Pourquoi faire appel à des services d’une casse automobile ?

Vous avez un projet d’achat d’un nouveau véhicule parce que l’ancien a vieilli ou est accidenté ? Sachez que la casse automobile peut vous racheter votre ancien véhicule et même vous vendre un nouveau. Grand parking de véhicules anciens et vétustes, la casse automobile a évolué et propose divers services liés à la modernité.

Qu’est-ce qu’une casse automobile ?

La casse automobile est un vaste espace, généralement situé en banlieue, servant à entreposer des carcasses de véhicules. Issues de véhicules non opérationnels ou accidentés, ces carcasses sont susceptibles d’être utilisées par la mécanique auto.

En clair, une casse automobile est un lieu de dépollution des véhicules récupérés des accidents ou hors services. Il faut dire que les casses automobiles sont aussi appelées cimetières de voitures et sont moins fréquentées.

En France, l’accès et l’exploitation d’une casse auto sont réglementés par le statut d’ICPE. Ceci se justifie par le fait que les épaves ou éléments des véhicules décomposés peuvent être nocifs à l’environnement.

Les différents services d’une casse automobile

Les structures ayant en charge les casses automobiles proposent des services variés. Bien que beaucoup estiment qu’elles ne sont pas utiles, les casses auto sont d’excellents milieux de démarchage des véhicules. Voici les différents services qu’elles vous offrent :

Espace de vente de votre voiture vétuste

Vous pensez peut-être qu’il est temps pour vous d’acheter un véhicule neuf et vous débarrasser de l’ancien. Vous pouvez vendre ce dernier à une casse automobile pour trouver de quoi compléter le budget de votre nouveau véhicule. Il faut dire tout de même que le souci de vente vient lorsque le véhicule a un problème particulier :

  • Quand il produit trop de fumée sans remède ;
  • Quand le coût de réparation est onéreux ;
  • Quand vous ne pouvez plus le vendre sur le marché ;
  • Quand il est gravement accidenté, etc.

En clair, la casse accueille votre véhicule, quelle que soit sa panne.

Service d’achat de véhicules d’occasion

La casse automobile procède à un contrôle technique avant de détruire les véhicules vétustes. Ce contrôle permet de vérifier et d’extraire des véhicules gâtés des pièces ou matières réutilisables.

Ces pièces vont servir à la fabrication de nouveaux véhicules entendus véhicules d’occasion ou neufs à vendre. Dans ce cas, la casse auto réduit le prix du véhicule jusqu’à 50%. Par conséquent, pour un achat de voiture , vous pouvez visiter une casse automobile.

Service d’achat de pièces détachées ou d’occasion

Si vous êtes en quête de pièces détachées, vous pouvez recourir à une casse automobile. Il faut le rappeler, c’est un grand cimetière de véhicules de toutes les catégories et marques. Que la pièce que vous recherchiez soit pour un petit véhicule ou un poids lourd, vous en trouverez dans une casse automobile.

Espace garantissant votre sécurité et celle des autres usagers

Les casses automobiles assurent votre sécurité et celle des autres usagers de la route. En effet, les industries automobiles contraignent les utilisateurs à abandonner leurs véhicules après un grave dommage.

Si votre voiture est affectée par une inondation pendant une forte pluie, l’industrie vous la remplace par une autre. Dans ce cas, la voiture endommagée est transférée dans une casse automobile. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du statut ICPE qui prône la sécurité des usagers et la protection de l’environnement.

Vous êtes à la recherche d’un service de casse automobile ?

Il existe des sociétés gestionnaires de casses automobiles et regroupant des professionnels passionnés de l’automobile. Ceux-ci sont qualifiés pour répondre à vos besoins.

C’est le cas de la société SARL GARAGE INTERNATIONAL HERNANDEZ. Elle vous propose des services de qualité optimale liés à la casse automobile : garage, pièces détachées, achats de véhicules, etc.

Voitures de collection : avantages et inconvénients

Collectionner des objets est une manière pour un individu de témoigner de son affection vis-à-vis de ces derniers. C’est également un moyen de préserver un objet dont la présence évoque un sentiment de nostalgie pour celui qui le conserve. Les collectionneurs ont pour passion de garder en bon état différents objets, en allant des œuvres d’art à des objets tout à fait surprenants. Ce qui est sûr, c’est que le contenu d’une collection représente pour un collectionneur, un trésor inestimable, qu’il préserve jalousement. Si certains se passionnent pour des objets d’art et tout, d’autres collectionneurs s’intéressent plus aux collections de voitures.

