Comment passer un permis poids lourds ?

Conduire son propre camion est très intéressant pour un entrepreneur. Le principal atout est de ne pas se soucier des maladresses que peuvent faire preuve votre chauffeur. Par ailleurs, les frais engagés pour la rémunération d’un chauffeur constituent une charge fixe pour la société. Pour pouvoir conduire un véhicule poids lourds, vous devez détenir un permis C. Passons en revue les conditions d’obtention de cette catégorie de permis de conduire et de la formation y afférant.

Qui peut avoir accès au permis C ?

Pour obtenir un permis poids lourd, utile pour conduire un camion et déplacer vous-même vos marchandises volumineuses, vous devez remplir quelques conditions. En premier lieu, vous devez avoir l’âge autorisé qui est de 21 ans. De plus, vous devez avoir un permis de conduire de la catégorie B. En revanche, si vous avez moins de 21 ans et que vous suivez une formation pour devenir que conducteur de poids lourd professionnel, vous aurez la possibilité de vous présenter aux examens. Les formations sont proposées au sein des auto-écoles professionnelles par des moniteurs professionnels.

La formation pour devenir professionnel va du CAP jusqu’au Bac Pro. Vous aurez également la possibilité d’obtenir un titre professionnel ou un FIMO. Pour une personne de moins de 55 ans, le permis de conduire pour Poids lourds est périmé au bout de 5 ans. Pour ceux qui sont âgés de 55 à 60 ans, son délai de péremption est également de 5 ans. En revanche, pour les personnes plus âgées, la validité du permis poids lourd ne peut excéder 2 ans.

Quelle formation suivre pour avoir accès au permis poids lourds ?

La formation requise pour le permis C se déroule en trois étapes : la formation théorique, la conduite hors circulation, et enfin la conduite en circulation. Les cours théoriques relatifs au permis C sont disponibles en ligne. Mais, vous pouvez les avoir également chez votre libraire et dans les magasins de vente de livre et de magazines pour voitures. Pour bénéficier d’une formation accélérée et efficace, vous pouvez choisir de vous former dans une auto-école. Si vous êtes en Guadeloupe, choisissez Formatrans Abîmes pour vous initier à la conduite de poids lourds. La formation théorique se présente en un module qui dure 6 heures. En outre, vous allez devoir assister à un cours de 6 heures pour vous préparer aux examens.

La première partie de la formation à la conduite de camion se fait hors circulation. Elle permet à l’apprenti de prendre connaissance des règles de sécurité spécifiques aux camions et des actions à entreprendre éventuellement en cas d’accident. Dans cette étape, vous pouvez apprendre les vérifications d’usages à faire avant de prendre la route au volant d’un camion. Cela peut concerner par exemple les pneumatiques, les niveaux d’huile moteur et des autres lubrifiants, la vidange en cas de besoin, la vérification de l’équipement global du véhicule, l’état des voyants sur le tableau de bord et bien d’autres encore. La première prise en main d’un poids lourd se passe sur un terrain dédié spécialement à cet effet. S’il s’agit d’un véhicule électrique ou hybride, vérifiez également l’état de vos batteries.

La formation pour la conduite en circulation est réalisée après celle qui se fait hors circulation. Elle se pratique directement au volant d’un poids lourd sur la voie publique. Son but est de permettre au futur conducteur de poids lourd de montrer une autonomie optimale sur la prise en main du véhicule. L’apprenti doit également montrer qu’il maîtrise parfaitement les commandes et les équipements du véhicule. Cette formation vous apprendra plus sur la mécanique de l’engin et vous donnera également les réponses pratiques sur la question : que faire face à une situation imprévue et difficile ?

Comment se déroulent les examens pour le permis C ?

Comme pour la formation, les examens pour l’obtention du permis C se passent en trois étapes :

– l’examen de code de la route

Il est obligatoire pour toutes les personnes qui veulent obtenir un permis poids lourds dont le permis B est encore récent, c’est-à-dire de moins de 5 ans. Les autres peuvent passer directement aux examens pratiques. Un contrôle médical se fera au préalable pour constater de l’état de santé du candidat, notamment de ses capacités visuelles.

– l’examen hors circulation

La réussite à cette seconde étape vous offrira le titre d’admissibilité à l’étape finale. Elle dure à peu près 30 minutes. Elle est surtout basée sur le constat de la capacité du candidat sur les questions relatives à la réglementation du transport, à la sécurisation du chargement, et à la mécanique en général et celle qui est spécifique aux poids lourds. La note minimum requise est de 16 points pour réussir.

– l’examen en circulation

Des itinéraires diversifiés seront choisis par l’inspecteur pour vous noter sur le respect des réglementations routières, sur votre capacité à adapter votre façon de conduite à la conduite d’un poids lourd. Vous devez montrer que vous maîtrisez parfaitement le gros véhicule et que vous avez une grande autonomie pour faire un trajet. Le minimum de points à avoir est de 17.

