Les 4 meilleurs scooters 3 roues en 2022

Vous avez déjà essayé un scooter 3 roues ? Il s’agit d’une moto tricycle agréable à conduire et qui est dotée d’une grande stabilité face aux deux-roues. Si vous souhaitez trouver un modèle adapté à votre style de conduite, vous devez miser sur le volume, la puissance et surtout le coût. Ce guide vous permet de connaître les meilleurs scooters 3 roues disponibles sur le marché en 2022. Continuer la lecture de Les 4 meilleurs scooters 3 roues en 2022

Le guide d’entretien d’une moto cross

Faire du motocross est une activité sportive qui intéresse notamment les amateurs de moto. Ce sport extrême requiert plusieurs entraînements afin de maîtriser l’activité. Puisque la moto cross est souvent soumise à une rude épreuve, il est donc impératif de l’entretenir régulièrement. De plus, l’entretien régulier de votre engin peut garantir sa résistance aux chocs ainsi que sa longévité dans le temps. Découvrez dans cet article comment entretenir une moto cross.

Les étapes à respecter pour bien entretenir un moto cross

La moto cross est généralement conçue pour supporter les chocs durant une compétition. Il est ainsi nécessaire de l’entretenir efficacement si vous souhaitez améliorer sa performance et sa durabilité dans le temps. Plus elle est bien entretenue, plus vous êtes en sécurité lors de sa conduite. Une moto cross mal entretenue peut être sujette à des pannes de toutes sortes, et c’est justement pour cette raison que vous devez l’entretenir. Au cas où vous auriez des problèmes avec votre moto cross, pensez à faire appel à un dépanneur professionnel. Il est en mesure de réparer tous types de motos que ce soit une moto enduro, une moto cross ou autre. Il est aussi en mesure de réaliser un dépannage fiable de votre moto.

Un entretien après chaque utilisation

L’entretien de votre moto cross doit être effectué après chaque utilisation. Pour ce faire, vous devez le nettoyer soigneusement. De préférence, équipez-vous d’un outil efficace comme un nettoyeur à haute pression par exemple. Il s’agit d’un équipement conçu pour laver des voitures, des motos et d’autres éléments nécessitant d’être nettoyés en toute profondeur. Privilégiez un modèle plus performant doté d’une puissance pouvant aller jusqu’à 3000 W. En plus de la carrosserie, n’oubliez pas de nettoyer ses roues qui sont les parties les plus proches du sol en enlevant la boue qui y est encrassée. Vous devez aussi insister sur les disques de frein. Une fois le lavage effectué, essuyez-la avec un chiffon doux et sec. Si vous n’avez pas les moyens d’opter pour un nettoyeur à haute pression, rassurez-vous, vous pouvez nettoyer votre moto en optant pour des moyens classiques. Vous pouvez utiliser une éponge de lavage ou tout bonnement un chiffon humide.

L’étape suivante consiste à dégraisser la chaîne de votre motocross. Pour réussir cette opération, vous devez utiliser un produit spécial conçu pour cela. Vous pouvez avoir recours au vinaigre blanc par exemple. Ce produit dégraissant est efficace et permet d’apporter une protection optimale contre la corrosion et l’humidité.

Une fois que la chaîne est dégraissée, pensez à mener une certaine vérification au niveau des pièces auto. Assurez-vous de bien vérifier certaines pièces telles que les plaquettes de frein, la pression des pneus, la transmission, etc. En cas de pièces usées, pensez à les réparer ou les remplacer si les usures sont trop importantes.

Conseil : l’entretien d’une moto cross est une tâche souvent fastidieuse. Si vous n’êtes pas en mesure de réaliser l’entretien et de vérifier l’état de vos pièces, faites appel à un mécanicien expérimenté.

Une vérification fréquente lors de l’utilisation

Il est aussi nécessaire d’entretenir votre motocross à chaque heure d’utilisation. Cela doit être effectué pour éviter les éventuelles pannes. Pour cela, vous devez contrôler certains éléments et accessoires importants de votre engin après les 10 heures d’utilisation. Cette vérification doit inclure les roues, la vidange, les durites, le câble d’accélération, etc. Vient ensuite l’inspection de votre batterie, des valves d’échappement et de la bougie, notamment toutes les 20 heures d’utilisation. Au-delà de ces heures, il est impératif de vérifier l’ensemble des pièces et de détecter les éventuelles anomalies.