Le collectionneur de voitures

Un collectionneur de voitures est une personne dont la passion est de collectionner d’anciens modèles de voiture. Il peut avoir en sa possession une poignée, voire un large éventail de voitures anciennes. Outre son aspect artistique, la collection de voitures s’avère être un secteur potentiellement rentable puisque plus la pièce est rare, plus sa valeur commerciale s’accentue auprès d’autres passionnées. En effet, il est courant que les voitures de collection fassent l’objet de ventes aux enchères durant lesquelles les acheteurs sont prêts à débourser des sommes exorbitantes pour se les offrir.

Les voitures de collection

Une voiture de collection est une voiture ancienne ayant au moins 30 ans d’âge. Ce type de véhicule est apprécié plus pour sa valeur esthétique, sentimentale et historique que ses capacités pratiques. En effet, les voitures de collection sont rarement utilisées pour le transport, les collectionneurs ne font que les exposer fièrement afin d’en contempler la beauté.

Faire d’une voiture un objet de collection

Pour qu’une voiture soit qualifiée comme étant un véhicule de collection, le propriétaire doit effectuer des démarches administratives. Pour cela, il réalise une demande de carte grise spéciale en tenant compte de certains critères.

  •  La voiture doit être âgée d’au moins 30 ans.
  •  Ses caractéristiques n’ont pas été modifiées.
  •  La voiture n’est plus produite auprès du constructeur.

La demande se fait en ligne ou auprès des autorités responsables de l’opération. En obtenant le statut de voiture de collection, la voiture est assortie d’une carte grise « voiture de collection », lui permettant de bénéficier de différents traitements spécifiques.

Les avantages d’une voiture de collection

Les propriétaires d’une voiture de collection disposent de plusieurs traitements favorables sur divers points.

  •  Lors du contrôle technique

Lors d’un contrôle technique, une voiture de collection n’est pas soumise à des restrictions applicables aux voitures ordinaires. En effet, les accessoires qui sont désormais obligatoires, ne sont pas exigés, s’ils n’existaient pas encore à l’époque de l’achat du véhicule. Les voitures de collection ne sont obligées de passer un contrôle que tous les 5 ans, au lieu de 2 pour les autres véhicules. Les voitures mises en circulation avant 1960 ne sont pas soumises à des contrôles obligatoires.

  •  Lors des accidents

Son statut d’objet de collection évite à un véhicule d’être soumis à des mesures d’immobilisation lors des accidents. Cela lui permet d’être tout à fait récupérable quel que soit l’état des dommages qu’elle peut subir.

  •  Auprès des assurances

Les voitures de collection ne sont utilisées que rarement, et sont donc moins susceptibles de subir des sinistres. Face à cela, les compagnies d’assurance ont mis en place des offres permettant aux voitures de collection de bénéficier d’un tarif avantageux.

Les désavantages de passer une voiture en collection

Outre les avantages, faire de sa voiture un objet de collection peut également représenter quelques désavantages.

  •  Utilisation limitée

Les voitures de collection ne peuvent être utilisées que rarement. Elles ne peuvent pas être utilisées à titre professionnel, et ne peuvent pas transporter ni passagers ni des objets de valeur.

  •  Longues démarches administratives

L’obtention d’une carte grise « voiture de collection » inclut un grand nombre de demandes à effectuer et de documents à fournir. Cette procédure s’étale sur une durée plus ou moins longue.

  •  Procédure irréversible

Une fois que la carte grise « voiture de collection » est acquise, elle ne pourra plus repasser en carte grise normale. À vrai dire, l’opération peut se faire, mais l’intéressé est tenu d’effectuer une longue démarche administrative et des améliorations supplémentaires pour que sa voiture soit conforme aux normes en vigueur ; ce qui demande une longue période d’attente et un investissement assez coûteux.