 

Test de l’alternateur d’une voiture : Un guide étape par étape pour diagnostiquer le problème

La principale fonction d’un alternateur est de maintenir la batterie de votre moteur chargée. La batterie fournit du jus pour le démarrage de la voiture, pour les lumières, ainsi que pour les jauges et les accessoires. Si le système électrique de votre voiture ne fonctionne pas correctement, c’est qu’il est temps de tester l’alternateur de votre voiture. Un alternateur en panne peut occasionner de nombreux dégâts. Nous allons vous expliquer dans cet article le rôle de l’alternateur et la manière de vérifier son fonctionnement.

Qu’est-ce qu’un alternateur ?

Un alternateur est utilisé en conjonction avec le moteur de la voiture pour produire de l’énergie électrique. Il est installé dans le compartiment du moteur et est relié aux courroies de transmission de la voiture. L’alternateur a deux fonctions principales : charger la batterie et alimenter le système électrique de la voiture, notamment lorsque le moteur tourne.

Comment fonctionne un alternateur ?

Un alternateur fonctionne comme un générateur d’électricité. Il utilise l’électricité pour alimenter les feux, les accessoires et tous les autres composants électriques de la voiture.

Ainsi, lorsque le moteur tourne, l’alternateur produit du courant alternatif (CA) qui sera ensuite transformé en courant continu (CC). Le courant continu est utilisé pour le chargement de la batterie de la voiture. Cette étape de transformation se fait au niveau de la diode interne de l’alternateur.

Comment tester un alternateur ?

Il existe deux façons de tester l’alternateur d’une voiture. La première, en utilisant un multimètre pour vérifier la tension de sortie de l’alternateur. La deuxième, en employant un oscilloscope pour tester la fréquence de sortie de l’alternateur. Si vous remarquez que les phares, la radio ou les autres composants électriques de votre voiture sont faibles, commencez le test.

Étapes à suivre :

  1. Procurez-vous un voltmètre, puis branchez-le sur la batterie ;

  2. Allumez ensuite le moteur de la voiture ;

  3. Laissez tourner le moteur au ralenti pendant 5 minutes. À ce moment-là, le voltmètre indiquera la tension de la batterie avant le démarrage du moteur, ainsi que la tension après le fonctionnement du moteur ;

  4. Éteignez ensuite le moteur et débranchez le voltmètre ;

  5. Redémarrez le moteur et laissez encore tourner au ralenti pendant 5 minutes ;

  6. Éteignez de nouveau le moteur ;

  7. Comparez maintenant les différentes indications inscrites sur le voltmètre. Si l’alternateur fonctionne, le voltmètre affichera une tension supérieure à celle de la batterie.

Comment confirmer que le problème vient de l’alternateur ?

Si l’alternateur ne fonctionne pas correctement, vous devez le remplacer. Mais avant cela, vous devez d’abord confirmer la défaillance de la pièce. Pour ce faire :

  • commencez par mesurer à nouveau la tension de la batterie. Si la tension est normale, la batterie fonctionne correctement et le problème vient de l’alternateur.
  • vérifiez ensuite la tension au niveau du câblage qui relie la batterie au reste du système.

Résultats de la vérification :

  • Si la tension est normale au niveau du câblage, c’est la batterie ou le câblage qui est à l’origine du problème.
  • Si la tension est faible aux deux endroits, le problème se situe au niveau du démarreur de la voiture.

Comment réparer un alternateur en panne ?

Si la puissance de l’alternateur est en baisse, vous devez au plus vite le réparer. Pour ce faire, vous devez d’abord retirer l’alternateur du moteur. Ensuite, vérifiez s’il y a des dégâts apparents sur la partie tournante de l’alternateur, puis réparez les parties endommagées. Enfin, remettez l’alternateur en place dans le moteur.

Une fois, la réparation achevée, vérifiez à nouveau la tension. Si la tension de l’alternateur est normale, c’est que le problème vient de la batterie. Vous devez donc la remplacer.

10 façons de trouver le meilleur carrossier dans votre région

Même si vous êtes très prudent, vous pouvez tout de même être victime d’un accident. Dans ce cas-là, vous devez faire appel à un bon carrossier pour s’occuper de votre voiture. Mais où trouver un bon atelier de carrosserie près de chez vous ? Nous allons vous aider à mener l’enquête. Voici 10 conseils pour trouver un professionnel compétent pour remettre en état votre voiture.

Demandez des recommandations auprès de votre compagnie d’assurance

Les compagnies d’assurance disposent d’un vaste réseau de confiance avec lequel elles travaillent. Vous pourrez sûrement obtenir de votre compagnie des noms d’atelier de carrosserie œuvrant dans la région. Cependant, vous devez garder à l’esprit que votre compagnie d’assurance peut avoir un intérêt direct à vous orienter vers des ateliers de réparation bon marché. Ainsi, elle économisera de l’argent.

En revanche, si vous trouvez un atelier de qualité, mais que la compagnie d’assurance ne veut pas prendre en charge les réparations, vous vous retrouverez dans une situation délicate.