L’entretien de votre moto cross est essentiel pour garantir votre sécurité lors de la conduite. Tous les pièces et accessoires doivent être vérifiés et entretenus pour éviter certains dommages. Maintenant que vous savez comment entretenir votre moto cross, il ne vous reste plus qu’à passer à l’entretien !

Le guide d’entretien et de nettoyage d’une chaîne de moto

L’entretien du véhicule est une opération obligatoire, afin de garantir sa performance sur la route, mais aussi pour lui assurer une longévité satisfaisante. D’ailleurs, tous les motards mettent un point d’honneur au nettoyage de leur deux-roues, tant pour l’extérieur que pour le moteur. À cet effet, la chaîne d’une moto est un composant essentiel pour son bon fonctionnement, et il est important de bien l’entretenir, afin de garantir le confort au guidon. Voici quelques conseils pour vous aider à nettoyer et à entretenir la chaîne de votre deux-roues. Continuer la lecture de Le guide d’entretien et de nettoyage d’une chaîne de moto

Comment choisir sa moto-cross quand on est débutant ?

La moto cross fait partie des disciplines qui demandent du sérieux et de la responsabilité. Ainsi, pour débuter dans ce domaine, il faut se munir du matériel adapté. Il faut savoir que le marché propose un grand nombre de modèles de moto cross, que ce soit pour les experts ou les débutants. Cet article est destiné aux novices qui souhaitent trouver leur première moto pour débuter. Il vous livre les principaux critères à considérer pour la choisir. Continuer la lecture de Comment choisir sa moto-cross quand on est débutant ?

Fourche de moto : guide d’entretien et de réparation

La fourche de moto est une pièce servant à lier la roue avant et le contact au sol. Pour éviter tout accident, il est important d’apprendre les bonnes méthodes et techniques d’entretien de cette pièce. La fourche peut être endommagée par l’exposition à la poussière, à la boue et à d’autres éléments. Dans une telle situation, il existe des moyens spécifiques de réparer et d’entretenir la fourche, sans causer d’autres dommages. Suivez nos conseils et astuces sur la manière de prendre soin de cet élément indispensable à votre moto.

Comment faire pour bien entretenir une fourche moto ?

Gardez toujours votre moto propre

Pour garder votre moto propre, essuyez-le après chaque sortie. Cela empêchera la boue de se coller à la fourche ou de s’accumuler dans ses coins. Sinon, la fourche accumulera trop de poids et peut s’endommager facilement. En cas de fourche moto endommagée, il est nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée dans la réparation des motos. Elle est en mesure d’effectuer la réparation de la fourche dans de bonnes conditions. Vous pouvez également contacter un garagiste compétent pour résoudre les problèmes mécaniques de votre moto. Ce professionnel peut également vous conseiller sur la manière d’entretenir votre deux-roues, y compris sa fourche.

Si vous voulez garder votre moto propre, ne roulez pas dans les flaques d’eau. Évitez aussi de rouler sous la pluie. Par ailleurs, procurez-vous un protecteur de fourche, qui est d’ailleurs indispensable à tous les motards. Ce petit équipement sert à protéger la fourche moto des petites pierres et autres débris de la route. Il est bon marché, facile à installer, et sécurisant. Par ailleurs, pensez également à couvrir votre moto avec une housse imperméable en cas de mauvais temps.

Placez votre moto dans un endroit sec

L’humidité est l’un des principaux facteurs d’endommagement des fourches. La plupart des fourches sont conçues en acier et en d’autres matériaux qui se dilatent et se contractent avec les changements d’humidité. Cependant, lorsqu’elles sont exposées à l’humidité, elles peuvent se contracter de manière excessive et développer des fissures. C’est pour cela qu’il faut conserver votre moto dans un endroit sec. Vous pouvez la placer dans un garage, ou tout bonnement dans un endroit couvert.

Évitez de rouler sur des terrains accidentés

Les terrains accidentés peuvent endommager la fourche de votre moto en la faisant rebondir plusieurs fois, au risque de heurter le châssis.