Acheter son véhicule en Allemagne : l’occasion de dénicher de bonnes affaires

Nul besoin de le mentionner : l’Allemagne possède plusieurs industries automobiles qui produisent des marques réputées mondialement. Qui n’a jamais été subjugué par la puissance, le design et le confort offerts par les véhicules BMW, Audi, Mercedes, Volkswagen ou Porsche ? Ces marques continuent à faire fureur sur le marché. D’ailleurs, l’Allemagne a été fort longtemps considéré comme la meilleure destination pour l’achat d’une voiture d’occasion. Importer son véhicule depuis ce pays est-il intéressant ou au contraire une mauvaise idée ? Les réponses, tout de suite dans l’article !

Continuer la lecture de Acheter son véhicule en Allemagne : l’occasion de dénicher de bonnes affaires

FAQ sur contrôle des appareils de levage

Le bon fonctionnement des appareils de levage ne dépend pas des obligations réglementaires, mais celles-ci s’avèrent être une technique de prévention des accidents et des mauvaises surprises. Ces obligations réglementaires imposent un contrôle périodique afin de vérifier le bon état de conservation de ces appareils. Toutefois, les enjeux de ce contrôle ne sont pas forcément communiqués, ce qui fait que seuls les utilisateurs de ces appareils les connaissent. Voici donc une foire aux questions.

Que dit la loi ?

Charges lourdes ou non, les appareils de levage ne sont pas vraiment à l’abri des accidents. Mais les autorités ont toujours fait référence aux appareils qui sont soumis à des formes énormes, dont les matériaux de construction. L’article R. 4323-23 du Code du travail, l’Arrêté du 1er mars 2004 et les Obligations générales de sécurité définies à l’article L. 4121-1 du Code du Travail en France, réglementent les inspections régulières et récurrentes des appareils de levage et des systèmes de grue.

Pourquoi y a-t-il une obligation légale d’inspecter ces appareils ?

Les appareils de levage doivent être pratiquement irréprochables et fiables afin que les utilisateurs puissent travailler sans risque. C’est ainsi la meilleure solution que la loi a trouvé. L’article mentionné ci-dessus vise à éliminer tout risque professionnel pour tous les acteurs qui travaillent avec ou à proximité de ces engins.

Si la loi ne stipule rien, le contrôle est-il toujours nécessaire ?

En fin de compte, la loi n’est juste qu’une formalité. En vrai, les expérimentés du domaine affirment qu’il a toujours été nécessaire de faire des tests, des contrôles ainsi que toutes sortes d’inspection pour pouvoir travailler en toute sécurité. Ce qui veut dire, pour des raisons de sécurité, qu’une personne consciente doit avoir le réflexe de faire contrôler ses machines.

Y a-t-il des appareils de levage qui ne sont pas soumis à une inspection obligatoire ?

La loi a également établi une liste d’appareils de levage ne nécessitant pas une inspection. Les basculeurs associés à une autre machine, les transpalettes, les engins spécifiques pour fêtes foraines et pour parc d’attraction, les équilibreurs dont la charge est fixée de manière permanente à l’appareil, toutes ces machines ne font pas l’objet d’un contrôle.

Quels sont en général les appareils qui nécessitent un contrôle ?

La liste est longue. Il existe de multiples appareils de levage dont le contrôle de la part des autorités est,fortement recommandé. L’article 2 de l’arrêté a établi une liste des équipements de travail définis comme appareils de levage nécessitant une inspection, à noter tout type de grue, les tracteurs poseurs de canalisation, les engins de terrassement, les transstockeurs avec conducteur embarqué.

Quand les contrôles doivent-ils avoir lieu ?

En général, les tests doivent avoir lieu le jour de la mise en service, avant les travaux proprement dits. Par contre, les grues et les palans qui sont fournis par un fabricant disposant d’un essai de type ou de conception existant ou encore d’une déclaration de conformité de l’Union Européenne ne doivent pas être testés avant leur première utilisation. Pour le reste, le règlement est strict, les essais sont obligatoires avant la première utilisation.

Qui sont les autorités compétentes autorisées à faire des contrôles ?

Les personnes autorisés à se charger des contrôles peuvent s’agir d’une personne qualifiée interne à l’entreprise ou bien d’un organisme tiers. Il existe également des organismes à qui les entreprises peuvent faire appel pour faire le contrôle de leurs engins. D’ailleurs, l’intervention de ces organismes est obligatoire pour certains cas. L’article mentionné ci-dessus n’est juste qu’une sélection. Il existe un bon nombre de lois qui régissent le fonctionnement de ces types d’engins.