Demandez conseil à votre entourage

Si vous devez payer vous-même les réparations, vous pouvez toujours demander des recommandations auprès des membres de votre famille. Si les réponses ne sont pas satisfaisantes, tournez-vous vers les forums de discussion en ligne. Les gens ont tendance à partager leurs expériences sur ce genre de site.

Faites des recherches sur la toile

Vous pouvez également effectuer une simple recherche sur Internet. Pour cela, il suffit de préciser les informations que vous souhaitez obtenir. Ici, il est important de mentionner le mot-clé «  atelier de carrosserie » et le nom de votre ville ou région. Grâce à cette méthode, vous localiserez tous les ateliers de réparation les plus proches de votre localité, mais vous verrez également tous les commentaires laissés par les clients.

Vérifiez la réputation de l’atelier de carrosserie

Le moyen efficace pour cela est de faire une recherche ciblée sur Internet. Vous pouvez utiliser des outils de vérification comme Yelp ou Trust Pal pour vous faire une idée de la réputation de ces ateliers de carrosserie. Vous pouvez aussi consulter les forums et les avis en ligne pour voir s’il existe des plaintes récurrentes à l’encontre de l’un de ces prestataires.

Renseignez-vous sur la garantie disponible

Les ateliers de carrosserie offrent différentes garanties. Si vous payez de votre poche les réparations, pensez à vous renseigner sur les détails des garanties proposées par l’atelier. Vérifiez un à un les termes et conditions du contrat de réparation de votre carrosserie.

Conservez vos documents de réparation

Vous devez avoir l’habitude de garder les documents relatifs à la réparation de votre voiture :

  • facture de réparation ;
  • reçues de paiement ;
  • compte-rendu de diagnostic.

Ainsi, vous aurez une visibilité des réparations déjà effectuées auparavant. Vous aurez une idée claire sur le budget nécessaire à débourser pour les prochaines réparations. N’hésitez pas à poser des questions sur les détails que vous ne comprenez pas.

Ne signez rien avant d’avoir tout lu au préalable

Si vous devez vous rendre dans un atelier de carrosserie pour retaper votre voiture, lisez bien les informations contenues dans le formulaire avant de signer. Assurez-vous de bien comprendre la marche à suivre dans le cas d’un accident. Par ailleurs, vous devez aussi connaître les démarches suivantes :

  • Les heures d’ouverture de l’atelier
  • Les techniciens en charge de la réparation
  • Les numéros et contacts de l’atelier (en cas d’urgence)
  • La date de remise de votre véhicule ;
  • Les différentes réparations envisagées et remplacement de pièces ;
  • Le coût total des opérations.

Lorsque vous aurez trouvé votre atelier de confiance, n’hésitez pas à partager votre expérience.

Guide du transport de marchandises volumineuses

Vous devez expédier vos marchandises volumineuses, et vous vous demandez comment les envoyer ? De nombreuses options s’offrent à vous, mais avant de vous lancer, vous devez savoir certaines choses.

Comment choisir le mode de transport de votre colis volumineux ?

Pour le transport de marchandises volumineuses, il y a de fortes chances que cela se fasse soit par camion ou par train (ou les deux !) – et si c’est le cas, assurez-vous que votre envoi est aussi sûr que possible. Toutefois, il existe plusieurs types de transporteurs qui peuvent prendre en charge les colis de ce genre. Mais afin de vous tourner vers un quelconque prestataire, vous aurez besoin de définir par quel moyen envoyer votre colis :

Conteneur

Les conteneurs sont fabriqués en acier ou en plastique et sont généralement utilisés pour le transport de gros objets tels que des meubles ou des appareils électroniques. Ils sont faciles à monter et à démonter, mais présentent quelques inconvénients : ils ne sont pas réutilisables, prennent beaucoup d’espace en transit (ce qui signifie plus d’argent dépensé pour l’expédition), et nécessitent un équipement de chargement spécial qui peut vous coûter encore plus.

Camion à plateau

Ces camions sont équipés de plateaux ou de plateformes sur lesquels il est possible de charger des conteneurs ou d’autres marchandises. Ils sont généralement utilisés pour le transport d’objets légers, tels que des appareils électroniques ou des vêtements, car ils ne nécessitent pas d’équipement de chargement spécial.

Transport par voie maritime

Les colis comme les voitures nécessitent de meilleures conditions pour assurer leur transport. Souvent, la solution idéale est le bateau. Vous pouvez charger vos marchandises dans la cale de navire ou sur le panneau de cale. Le chargement se fait soit par les grues de quai, soit par les grues de bord.

Quels types d’emballages choisir pour des colis lourds ?

Après avoir choisi le mode de transport de votre colis, il est temps de choisir l’emballage qui correspond à vos marchandises. L’important est que le colis arrive en bon état à son destinataire.

Envoyer le colis sur une palette

La palette sert à placer les marchandises sur du bois traditionnel, à condition qu’il supporte le poids de vos produits. Mais vous avez aussi la possibilité de choisir une palette en plastique si voulez encore la réutiliser. Il y a également des caisses-palettes en bois qui sont adaptés aux produits nécessitant un niveau de protection supérieur lors de l’expédition.