Vidangez votre fourche et utilisez de l’huile de bonne qualité

La fréquence de vidange de votre fourche moto dépend du type même de cette pièce, mais en moyenne, il convient d’effectuer cet entretien tous les 15 000 km. L’huile amortit la fourche au point de garantir un confort de conduite optimale. Pour conserver votre moto en bon état, utilisez uniquement de l’huile de bonne qualité. Vous pouvez consulter votre manuel du propriétaire pour connaître l’huile adaptée à votre fourche.

Vérifiez le joint de votre fourche

Un joint de fourche est un composant en caoutchouc qui se trouve entre la fourche et le châssis de la moto. Il permet d’empêcher la saleté et d’autres éléments d’endommager la fourche. Il est donc important de vérifier régulièrement si ce joint n’est pas endommagé. Si vous remarquez qu’il présente des fissures ou des trous, vous devez le remplacer immédiatement. Le remplacement d’un joint de fourche est facile, mais il est conseillé d’avoir un manuel à proximité, et de suivre les instructions pour éviter d’endommager davantage la fourche. Au cas où vous ne pourriez pas le remplacer, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Il saura le remplacer correctement et en toute sécurité.

À noter : n’oubliez pas de vérifier régulièrement que votre fourche ne présente pas de signes d’endommagement. Si vous remarquez que votre fourche est déformée ou endommagée, vous devez la faire réparer immédiatement par un mécanicien professionnel pour éviter d’autres dommages.

Comment réparer une fourche moto endommagé ?

Pour éviter que le dommage ne s’aggrave, pensez à réparer à temps votre fourche moto endommagée. Rassurez-vous, il existe différentes méthodes pour réparer les fourches endommagées. En tout cas, vous pouvez le faire vous-même ou vous rendre chez votre mécanicien moto.

En cas de fourche tordue, utilisez un outil d’alignement de fourche. Cet outil permet de redresser votre fourche moto. Si votre potence de direction est tordue, redressez-la en la retirant de la fourche (suivez les instructions de votre manuel d’utilisation.) puis, placez la potence dans un étau, et utilisez un marteau pour la redresser délicatement.

Conseil : pour des raisons de sécurité, il est préférable de contacter un mécanicien pour réparer vos pièces moto tordues ou cassées. Il est en mesure de déterminer si la fourche est à réparer ou à remplacer.

Régler correctement la suspension d’une moto : comment procéder ?

Pour les amateurs de deux-roues, le réglage de la suspension est très important afin d’assurer une bonne tenue sur la route. D’autre part, c’est un gage de stabilité pour la sécurité des motards. Le changement de vitesses engendre des frictions importantes tant au niveau des pneus que des amortisseurs. Un mauvais ajustement sur cette partie peut causer des sérieux dégâts sur la moto, voire même un accident mortel. Voici donc les paramètres de réglages importants que vous devez savoir pour renforcer la capacité et les fonctionnalités de votre moto.

1- L’utilité du circuit de suspension

Avant de procéder à l’ajustement des suspensions de votre moto, vous devez d’abord connaître leur rôle. La suspension relie les deux-roues du bolide et assure son adhérence sur la route. Ce composant est doté d’un ressort et d’un système hydraulique afin de garantir une conduite fluide et stable quelle que soit la qualité de la route.

La suspension permet également de :

  • Amortir les impacts des freinages ;
  • Absorber les chocs subits parle châssis de la moto lorsque vous roulez sur un terrain accidenté ;
  • Améliorer les conditions de conduite : angle de la moto et changement de vitesse.

Quant au système hydraulique, il permet à la moto de ne pas rebondir sèchement sur n’importe quel type d’obstacle.

2- Les vérifications à faire au préalable

Un petit tour sur la route s’impose pour détecter les différents problèmes techniques liés à votre circuit de suspension. Comme cela, vous aurez un aperçu des réglages à faire afin d’améliorer les fonctionnalités de votre moto.

Si vous n’êtes pas assez calés sur la question, faites appel à un concessionnaire de motos tel que RC MOTOSPORT situé à Mouans-Sartoux. Cette enseigne commercialise notamment différentes marques de moto et propose des services d’entretien de deux-roues.

3- Les différentes étapes de réglage

Le réglage de la suspension s’effectue toujours de la manière suivante, quelle que soit le modèle de la moto :

3-1- Le réglage de la précharge

Vous devez calibrer votre moto en ajustant la rigidité des ressorts. Cette étape est cruciale pour amortir les secousses. Pour cela, vous devez :

  1. Monter la moto sur une béquille centrale pour cette opération ;
  2. Abaisser le châssis avant et arrière de la moto simultanément en position assise ;
  3. Rééquilibrer la hauteur de la moto si besoin ;
  4. Augmenter la course morte en desserrant la précontrainte du ressort.