 

 

 

FAQ sur contrôle des appareils de levage

Le bon fonctionnement des appareils de levage ne dépend pas des obligations réglementaires, mais celles-ci s’avèrent être une technique de prévention des accidents et des mauvaises surprises. Ces obligations réglementaires imposent un contrôle périodique afin de vérifier le bon état de conservation de ces appareils. Toutefois, les enjeux de ce contrôle ne sont pas forcément communiqués, ce qui fait que seuls les utilisateurs de ces appareils les connaissent. Voici donc une foire aux questions.

Que dit la loi ?

Charges lourdes ou non, les appareils de levage ne sont pas vraiment à l’abri des accidents. Mais les autorités ont toujours fait référence aux appareils qui sont soumis à des formes énormes, dont les matériaux de construction. L’article R. 4323-23 du Code du travail, l’Arrêté du 1er mars 2004 et les Obligations générales de sécurité définies à l’article L. 4121-1 du Code du Travail en France, réglementent les inspections régulières et récurrentes des appareils de levage et des systèmes de grue.

Pourquoi y a-t-il une obligation légale d’inspecter ces appareils ?

Les appareils de levage doivent être pratiquement irréprochables et fiables afin que les utilisateurs puissent travailler sans risque. C’est ainsi la meilleure solution que la loi a trouvé. L’article mentionné ci-dessus vise à éliminer tout risque professionnel pour tous les acteurs qui travaillent avec ou à proximité de ces engins.

Si la loi ne stipule rien, le contrôle est-il toujours nécessaire ?

En fin de compte, la loi n’est juste qu’une formalité. En vrai, les expérimentés du domaine affirment qu’il a toujours été nécessaire de faire des tests, des contrôles ainsi que toutes sortes d’inspection pour pouvoir travailler en toute sécurité. Ce qui veut dire, pour des raisons de sécurité, qu’une personne consciente doit avoir le réflexe de faire contrôler ses machines.

Y a-t-il des appareils de levage qui ne sont pas soumis à une inspection obligatoire ?

La loi a également établi une liste d’appareils de levage ne nécessitant pas une inspection. Les basculeurs associés à une autre machine, les transpalettes, les engins spécifiques pour fêtes foraines et pour parc d’attraction, les équilibreurs dont la charge est fixée de manière permanente à l’appareil, toutes ces machines ne font pas l’objet d’un contrôle.

Quels sont en général les appareils qui nécessitent un contrôle ?

La liste est longue. Il existe de multiples appareils de levage dont le contrôle de la part des autorités est,fortement recommandé. L’article 2 de l’arrêté a établi une liste des équipements de travail définis comme appareils de levage nécessitant une inspection, à noter tout type de grue, les tracteurs poseurs de canalisation, les engins de terrassement, les transstockeurs avec conducteur embarqué.

Quand les contrôles doivent-ils avoir lieu ?

En général, les tests doivent avoir lieu le jour de la mise en service, avant les travaux proprement dits. Par contre, les grues et les palans qui sont fournis par un fabricant disposant d’un essai de type ou de conception existant ou encore d’une déclaration de conformité de l’Union Européenne ne doivent pas être testés avant leur première utilisation. Pour le reste, le règlement est strict, les essais sont obligatoires avant la première utilisation.

Qui sont les autorités compétentes autorisées à faire des contrôles ?

Les personnes autorisés à se charger des contrôles peuvent s’agir d’une personne qualifiée interne à l’entreprise ou bien d’un organisme tiers. Il existe également des organismes à qui les entreprises peuvent faire appel pour faire le contrôle de leurs engins. D’ailleurs, l’intervention de ces organismes est obligatoire pour certains cas. L’article mentionné ci-dessus n’est juste qu’une sélection. Il existe un bon nombre de lois qui régissent le fonctionnement de ces types d’engins.

 

 

 

Comment se servir d’un pied à coulisse ?

Savez-vous que le vernier ou le pied à coulisse à vu le jour pour la première fois en 1631 ? Le vernier, du nom de son inventeur est un instrument de mesure ayant des parties coulissantes l’une par rapport à l’autre. Vous allez voir dans cet article de plus amples informations concernant cet outil.

À quoi sert le pied à coulisse ?