Utiliser une caisse adaptée

Une autre option : les caisses de carton. Pour que vos produits soient expédiés dans les meilleures conditions, choisissez la bonne cannelure à vos cartons. Pour les colis de plus de 40 kg, optez pour la double cannelure, pour les charges jusqu’à 70 kg, la double cannelure renforcée. Pour les charges de 500 kg, la triple cannelure.

Opter pour des sachets et des sacs adaptés

C’est un choix stratégique dans la mesure où vous voulez expédier vos marchandises en limitant leur poids. Optez donc pour des sachets en plastique de 100 à 150 microns. Ils sont particulièrement résistants aux déchirures.

Astuces pour envoyer un colis volumineux

Le transport de ce type de colis n’est pas la même que celui d’un colis de petite taille. C’est bien plus délicat, puisque la livraison doit se passer dans les meilleures conditions. Pour cela, vous devez faire appel à un transporteur spécialiste en colis volumineux. Il prend en compte le poids, les dimensions, le format de la marchandise pour choisir le type de transport et l’emballage adaptés, ainsi que les moyens de manutention nécessaires comme le hayon élévateur, efficace pour le chargement et le déchargement.

Pare-brise avec détecteur de pluie : fonctionnement et avantages

Vous avez besoin d’avoir une bonne visibilité et plus de confort de conduite lors des périodes de fortes pluies ? Optez pour un pare-brise doté d’un détecteur de pluie. Celui-ci est un dispositif qui facilite la conduite. Il déclenche automatiquement les balais d’essuie-glace, dès qu’il y a des gouttes de pluie sur le pare-brise, à la fréquence d’essuyage adaptée aux conditions météorologiques. Sur le marché, le pare-brise avec détecteur de pluie existe en 2 modèles : le capteur de pluie infra-rouge et le capteur à ultrasons. Mais comment fonctionne un pare-brise avec détecteur de pluie et quels sont ses atouts ?

Le fonctionnement du détecteur de pluie sur le pare-brise

Pour avoir un véhicule avec un détecteur de pluie sur le pare-brise, vous avez le choix entre 2 solutions. Vous pouvez acheter un véhicule neuf déjà doté de ce système parmi de nombreuses marques. Vous pouvez aussi opter pour le remplacement de pare-brise et l’installation d’un kit de détecteur de pluie sur le pare-brise de votre actuel véhicule. Le prix moyen de ce kit varie entre 70 et 90 euros.

Le fonctionnement du détecteur de pluie sur le pare-brise est assuré par ses éléments constitutifs. Ces derniers sont : le système de détection et le calculateur. Le système de détection est placé sur le pare-brise, au niveau du socle du rétroviseur central. Il est chargé d’envoyer un signal électrique variable au calculateur. Lorsque le calculateur reçoit le signal électrique, il gère de système d’essuyage des essuie-glaces à la bonne cadence.

Par ailleurs, le fonctionnement du détecteur de pluie sur le pare-brise varie en fonction du modèle choisi. D’une part, pour un capteur infrarouge, il est équipé de 2 diodes. La première émet un rayon infrarouge et la seconde le reçoit. En dehors des périodes de pluies, il y a une diffusion du rayon dans le verre du pare-brise qui réfléchit à travers les parois jusqu’à la diode réceptrice. En cas de pluie, la photodiode ne reçoit plus d’alimentation, ce qui déclenche automatiquement l’essuyage. Le capteur infrarouge permet de mettre en marche le système d’éclairage (les phares).

D’autre part, un capteur à ultrasons qui implique l’utilisation de la technologie des ultrasons. Il adopte le même principe que le capteur infrarouge. Cependant, il est insensible à la lumière, ce qui fait qu’il ne peut pas déclencher l’éclairage automatique.

Dans tous les cas, la présence d’un détecteur de pluie sur le pare-brise implique un essuyage automatique. Celui-ci implique le démarrage automatique de la fonction essuie-glace et l’adaptation de la vitesse d’essuyage aux conditions existantes dans l’atmosphère. Il permet aussi d’associer le système de détection à d’autres fonctions telles que la fermeture automatique des différents points d’ouverture dans le véhicule (notamment les vitres électriques et le toit).

En général, l’intermittence de fonctionnement du dispositif doit toujours correspondre à la densité de la pluie. Même après la pluie, il est conseillé de laisser les raclettes d’essuie-glaces être activées pendant quelques minutes.

Les avantages du détecteur de pluie sur le pare-brise

Le détecteur de pluie sur le pare-brise offre d’innombrables avantages au conducteur et aux passagers.

Il optimise votre visibilité, votre confort ainsi que votre sécurité sur la route, lors des périodes pluvieuses. De cette façon, vous pouvez redoubler votre attention sur la conduite du véhicule, en évitant certaines actions, telles que la mise en marche et le réglage des essuie-glaces.

C’est un système très réactif, car il réagit en moins d’une seconde, dès les premières gouttes de pluie. Il peut aussi détecter les projections d’eau soudaines provoquées par les autres véhicules, de façon ponctuelle.