3-2- L’ajustement de la compression

Si vous souhaitez stabiliser la vitesse d’enfoncement de la suspension de votre moto, vous devez procéder à l’ajustement de la compression. Pour cela, vous devez :

  1. Visser fermement l’ouverture de la vanne chargée de réguler le débit de l’huile dans le circuit de compression ;
  2. Serrer la valve de compression si vous souhaitez raffermir la suspension de votre moto ;
  3. Dévisser légèrement la vis de la valve si vous voulez relâcher un peu la pression au niveau de la suspension. Mais attention, cela peut occasionner des arrêts fréquents de la moto à chaque obstacle.

Nos conseils :

  • Ajustez le nombre de clics entre 20 à 24 pour une meilleure compression ;
  • Vérifiez le serrage de la vis au niveau du tube de la fourche, si votre moto bascule plus vers l’avant que l’arrière sur la route.

3-3- Le réglage du rebond

Le rebond qui survient au moment d’un choc (déviation d’un obstacle) doit être fluide. Ainsi, le risque d’accident est réduit. Le réglage de la vitesse de détente se fait de la même manière que comme celui de la valve de compression. Vous devez serrer fermement la vis pour une excellente répartition de la vitesse de rebond lors de la montée et de la descente. N’oubliez pas de faire des tests pour réajuster la vitesse à l’avant et l’arrière de la moto.

Choisir un pare-pierres : quels sont les critères à considérer ?

Lorsque vous conduisez une moto de compétition, vous devez obligatoirement porter des équipements de protection. Cela vaut aussi pour les conduites en voie publique. Le haut du corps doit être protégé par une armature spéciale capable d’absorber les coups et les chocs en cas de chute. Il en existe deux types sur le marché : le gilet de protection traditionnelle et le pare-pierres. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur le pare-pierres. Zoom sur les caractéristiques de cet élément de protection.

Le pare-pierres : comment choisir le modèle idéal ?

Le choix du pare-pierres dépend avant tout de vos attentes personnelles, de votre confort de conduite et de vos moyens financiers. Les équipements de protection moto sont assez chers compte tenu du fait que la moto ne possède pas d’armature externe comme la voiture.

Il existe tout de même des articles de moto vendus à des prix abordables, mais leurs enveloppes de protection sont limitées. Alors, avant d’acheter votre pare-pierres, prenez en compte les informations suivantes :

1- Les spécificités du pare-pierres

Si vous aimez prendre soin de votre look, le pare-pierres est l’accessoire idéal pour vous. Il est beaucoup plus léger par rapport au gilet de protection. De plus, vous pouvez l’enfiler en un rien de temps lorsque vous êtes pressé.

Pour renforcer cette idée de sécurité, les fabricants ont créé un modèle de pare-pierres gonflable pour les amateurs de sensations fortes. D’un point de vue esthétique, il est beaucoup plus imposant, mais est doté d’une résistance à toute épreuve. Le seul inconvénient, le pare-pierres gonflable n’est pas un allié par temps de canicule et pluvieux.

2- Les accessoires complémentaires

Les fabricants ont conçu les pare-pierres pour permettre au conducteur de moto d’ajouter des éléments en plus pour renforcer sa sécurité. Dans une compétition, les collisions et les chutes sont très fréquentes. Le pare-pierres peut donc s’adapter à toutes les morphologies et procurer une grande liberté de mouvement. Le pilote n’aura plus qu’à se concentrer sur sa course.

Avantages attendus :

  • liberté de mouvements ;
  • sensation de légèreté ;
  • ventilation du haut du corps amplifié ;
  • coques de protection réglables ;
  • ajout de rembourrage, d’épaulières, de coudières, de protèges bras et d’une ceinture lombaire ;
  • possibilité d’ajuster les protèges bras ;
  • protection du torse avec mousse intégrée ;
  • coques dotées de trous d’aération pour l’évacuation de la transpiration et des gouttelettes d’eau ;

Conseil :

  1. Mettez le pare-pierres par-dessus votre tenue ou votre maillot de compétition ;
  2. Insérez des patchs en silicone à l’intérieur du pare-pierres pour l’empêcher de glisser en cours de route.