Le pied à coulisse est un outil bien connu dans l’univers de la mécanique et de la plomberie. Sa qualité de précision est tout simplement incroyable parce qu’il dépasse la précision d’un mètre ruban de l’ordre de mm, et même d’un réglet de demi-mm. En fait, la précision d’un vernier est de 1/10 e, 1/20 e ou encore 1/50 e de mm en fonction du modèle.

Quant à sa composition, un pied à coulisse comporte une partie fixe et des mâchoires coulissantes fixés par un écrou de serrage.

Pour mesurer quoi ?

Son rôle est de mesurer l’épaisseur, la profondeur et les diamètres intérieurs et extérieurs d’un objet de petite taille ou d’un tube. En plus de pouvoir prendre des mesures précises internes, externes ou en profondeur, vous pouvez également lire une mesure au dixième de millimètre près grâce à un vernier.

Vous pouvez l’utiliser pour mesurer précisément le diamètre extérieur d’un cylindre, l’alésage d’une pièce métallique ou encore la profondeur d’un trou.

Un pied à coulisse est aussi un instrument phare des bijoutiers. Vous pouvez mesurer facilement les cabochons et tous les objets minuscules utiles à la création de bijoux. Même le diamètre interne des perles est mesurable avec cet outil.

Comment utiliser un pied à coulisse vernier ?

Vous devez utiliser :

  • les becs extérieurs : pour connaître les mesures d’une pièce, son diamètre extérieur ou son épaisseur ;
  • les becs intérieurs : pour connaître les mesures intérieures ou le diamètre interne d’un objet ;
  • la jauge de profondeur : pour connaître la hauteur d’une pièce ou sa profondeur.

Pour mesurer la dimension extérieure et intérieure, le diamètre, l’épaisseur et la profondeur d’un objet, voici des conseils d’utilisation :

Il faut d’abord procéder à une petite vérification, comme pour tout outil de mesure d’ailleurs. Que vérifier ? Tout simplement le calibrage du pied à coulisse, mettez en contact les deux becs s’ils ne le sont pas encore et alignez le vernier et le zéro de la règle. Jetez également un coup d’œil à la surface des deux becs s’ils sont en contact sur toute la longueur.

Concernant le modèle numérique, remettez-le à zéro quand les deux becs sont en contact.

  • Pour mesurer le diamètre extérieur ou l’épaisseur d’un objet :

Écartez les deux becs. Enserrez ensuite la pièce à mesurer et poussez-la jusqu’au fond de la gorge du pied à coulisse. Rapprochez les deux becs des bords extérieur de l’objet et repérez le diamètre en lecture directe sur la règle.

  • Pour mesurer la dimension intérieure :

Le principe reste le même. Toutefois, vous devez tout simplement utiliser les becs de l’autre côté qui seront écartés jusqu’au contact des parois du cylindre.

  • Pour mesurer la profondeur :

Vous devez vous servir de la tige intégrée à la règle et qu’on peut faire sortir au même moment de déplacer le vernier. Pensez alors à insérer le bas de la tige jusqu’au fond du cylindre et faire descendre la règle jusqu’au contact avec le bord du trou. Enfin, vous devez repérer la mesure indiquée sur le pied à coulisse.

  • Pour mesurer la longueur et la largeur :

Placez votre pièce entre les deux becs et posez le pied à coulisse à l’aide de la molette afin de bloquer la pièce. Pensez à serrer la vis de blocage afin de maintenir l’objet. Vous pouvez maintenant relever la mesure indiquée sur la règle en vérifiant qu’elle s’aligne précisément sur le chiffre 0 du vernier. Quand la mesure est prise, enlevez la vis pour libérer la pièce.

Top 5 des meilleures marques de chaussures de motards les plus populaires

Pour conduire un motard, vous devez avoir des équipements adéquats comme les chaussures de motard. Sur le marché, vous découvrirez les chaussures de nombreuses marques. Ce billet vous présente les 5 marques en vogue. Continuer la lecture de Top 5 des meilleures marques de chaussures de motards les plus populaires

Quel type de pneus choisir pour un camping-car ?

Le Camping-car est un véhicule qui permet d’aller en aventure et de passer d’agréables moments en famille. Bien équipé, il procure une sensation unique de liberté contrairement aux vacances passées dans des lieux fixes et prédéfinis. Cependant, ce plaisir peut se dissiper en cours de chemin, si le véhicule aménagé n’est pas doté de pneumatiques adaptés.