Pour profiter des avantages d’un détecteur de pluie sur le pare-brise et pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de vous rendre dans un garage automobile et de confier le montage du système à des professionnels.

Opter pour des pneus larges pour sa voiture : est-ce une bonne idée ?

La sécurité sur route dépend énormément de la conduite et de l’infrastructure, mais surtout du véhicule. En France, on dénombre en moyenne 60 000 accidents de voitures chaque année.

À noter que le nombre est 4 fois supérieur dans les années 80 où l’on a enregistré un peu moins de 25 000 accidents. Des mesures prises comme l’amélioration des infrastructures routières et le contrôle des autorités y sont pour quelque chose, mais on a également constaté un grand progrès technologique qui fait que les véhicules sont de plus en plus sûrs de nos jours.

Utilisation des pneus larges, quels avantages ?

Le tuning intéresse de plus en plus les propriétaires de voitures, dont le plus courant est celui des pneus. À la sortie de l’usine, la voiture est équipée de pneus dits « tourismes ». Mais certains, préfèrent remplacer les pneus standards par des pneus plus larges pour l’esthétique. L’utilisation de ces pneus larges sur une voiture implique le changement des jantes pour des modèles adaptés au diamètre intérieur du pneu. De préférence, le montage des pneus doit être confié à des spécialistes, qui connaissent le type de pneus convenant à votre véhicule.

Est-ce que l’utilisation de pneus larges est autorisée ?

L’utilisation d’un pneu large est autorisée, à condition que les homologations constructeurs (du véhicule, mais également des pneus) soient respectées. Généralement, une liste d’options figure dans le carnet de bord ou le seuil de porte. Le non-respect des recommandations du constructeur, concernant l’équivalence entre la jante et le pneu, peut vous exposer à un accident grave. En effet, les pneus peuvent avoir une faible adhérence au sol en cas de forte pluie ou de surface constituée de gravier. Une jante trop large pour le véhicule peut également limiter le mouvement des pneus, causant des problèmes de braquage.

Est-ce que l’utilisation de pneus larges est conseillée ?

Les constructeurs automobiles préconisent l’utilisation des pneus d’origine, parce qu’ils sont homologués et sont déjà soumis à un certain nombre de tests de sécurité, mais conseillent vivement l’utilisation d’un jeu complet de pneus larges de bonne marque en hiver.

L’utilisation de pneus larges, à part leur aspect esthétique, présente des avantages considérables. En effet, les pneus larges améliorent l’effet de freinage de la voiture, permettant de réduire sa distance de freinage.

Les voitures équipées de pneus larges ont une meilleure tenue de route et un confort de conduite, étant donné que la surface de contact au sol est plus grande.

Pour les voitures de sport, on opte généralement pour des pneus larges, facilitant la conduite. La dimension est souvent supérieure à 195 millimètres avec une largeur maximale de 225 millimètres.

Quels sont les inconvénients des pneus larges ?

Qui dit pneus larges dit également plus de résistance de conduite à cause de l’augmentation de la zone de contact. En effet, cela a un impact considérable sur l’aérodynamique. La voiture aura des difficultés d’accélération, ce qui impacte aussi la consommation de carburant, et entraînera, par conséquent, l’émission de gaz à effet de serre (CO2).

Les pneus larges peuvent causer des difficultés de braquage et de stationnement, surtout quand ils débordent vers l’extérieur. Le risque de frottement au trottoir est grand et peut entraîner une usure rapide du pneu. Le bruit provoqué par l’utilisation de pneus larges est également plus élevé.

Les pneus larges coûtent également plus cher. Si vous choisissez de monter des pneus larges, vous devez acheter un jeu complet de pneus. Le prix d’un pneu tourisme tourne autour de 75 euros alors que le pneu large peut coûter 20 à 30 % plus cher. Certains vendeurs offrent gratuitement le montage en cas d’achat, mais si ce n’est pas le cas, vous devez prévoir 10 à 20 euros par pneu.

Si l’utilisation de pneu large vous tente, n’hésitez pas de demander l’aide de votre garagiste. Sachez que vous pouvez confier le remplacement de vos pneus standards en pneus larges à AP Automobiles à Saint-Bénigne, dans l’Ain.

Opter pour des pneus larges pour sa voiture : est-ce une bonne idée ?

La sécurité sur route dépend énormément de la conduite et de l’infrastructure, mais surtout du véhicule. En France, on dénombre en moyenne 60 000 accidents de voitures chaque année.

À noter que le nombre est 4 fois supérieur dans les années 80 où l’on a enregistré un peu moins de 25 000 accidents. Des mesures prises comme l’amélioration des infrastructures routières et le contrôle des autorités y sont pour quelque chose, mais on a également constaté un grand progrès technologique qui fait que les véhicules sont de plus en plus sûrs de nos jours.

Utilisation des pneus larges, quels avantages ?