3- La facilité d’entretien de l’équipement

La plupart des pare-pierres vendus sur le marché sont dotés de coques amovibles. Vous pouvez facilement les désassembler pour le nettoyage. Lors de votre choix, privilégiez ce côté pratique afin de ne pas perdre de temps. Il en va de même pour les autres éléments intérieurs du pare-pierres.

Conseils de lavage :

  1. Utilisez de l’eau savonneuse et une éponge ;
  2. Remplacez l’éponge par un chiffon en coton propre si vous n’en avez pas sous la main. ;
  3. Suivez les indications sur l’étiquette pour ne pas endommager l’équipement ;
  4. Évitez de sécher le pare-pierres ou tout autre accessoire de moto en machine ;
  5. Mettez le pare-pierres à l’abri du soleil.

4- L’esthétique du pare-pierres

Ne vous trompez pas lorsque vous choisirez votre pare-pierres. Choisissez bien l’équipement en fonction de votre corpulence. Vous avez l’embarras du choix pour ce qui est de la taille, de la couleur, et de la forme. Demandez conseil auprès d’un responsable de vente pour trouver le modèle qui vous convient.

Le pare-pierres peut être personnalisé avec des motifs, des logos ou des dessins, contrairement au gilet de protection classique. C’est la tenue idéale pour les boîtes de sponsoring.

Combien coûtent les pare-pierres pour femmes ?

Le pare-pierres est un dispositif de sécurité routière très efficace pour les motards. Il procure un aspect de protection intégrale au conducteur en cas d’accident, surtout les parties des pectoraux, des épaules et du dos. Ainsi, l’utilisation d’un pare-pierres est impérative pour tous les utilisateurs de moto, quel que soit son type (moto routier, dirt bike ou autres). Les hommes, les femmes et les enfants peuvent en porter un en fonction de leurs goûts. Découvrez plus bas le prix moyen d’un pare-pierres idéal pour les femmes.

Les bonnes raisons d’opter pour un pare-pierres

Afin d’assurer la sécurité du motard, le pare-pierres est la solution idéale.Il empêche les blessures importantes sur la partie haute du corps dans le cas où le conducteur serait soumis à un atterrissage brutal. Avec cet équipement, la poitrine, le ventre, le dos et les épaules seront totalement protégés. Cela implique que la pose de ce dispositif est une armure tout terrain pour les hommes et les femmes.

Comme son nom l’indique, le pare-pierre évite les douleurs importantes après certaines chutes décisives. Robuste et résistant, il fait partie des équipements indispensables pour les utilisateurs de motos ou de quads. Qu’ils soient amateurs ou professionnels, la présence de ce type de vêtement sur eux prévient tout risque de douleurs musculaires dorsales et pectorales.De même, la fracture des épaules sera évitée. Il y a aussi certains pare-pierres équipés de protège-bras amovibles qui couvrent les biceps. Si cela vous gêne, vous pouvez les enlever. Alors, pour renforcer votre sécurité, ayez l’habitude de mettre un pare-pierre avant de rouler à moto.

En outre, les pare-pierres sont adaptés à tout utilisateur, qu’il soit gros ou mince, et quel que soit son genre.

Pratiques et faciles à utiliser, les pare-pierres sont ajustables en fonction de votre taille, grâce à des boucles et une ceinture lombaire fournis à l’achat.

Très confortable et léger, chaque pare-pierres dispose d’un système de ventilation. Cela permet au pilote de profiter d’une bonne aération, même en cas de température trop élevée.

Faciles d’entretien, les parties intérieures de chaque pare-pierres sont détachables afin de nettoyer intégralement ses coques.

À combien s’élève le prix d’un pare-pierre pour femme ?

Les pare-pierres existent en deux modèles dont :

– les pare-pierres sans protection scapulaire,

– les pare-pierres avec système de protection scapulaire qui sont des armures complètes, offrant une couverture plus étendue sur les parties qui sont plus souvent sujet aux dangers (manches, coudes, épaules, thorax, etc.).

Vous savez ? Il y a aussi les pare-pierres gonflables et les pare-pierres conçus spécialement pour la morphologie des femmes. Ce modèle s’avère un peu plus lourd, mais il reste confortable au toucher et à la portée. Une pompe de gonflage est fournie avec pour le faire bomber rapidement. Cependant, l’utilisation de ce modèle n’est plus autorisée dans les compétitions.

