour les Customs et des douleurs abdominales pour les Trails. Ainsi, il faut éviter certains modèles, si vous avez des douleurs chroniques.

  • L’expérience et le niveau de conduite du motard

La conduite d’une moto est soumise à une réglementation spécifique pour éviter les accidents de la route susceptibles d’être causés par les deux-roues. Ainsi, chaque type de moto a son permis. L’obtention du permis requiert un âge minimum. Il y a : le permis A1 (dès 16 ans) pour les motos ayant une puissance inférieure à 11kW, le permis A2 (entre 18 et 24 ans) pour les motos ayant une puissance de 35 kW, le permis A (dès 24 ans) pour les motos ayant une puissance en dessous de 75 kW.

  • Le budget du motard

Le budget est un élément central dans le choix d’une moto. Son prix varie entre 200 et 15 000 euros. Outre le prix d’achat, il faut également tenir compte de l’assurance, du permis requis, des accessoires adaptés et de l’entretien de la moto.

Si vous avez le budget nécessaire, vous pouvez choisir un modèle neuf et sophistiqué. Dans le cas contraire, contentez-vous d’une moto d’occasion en bon état que vous pourrez trouver chez ROAD BIKE 974 à Saint-Pierre.

Les marques de moto les plus intéressantes

Sur le marché, les marques de motos les plus intéressantes sont :

  • Yamaha

Yamaha est connue dans la production d’instruments de musique, et cela, depuis son fondement en 1887. Puis, depuis 1995, elle a impressionné le monde entier grâce à ses motos de référence. La marque japonaise est spécialisée dans la conception et la production de motos destinées à tous les usages (personnel, pour les compétitions).

Les motos Yamaha sont fortement appréciées pour leur style épuré. Elles offrent de nombreuses possibilités de personnalisation, au niveau du design, de la couleur et des roues. Par ailleurs, vous pouvez ajouter des kits de déco comme les bras oscillants, les garde-roues avant et arrière et les boîtes à air. Il est aussi possible de les décorer avec des fonds de plaque personnalisés avec votre nom et vos coordonnées.

  • Honda

En activité depuis 60 ans, Honda figure parmi les importants constructeurs de motos au monde. La marque a commencé à produire des motos aux États-Unis en 1979.

La marque séduit de plus en plus en, faisant toujours appel à des technologies révolutionnaires. Elle continue de battre les records de ventes mondiales en atteignant des chiffres colossaux, comme 300 millions en 2014.

La marque ne cesse d’innover et de révolutionner sa gamme. La Honda Goldwing est appréciée pour son incroyable confort et sa grande fiabilité. Elle se distingue par son moteur en V qui est très célèbre.

  • Harley-Davidson 

Harley-Davidson est une marque américaine. Les motos Harley-Davidson sont idéales pour les amateurs de vieilles bécanes. La marque est connue pour ses motos lourdes, dotées d’une grande performance en termes de vitesse. Ces dernières offrent une stabilité pour le motard grâce à des angles d’inclinaison importants et des empattements longs. Elles sont équipées de moteurs bi-cylindres très robustes.

De plus, les motos Harley-Davidson sont faciles à entretenir. Si vous en avez une, vous pouvez nettoyer le carburateur, régler les soupapes et lubrifier les chaînes vous-même.

Que faire de son vieux scooter ?

Êtes-vous à la fois un fan et un propriétaire de deux-roues, notamment de scooters ? Vous aimez sûrement en prendre soin. Au fil des années, votre scooter se fait vieux et vous ne savez pas quoi en faire. Sachez qu’il existe de nombreuses solutions, en fonction de son état. Dans cet article, découvrez les différentes suggestions pour traiter ou affecter votre scooter, selon la situation qui se présente.

Collectionner le vieux scooter

Collectionner le scooter est la solution tout indiquée pour toute personne qui a en sa possession un scooter ayant une certaine valeur en regard de sa rareté ou de son ancienneté.

Toutefois, la loi et le code de la route définissent si un scooter peut devenir ou non un objet de collection. En effet, il existe 3 conditions pour qu’un scooter ou un deux-roues puisse être collectionné. D’abord, il doit avoir été construit ou immatriculé pour la première fois, il y a au moins 30 ans. Ensuite, il n’est plus produit. Et enfin, il ne doit pas avoir subi de modification majeure.