Le tuning intéresse de plus en plus les propriétaires de voitures, dont le plus courant est celui des pneus. À la sortie de l’usine, la voiture est équipée de pneus dits « tourismes ». Mais certains, préfèrent remplacer les pneus standards par des pneus plus larges pour l’esthétique. L’utilisation de ces pneus larges sur une voiture implique le changement des jantes pour des modèles adaptés au diamètre intérieur du pneu. De préférence, le montage des pneus doit être confié à des spécialistes, qui connaissent le type de pneus convenant à votre véhicule.

Est-ce que l’utilisation de pneus larges est autorisée ?

L’utilisation d’un pneu large est autorisée, à condition que les homologations constructeurs (du véhicule, mais également des pneus) soient respectées. Généralement, une liste d’options figure dans le carnet de bord ou le seuil de porte. Le non-respect des recommandations du constructeur, concernant l’équivalence entre la jante et le pneu, peut vous exposer à un accident grave. En effet, les pneus peuvent avoir une faible adhérence au sol en cas de forte pluie ou de surface constituée de gravier. Une jante trop large pour le véhicule peut également limiter le mouvement des pneus, causant des problèmes de braquage.

Est-ce que l’utilisation de pneus larges est conseillée ?

Les constructeurs automobiles préconisent l’utilisation des pneus d’origine, parce qu’ils sont homologués et sont déjà soumis à un certain nombre de tests de sécurité, mais conseillent vivement l’utilisation d’un jeu complet de pneus larges de bonne marque en hiver.

L’utilisation de pneus larges, à part leur aspect esthétique, présente des avantages considérables. En effet, les pneus larges améliorent l’effet de freinage de la voiture, permettant de réduire sa distance de freinage.

Les voitures équipées de pneus larges ont une meilleure tenue de route et un confort de conduite, étant donné que la surface de contact au sol est plus grande.

Pour les voitures de sport, on opte généralement pour des pneus larges, facilitant la conduite. La dimension est souvent supérieure à 195 millimètres avec une largeur maximale de 225 millimètres.

Quels sont les inconvénients des pneus larges ?

Qui dit pneus larges dit également plus de résistance de conduite à cause de l’augmentation de la zone de contact. En effet, cela a un impact considérable sur l’aérodynamique. La voiture aura des difficultés d’accélération, ce qui impacte aussi la consommation de carburant, et entraînera, par conséquent, l’émission de gaz à effet de serre (CO2).

Les pneus larges peuvent causer des difficultés de braquage et de stationnement, surtout quand ils débordent vers l’extérieur. Le risque de frottement au trottoir est grand et peut entraîner une usure rapide du pneu. Le bruit provoqué par l’utilisation de pneus larges est également plus élevé.

Les pneus larges coûtent également plus cher. Si vous choisissez de monter des pneus larges, vous devez acheter un jeu complet de pneus. Le prix d’un pneu tourisme tourne autour de 75 euros alors que le pneu large peut coûter 20 à 30 % plus cher. Certains vendeurs offrent gratuitement le montage en cas d’achat, mais si ce n’est pas le cas, vous devez prévoir 10 à 20 euros par pneu.

Si l’utilisation de pneu large vous tente, n’hésitez pas de demander l’aide de votre garagiste. Sachez que vous pouvez confier le remplacement de vos pneus standards en pneus larges à AP Automobiles à Saint-Bénigne, dans l’Ain.

Achat de voiture d’occasion : focus sur la garantie légale de conformité

L’achat des voitures d’occasion offre plusieurs avantages, dont l’économie d’argent. Même si ce sont des véhicules de seconde main, l’acheteur peut bénéficier de quelques garanties dès son achat. Il y a notamment la garantie contractuelle, la garantie légale de conformité, et bien d’autres encore. Cet article fait le point sur la garantie légale de conformité.

Petit rappel sur l’achat d’une voiture d’occasion

L’acquisition d’une voiture d’occasion n’est pas une chose simple. C’est une opération qui exige plusieurs démarches obligatoires (avant, pendant et après l’achat), notamment :

– la préparation des dossiers d’achat (pièces d’identité, certificat, carte bancaire, etc.),
– la vérification de l’état du véhicule en question (aucun défaut extérieur ni intérieur),
– la confirmation des informations fournies par le vendeur (la marque de véhicule, la version, puissance du moteur, année de mise en circulation, totale distance parcourue),
– l’examen des documents d’achat (bon de commande, facture définitive, bon de livraison).

Notez bien que l’achat de voiture auprès d’un concessionnaire est plus avantageux et plus sûr. Pour un achat à un particulier, veillez à ce que les documents suivants vous seront fournis lors de la conclusion de vente :

– l’identité complète du vendeur, incluant son nom et son adresse actuelle,
– la pièce justificative de paiement ( pour les paiements en espèces),
– le certificat de déclaration de cession, incluant la date de mise en circulation du véhicule et la distance parcourue,
– les papiers du véhicule avec certificat d’immatriculation, mentionnant clairement la date de la vente du véhicule, et la signature du vendeur,
– l’attestation administrative justifiant la vente et l’immatriculation du véhicule à son propriétaire,
– le carnet d’entretien. Pour un véhicule de plus de trois ou quatre ans, le carnet de contrôle doit être accompagné par des rapports de contrôle technique, afin que l’acheteur puisse le justifier auprès des services de contrôles.