En général, un pare-pierre pour femme coûte à partir de 60 à 350 euros. Mais ce prix varie en fonction de vos besoins. Afin d’arriver à faire le bon choix du pare-pierres le plus adapté à votre morphologie et à vos goûts, considérez les critères suivants :

– le prix,

– la taille,

– le poids,

– le style d’ajustement,

– l’homologation CE ou FIM

– le modèle : avec ou sans protection épaules,

-l’esthétique selon l’âge,

– le matériau de fabrication : coque robuste et légère avec antichoc,

– la fonctionnalité : avec ou sans protection, 3 ou 4 en 1 (depuis le cou, dos, épaules, pectoraux).

Voilà, vous savez tout sur le prix et les critères de choix d’un pare-pierres pour femme ! C’est maintenant à vous de choisir le modèle qu’il vous faut !

Top 4 des meilleurs pare-pierres en 2022

Bien que la motocross soit considérée comme dangereuse, cette pratique est toutefois très appréciée par les jeunes, notamment ceux aiment la sensation forte. Les risques de blessures sont effectivement très fréquents chez les pilotes de motocross. D’ailleurs, ce sport extrême nécessite une bonne condition physique et de la force. Pour se protéger en cas de chute ou de collision, le port d’équipements de protection est obligatoire. À part le casque, le masque, les gants, les bottes et les genouillères, le pare-pierre est un accessoire permettant de se protéger le haut du corps en cas d’accident et contre les jets de pierre. Contrairement au gilet de protection qui est obligatoire, cet équipement est plus léger et ne gêne pas. Par contre, pour une meilleure protection, il est indispensable de l’associer avec des coudières et des bottes. Découvrez dans cet article les meilleures pare-pierres 2022 afin de vous aider à bien choisir.

Les meilleurs pare-pierres en 2022

Troy Lee Designs Rockfight Noir

Pour les amateurs et débutants en motocross, le pare-pierre offre plus de confort par rapport à un gilet de protection. Il s’enfile directement sur le maillot cross. Toutefois, il est important de choisir un modèle homologué et de le compléter avec des coudières pour être mieux protéger en cas de chute. Actuellement, il existe un large choix de pare-pierre sur le marché. Le Troy Lee Designs Rockfight fait partie des modèles les plus vendus. En effet, ce modèle est composé de plaques de protection ventilées et de mousse biologique, d’où sa grande résistance. Vous pouvez le porter sous votre maillot cross sans problème. De plus, les bretelles et les épaulette ainsi que les panneaux latéraux peuvent être ajustés en fonction de votre taille.

Alpinestars Bionic Action Noir/rouge

L’Alpinestars Bionic Action est un modèle haut de gamme et vous protégera efficacement si vous participez à une compétition. En effet, il est composé d’un rembourrage en bio-mousse et les plaques avant et arrière sont très résistantes, même en cas de chute répétée. Étant donné que les pare-pierres ne protègent que la poitrine et le dos, il est indispensable de porter des coudières homologuées comme Alpinestars Pro Elbow Bionic Protector. Grâce à leur conception, elles ne vous gêneront pas dans vos mouvements (grande flexibilité) et vous offrent une protection optimale. De plus, les sangles sont ajustables selon vos besoins. Étant donné que ces plastrons sont généralement conçus avec du plastique ABS, ils sont faciles à entretenir. Il vous suffit de les nettoyer avec du linge imbibé d’eau savonneuse et de les laisser sécher à l’air libre.

Fox Raceframe Impact CE Jaune et Noir

Si vous débutez dans la motocross et que vous voulez acheter une pare-pierre, sachez que le Fox Raceframe Impact CE fait partie des modèles les plus prisés par les pro. Grâce à sa coupe basse articulée, il convient à toutes les morphologies (homme ou femme) et est très modulable. Si vous voulez le cacher dans votre maillot cross, il vous suffit de régler les sangles et les bretelles afin que ce soit plus discret. Cependant, pour être bien à l’aise, prenez la bonne taille. Il est également important de vérifier son poids pour éviter le mal de dos.