Les caractéristiques du pneumatique à choisir pour un camping-car

Les pneus constituent les seuls points de contact entre la route et un véhicule. Ils jouent plusieurs rôles comme la motricité, la tenue de route et également le freinage. Pour choisir les pneus les mieux adaptés pour un camping-car, vous pouvez faire appel à un spécialiste comme l’entreprise SARL AXOTO située à Saint-Paul. Toutefois, il existe certains aspects que vous pouvez considérer pour le choix des pneus.

La taille des pneus

Les pneus doivent avoir des dimensions homologuées suivant la taille du camping-car. Naturellement, celui-ci possède un indice de charge extrêmement élevé comparé aux autres types de véhicules. Il faut donc s’assurer que la taille des roues soit celle indiquée par le manufacturier automobile. Pour s’y prendre, il faut se référer à la séquence de chiffres et de lettres sur les pneus.

Généralement, le premier chiffre indique la largeur du pneu en millimètre. Le deuxième exprime le quotient de la hauteur et de la section de la roue. Dans la suite de la séquence, une lettre peut apparaître pour donner le mode de construction du pneu. Par exemple, le marquage de la lettre R signifie qu’il s’agit d’une roue à carcasse radiale. De plus, le chiffre qui vient après la lettre révèle le diamètre de la jante en pouces.

La résistance et la performance

Il faut vérifier que la séquence de chiffre sur le pneu se termine par le marquage « CP ». Ce dernier est spécifique aux pneus des véhicules aménagés et montre qu’ils sont plus performants et résistants. De même, cette indication prouve que la valve de la roue est en métal. Cela fait qu’ils peuvent supporter parfaitement de fortes pressions allant jusqu’à 5,5 bar.

La structure du pneu

Les pneus pour camping-car doivent montrer une robustesse pour mieux supporter les chocs. Ils doivent être polyvalents afin de faciliter l’adaptation du véhicule à plusieurs types de routes. A cela, s’ajoute le confort que doit procurer le pneumatique grâce à sa compatibilité avec le siège du camping-car. Pour information, si vous avez besoin d’un siège confortable, il existe un  nombre important de modèles plus prisés comme le Recaro Young Sport Hero.

Un choix de pneu réfléchi

Mis à part le standard des caractéristiques de pneus à considérer, il est important de tenir compte des recommandations du constructeur de votre camping-car. Il maîtrise le mieux le type de pneu qu’il vous faut en se basant sur le calcul de nombreuses données notamment :

  • L’indice de vitesse
  • L’indice de charge,
  • La pression maximale

Par exemple, il est possible d’utiliser des pneus marqués « C » pour les véhicules utilitaires et les poids lourds selon des fabricants.

L’entretien des pneumatiques pour camping-car

Il importe d’entretenir les pneumatiques afin de leur assurer une meilleure longévité. Pour ce faire, il est recommandé de gonfler les pneus à l’azote. Ce gaz confère à la roue, une bonne résistance à l’échauffement contrairement à l’air. Lorsque le camping-car doit être stationné pour un long moment, il est primordial de diminuer la charge supportée par les pneus.

De même, avant de le démarrer pour une quelconque aventure, il faut réaliser un contrôle technique. Cela a pour but d’identifier les potentiels signes d’usures ou de vieillissement. Rappelons qu’il existe deux types de contrôle technique pour un camping-car. Il  y a celui destiné aux véhicules de moins de 3,5 tonnes et celui des poids lourds. Dans les deux cas, le contrôle des pneus permet par exemple de vérifier le parallélisme des roues.

Où faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Comme n’importe quel type de véhicule, le camping-car est soumis à un test régulier. Les frais de cet examen sont à la charge du propriétaire de la voiture. Si vous êtes décidé à réaliser le contrôle technique de camping-car, découvrez ci-après les différents endroits adaptés à cette vérification.

Les différents types de contrôle technique de camping-car

Il existe deux types de contrôle technique de camping-car selon la catégorie du véhicule.

Le contrôle technique de camping-car moins de 3,5 tonnes

S’il s’agit d’un camping-car léger, moins de 3,5 tonnes, les points de vérification de l’examen sont les mêmes que ceux des voitures légères. Cela touche l’identification du véhicule, les équipements de freinage, la direction, la visibilité, les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques. Ce test auto se porte également sur les essieux, les roues, les pneus, la suspension, le châssis et ses accessoires, les nuisances et les autres équipements.