Les démarches à suivre et les documents à fournir varient selon le pays dans lequel s’effectue l’achat de véhicule d’occasion.

Quid de la garantie légale de conformité sur l’achat de véhicule d’occasion

Tous les ans, le taux d’achat de voitures d’occasion augmente jusqu’à trois par rapport aux voitures neuves. Même si la plupart des cas se réalisent en toute facilité, beaucoup d’acheteur rencontrent des mauvaises surprises, après l’achat. Il y a notamment le défaut de carrosserie, les paperasses contenant des fraudes, des défauts cachés et bien d’autres encore. C’est pour cela qu’il est important de réaliser son achat auprès d’un vendeur professionnel et agréé, afin de jouir de la garantie légale de conformité.

En tant que nouveau propriétaire du véhicule, vous pourrez bénéficier de cette garantie pendant au moins un an. Si la durée n’est pas mentionnée sur le compromis de vente, cela veut dire que la durée est de deux ans. À cet effet, vous aurez droit d’acquérir une voiture conforme à la description (ce qui vous a été communiqué et inscrit dans tous les documents de vente).

Dans le cas où l’état du véhicule ne correspondrait pas au descriptif, vous pouvez faire une réclamation, afin de bénéficier d’une réparation ou d’un remplacement sur place. Pour éviter le refus du vendeur lors de l’apparition du défaut de conformité, conservez l’annonce et tous les documents d’achat du véhicule.

Pour tout achat de véhicules neufs ou d’occasion, on vous recommande CA AUTOMOBILES – Toulouse. Créé en 2010, ce centre multimarques vous propose un large choix de véhicules d’occasion correspondant à tous les budgets. Il dispose également des véhicules neufs ou utilisés à faible kilométrage. CA AUTOMOBILES dispose d’un parc automobile, permettant de réparer et d’entretenir vos véhicules en toute sérénité. À part la vente de véhicules, ce centre réalise aussi des locations de voiture avec des conditions rentables. Grâce à sa collaboration avec un partenaire financier, tous les services proposés par ce vendeur professionnel sont adaptés à la situation de chaque acheteur et de loueur.

En quoi consiste le décalaminage moteur ?

La calamine est un résidu d’hydrocarbures imbrûlés qui est présent dans le moteur d’un véhicule au fil des années. Ce dépôt peut engendrer des pannes s’il n’est pas retiré dans les plus brefs délais et comme il se doit. Pour cela, il convient de réaliser le décalaminage moteur. En quoi consiste cette opération ? Comment y procéder ? Quand faut-il réaliser le décalaminage moteur ? Réponses.

Le décalaminage moteur : c’est quoi ?

Le décalaminage moteur est un procédé qui consiste à éliminer du système de refroidissement du moteur la calamine, une substance qui est susceptible de l’obstruer. Cela peut aussi inclure le tartre, la boue et tout autre dépôt qui s’est accumulé au fil du temps. En effet, tous ces dépôts sont responsables d’un grand nombre des problèmes qui affectent les moteurs, tels qu’une faible consommation de carburant, des performances réduites et des émissions plus élevées. Le calaminage moteur peut être un moyen très simple et abordable d’améliorer les performances du véhicule et de le rendre plus fiable en prévenant les problèmes futurs.

Comment se déroule le décalaminage moteur ?

Il existe trois moyens de réaliser le décalaminage moteur :

– Le décalaminage hydrogène : il consiste à utiliser une machine hydrogène pour enlever la calamine présente dans le moteur.

– Le décalaminage avec additifs : il consiste à retirer les dépôts grâce à des produits chimiques versés dans le réservoir.

– Le décalaminage en roulant : cette technique permet de décrasser le moteur en roulant à un certain kilomètre.

Quelle que soit la méthode choisie, il est important de faire appel à un expert en décalaminage moteur qui dispose de l’équipement adéquat pour effectuer le travail correctement. En effet, le décalaminage n’est pas un travail de bricolage. Il demande un certain savoir-faire pour éviter d’aggraver la situation.

Quels sont les avantages du décalaminage moteur ?

Le décalaminage moteur est avantageux sous divers points de vue. En premier lieu, il assure le bon fonctionnement du moteur de votre voiture étant donné qu’il s’agit du cœur du véhicule. C’est la seule partie qui génère la puissance permettant à une automobile de rouler.

Le décalaminage est aussi un processus qui permet de maintenir les performances de votre véhicule et de réduire le coût d’entretien. Dépourvue de suie, votre voiture ne connaîtra aucune panne pendant certaines années. Aussi, les pièces ne risquent pas d’être affectées. Néanmoins, il convient d’entretenir de temps en temps la voiture pour la maintenir en bon état. Cette démarche est d’ailleurs recommandée pour éviter les problèmes d’encrassement pouvant causer le remplacement de pièces onéreuses comme la pompe à injection et la vanne.