Lorsque ces conditions sont remplies, il importe d’immatriculer le scooter en collection. Pour cela, faites une demande de certificat d’immatriculation véhicule de collection auprès de votre préfecture. Remplissez un formulaire de demande de certificat d’immatriculation. Rendez-vous auprès de votre préfecture avec des pièces justificatives d’identité et de domicile. Munissez-vous du précédent certificat d’immatriculation ainsi que d’une attestation du constructeur reprenant les caractéristiques d’origine du scooter.Cette solution est avantageuse, car le scooter peut : être immatriculé sans carte grise, échapper aux restrictions de circulation due aux vignettes Crit’Air et ne pas être soumis à une demande de démolition.

Mettre en location le vieux scooter

Si le vieux scooter est encore en bon état et répond à tous les critères pour rouler, rentabilisez-le en le mettant en location. À noter que la location de scooter entre particuliers est possible. Vous pouvez recourir à une plateforme de location de véhicules entre particuliers et vous y inscrire. La plupart de ces plateformes exigent un certain nombre de critères comme l’immatriculation en France, le carnet d’entretien à jour, le kilométrage et l’ancienneté du scooter. En tant que propriétaire du scooter à mettre en location, vous pouvez imposer vos préférences, vos tarifs et vos disponibilités.

Pour trouver des locataires, publiez des photos attractives de votre scooter et décrivez votre offre. Répondez aux demandes de location et rencontrez celui qui est retenu. Avant de conclure, vous devez vérifier que la personne répond aux conditions suivantes : être âgé de 20 ans révolus, présenter une pièce d’identité en cours de validité ainsi qu’une carte bancaire, présenter le type de permis exigé (A, A1, A2 ou B) en cours de validité depuis plus de 2 ans.

Une fois que vous avez l’assurance que ces conditions sont remplies, faites l’état des lieux du scooter avec le locataire et signez ensemble le contrat de location. Au moment de la remise du scooter, effectuez l’état des lieux du retour et signez le contrat de location.

Vendre en état le vieux scooter

Vendre en état votre vieux scooter se présente également comme une solution, à condition qu’il est en état de marche selon les résultats du contrôle technique. Pour cela, vous pouvez contacter Sparow Bikers, une entreprise spécialisée dans le rachat de scooters d’occasion. À noter que depuis 2009, il est interdit pour les particuliers de vendre en pièces un scooter.

Les documents exigés pour la vente du scooter sont : la carte grise du scooter comportant le code VIN et indiquant l’adresse actuelle du propriétaire, le certificat de situation administrative dit « de non-gage », le certificat de vente dit « de cession », le carnet d’entretien et la notice d’utilisation.

Après la vente du scooter, il est impératif pour vous de déclarer sa cession. C’est une formalité administrative qui doit être réalisée à partir du certificat de cession, dans les 15 jours qui suivent la transaction.

Envoyer le vieux scooter dans un centre de VHU

Si le vieux scooter ne roule plus, il est temps de l’envoyer dans un centre de VHU (Véhicule Hors d’Usage) agréé, le plus proche de chez vous. Le centre VHU est habilité à le détruire, à le recycler et à valoriser les matériaux qui le composent.

Sachez que l’envoi d’une épave de scooter dans un centre VHU est gratuit, mais il faut réunir les documents suivants : la carte grise, le certificat de situation administrative de moins de 15 jours et le formulaire rempli sur lequel les coordonnées du centre VHU sont indiquées.

Une fois que le scooter est déposé au centre, celui-ci vous remet un certificat de destruction.

Silencieux d’échappement moto : fonctionnement, différents types et critères de choix

La moto est un véhicule de transport très prisé tant dans les grandes villes que dans les zones éloignées. Ce véhicule à deux-roues se décline en différents modèles à l’exemple du scooter (généralement considéré comme la moto urbaine), du cross, du grand tourisme ou GT ainsi que du roadster. Par ailleurs, certains d’entre eux sont équipés d’un échappement un peu trop bruyant, c’est pourquoi, un grand nombre d’opérateurs dans le domaine de l’industrie mécanique mettent à la disposition des usagers un éventail de silencieux d’échappement moto. Nous vous invitons à parcourir ces quelques lignes pour en connaître davantage. Continuer la lecture de Silencieux d’échappement moto : fonctionnement, différents types et critères de choix