Alpinestars Bionic Pro Chest Protector

Même si ce modèle est ultra-léger, il vous protégera efficacement contre les jets de pierres. Rembourré avec de la mousse thermoformée, ce plastron va épouser votre morphologie. À l’instar des autres modèles, celui-ci est également conçu avec des tissus élastiques et respirants, vous protégeant du froid. Toutefois, comme il ne protège pas les coudes et l’avant-bras, vous devez également porter des gants et des coudières. D’ailleurs, pour être autorisé à participer à une compétition officielle, votre équipement doit être homologué et répondre aux normes de sécurité en vigueur.

Gilet jaune moto: obligatoire ou pas?

Le décret n° 2015-514 du 7 mai 2015 prévoit que, désormais, les conducteurs de deux-roues doivent porter un gilet de haute visibilité pendant la conduite. En effet, depuis le début de l’année 2016, le gilet de haute visibilité, aussi appelé « gilet jaune » devient obligatoire pour les motards. L’application de cette réglementation génère beaucoup de confusion et d’incompréhension auprès des motards et les scootéristes. On va vous expliquer dans cet article l’essentiel à retenir concernant l’application de ce décret.

C’est quoi le gilet jaune ?

Tout d’abord, le principe consiste à optimiser la vue des motards lors de mauvaise visibilité surtout en cas de brouillards ou à la tombée de la nuit. Il n’est donc pas stipulé que le gilet doit spécifiquement être de couleur jaune. Il est par contre obligatoire qu’il soit d’une couleur très visible, évidemment, cela pointe sur les couleurs fluorescentes. Comme on a l’habitude de trouver ce genre de couleur en jaune fluo, c’est de là que vient le nom « gilet jaune ». En terme de modèle, il n’existe pas de modèle admis ou non, à moins que vous ne déteniez bien un gilet et non un brassard ou autres. En revanche, votre gilet doit répondre aux normes EN 471 ou EN 1150. Alors, pour éviter toute sorte d’ennui en cas de contrôle, autant vérifier la présence de l’étiquette de conformité sur votre gilet. Cette dernière n’est pas systématiquement inspectée mais mieux vaut la prévoir pour être tranquille.

Pourquoi porter un gilet jaune ?

Le but dans un premier temps est de minimiser le risque de sur-accident. Voilà pourquoi, l’optimisation de la visibilité du motard lors de sa descente de son véhicule est très importante. Ainsi, les autres usagers de la route pourront facilement le repérer surtout en cas de brouillard épais, de forte pluie, de grêle et bien d’autres cas.

Quand porter le gilet jaune ?

Bien que sa possession soit obligatoire, son port en permanence, par contre, ne l’est pas. Vous pouvez alors continuer à acheter de beau blouson moto dernier cri car vous n’aurez pas à le recouvrir par un gilet en permanence. Ce n’est pas pour vous rassurer mais la loi ne vous oblige pas à le porter tout au long de votre trajet. Il vous suffit de l’avoir toujours avec vous avant de prendre la route. Vous pouvez la mettre dans un compartiment de votre sac ou dans un rangement de votre moto. Ce serait beaucoup plus prudent de le ranger dans un endroit facilement accessible car vous aurez besoin de l’enfiler rapidement lorsque vous descendez de la moto à la suite d’un arrêt d’urgence sur la voie publique. Et oui, son port n’est obligatoire que lors d’un arrêt urgent. Les forces de l’ordre ne vous le demanderont pas si vous faites un arrêt temporaire pour ajuster un équipement, par exemple, ou pour une pause pipi. Pensez toutefois à vous arrêter dans un endroit adéquat pour ces derniers cas.

Bref, si vous vous arrêtez sur la voie publique en cas de panne, d’accident ou autres cas d’urgence, vous devrez porter votre gilet de haute visibilité. Le cas échéant, une amende de 135€ ainsi que d’autres sanctions peuvent être appliquées. Cependant, en cas de simple contrôle par les forces de l’ordre, si vous ne disposez pas d’un gilet de haute visibilité conforme avec vous, l’amende de 11€ s’applique directement. En revanche, si vous êtes victime d’un accident de circulation, vous n’aurez certainement pas le temps d’enfiler votre gilet, ce cas est tout à fait compréhensible et non punissable. Sachez en outre que ce décret relatif à la détention d’un gilet de haute visibilité ne concerne pas que les motos, il englobe tous les véhicules à 2 , 3 ou 4 roues non carrossés.