Le décalaminage est favorable à l’environnement en réduisant l’émission des fumées.

Décalaminage moteur : quand procéder ?

Il n’existe aucune obligation concernant le moment idéal pour réaliser le décalaminage moteur d’un véhicule. Néanmoins, certains signes devraient vous alarmer :

– La performance du moteur est en baisse ;

– Le véhicule consomme plus de carburant que d’habitude ;

– Le moteur fait des bruits et a une difficulté à démarrer ;

– Les fumées s’opacifient ;

– Les suies brûlent sans cause et autres.

Ces problèmes sont souvent constatés chez les véhicules à motorisation diesel. Pour les autres voitures, il convient de faire examiner le moteur lors d’un entretien mensuel.

Quel est le prix d’un décalaminage moteur ?

Le prix d’un décalaminage moteur varie de 60 à 180 euros. Le tarif dépend des services proposés par le professionnel contacté et l’état du moteur. Si l’encrassement de ce dernier est plus important, il va sans dire que le prix sera plus élevé, car le garagiste serait obligé d’utiliser une technique de décalaminage plus complexe.

Notez que si un changement de pièce s’impose, l’achat est souvent à la charge du propriétaire du véhicule. Le professionnel facturera uniquement le prix de son intervention.

Guide d’utilisation d’un kit de réparation de pneu

Être victime de crevaison au beau milieu d’une autoroute ne sera plus un problème grâce au kit de réparation de pneu. Ce dernier vous permet d’être bien équipé, avec tous les équipements dont vous aurez besoin pour réparer un pneu crevé. Toutefois, son utilisation peut vous être étrangère. Découvrez-tout dans cet article.

Un kit de réparation de pneu, c’est quoi ?

Avant d’utiliser un kit de réparation de pneu, il est important de savoir ce que s’est. Comme mentionné précédemment, le kit de réparation de pneu est un matériel servant à réparer un pneu crevé, afin de continuer sa route à distance limitée et procéder à son changement. C’est une solution considérable dans le cas où vous vous trouvez sur une autoroute loin de tout atelier de garagiste. Il vous permettra de remplacer immédiatement le pneu et de rouler jusqu’au prochain garage.

Quels sont les différents types de kit de réparation de pneu ?

Actuellement, il existe différents types de kit de réparation de pneu sur le marché, ce qui vous permet d’avoir un large choix et de trouver un kit pouvant répondre à vos besoins :

    • la bombe anti-crevaison : étant le plus facile à utiliser et le moins onéreux du marché, ce type de kit de réparation de pneu consiste à placer une bombe sur la valve et à injecter un produit permettant de colmater le trou ;
    • le kit de réparation de pneu par mèches : par rapport au précédent modèle, celui-ci est doté de plusieurs équipements, tels que plusieurs mèches, une tube de colle et d’autres outils. Elle consiste à extraire tout corps étranger pour colmater le trou grâce à la mèche ;
    • le kit de réparation de pneu par champignons : ce kit nécessite le démontage du pneu. Étant la solution la plus efficace, elle permet, dans un premier temps, de vérifier l’état du pneu et de réparer par la suite la partie crevée.

Comment utiliser un kit de réparation de pneu ?

Actuellement, de nombreuses voitures ne sont plus équipées de roue de secours, ce qui favorise l’utilisation d’un kit de réparation en cas de crevaison. Pourtant, il peut être assez difficile de comprendre son fonctionnement dans le cas où vous ne l’avez jamais utilisé. Mais, ce dispositif n’est pas si compliqué si vous suivez correctement les indications.

Tout d’abord, il vous faudra respecter ces quelques conditions :

    • trouver le garagiste le plus près de votre position. En effet, le kit de réparation ne peut garantir qu’un trajet d’une cinquantaine de kilomètres ;
    • la crevaison doit se situer sur la bande de roulement et la structure interne du pneu ne doit pas être endommagée ;
    • la voiture ne doit pas être immobilisée trop longtemps avec un pneu crevé.

Le kit de réparation de pneu comprend généralement une petite bombonne, un petit compresseur et une paire de gants jetables. Pour l’utiliser, il fait commencer par prendre certaines précautions de base, comme arrêter le moteur, allumer les feux de détresse et porter un gilet fluorescent, obligatoire en cas de panne. Il ne faut pas oublier d’installer le triangle si vous êtes au bord de la route.

Il faut également contrôler l’état de votre pneu. Une fois avoir déterminé l’origine de la crevaison, qui doit être sur la bande de roulement, il faut vous assurer que le trou soit d’une longueur inférieure à 4 mm. Sans cela, la résine ne sera pas efficace. Dans le cas où, le pneu est coupé, il faut appeler immédiatement une assistance.

En outre, vous devez lire attentivement les instructions d’utilisation. Il faut, par la suite, visser le réservoir de résine à la valve pour qu’elle puisse se répartir dans le pneu. Généralement, en distribuant la résine, le kit gonfle en même temps que le pneu. Il ne faut pas oublier de vérifier que la pression est bonne.