Le résultat de l’examen de camping-car comprend plusieurs niveaux. Le premier niveau regroupe les défaillances mineures qui ne requièrent pas la réalisation de contre-visite. Pour ce qui est des voitures qui présentent des défaillances majeures, elles doivent effectuer un contre-visite dans un délai de 2 mois. En ce qui concerne les voitures qui montrent des défaillances critiques, elles ne doivent plus circuler et sont soumises au contre-visite à effectuer dans un délai de 2 mois.

Le contrôle technique de camping-car poids lourd

Dans le cas du camping-car appartenant à la catégorie poids lourd, le contrôle technique se base sur la vérification des fonctions communes telles que l’identification, le système de freinage, la direction, la visibilité et les liaisons au sol. Elle touche également le châssis et ses accessoires, les organes mécaniques, les équipements, la pollution et le niveau sonore.

Le contrôle technique du camping-car poids lourd passe également par le contrôle de quelques fonctions supplémentaires : carte violette, coupe-batterie, extincteur, dispositif d’évacuation de fumées, porte de secours, trappe de secours, boîte de premier secours, etc. La vérification d’une plateforme d’accès handicapés est même indispensable.

Quoi qu’il en soit, le contrôle technique du camping-car est à effectuer tous les deux ans. S’il s’agit du premier examen, il est à réaliser six mois après le quatrième anniversaire de sa date de première mise en circulation.

Les sanctions en cas d’absence de contrôle technique

Si vous ne réalisez pas le contrôle technique de votre camping-car, vous encourez une amende pouvant aller jusqu’à 750 . Votre voiture peut être aussi immobilisée et vous devez remettre votre carte grise aux forces de l’ordre. À partir de là, vous disposez de sept jours pour effectuer le contrôle technique. Une fois que l’examen est réalisé, rendez-vous à la gendarmerie ou au commissariat pour présenter le procès-verbal attestant que votre véhicule respecte bien les normes.

L’endroit idéal pour faire le contrôle technique de camping-car

Le contrôle technique de camping-car est à réaliser dans un centre agrée en France. Vous n’avez qu’à vous présenter avec votre certificat d’immatriculation ou votre carte grise. Si vous recherchez un centre de contrôle technique de camping-car agrée, rendez-vous à SECURITEST. Il dispose d’une certification CARREFOUR ENTREPRISE SARTHE attestant de la qualité du contrôle technique réalisé sur les lieux. La société s’occupe également d’autres types de tests auto : 4×4, GPL, électrique, hybride, etc. Pour prendre un rendez-vous ou pour demander un devis, n’hésitez pas à vous servir du formulaire disponible sur son site web. Pour obtenir une réponse rapide, appelez au 02 43 28 03 00. Vous pouvez aussi vous rendre directement à l’Avenue Des Frères Renault Espace Commercial Auchan, 72650, LA CHAPELLE-SAINT-AUBIN. La société est ouverte du lundi au samedi de 09h à 19h.

 

 

 

 

 

 

La bâche laquée Panama, une couverture résistante pour protéger votre véhicule

Les professionnels du transport sont tous conscients de l’importance de la couverture de camion et de l’utilisation des bâches. Il existe en effet plusieurs types de bâches pour camion dont la bâche à arche fixe, la bâche pliable et la bâche latérale de toute sorte. Toutefois, plusieurs motifs les poussent à choisir la bâche laquée Panama qui est une bâche à coulissement latéral, les voici.

Excellent tissu

Le tissu de fabrication de la bâche laquée Panama est le polyester recouvert de PVC. Laqué sur les deux faces, il est réservé pour les rideaux coulissants latéraux des véhicules. Certains s’en servent aussi comme portes rapides industrielles. Ayant une haute ténacité, ce tissu trouve bien sa place dans les endroits où une résistance et une flexibilité optimale sont nécessaires.

En plus, en comparaison aux matériaux traditionnels, cet article a un faible poids par unité de surface : 900 gr/m².

Facile à entretenir

Les tissus de fabrication de la bâche laquée Panama sont très faciles à entretenir. Étant donné que la surface de tissu est faite en plastique et sans pores, les salissures ne s’y adhèrent pas facilement. Même les souillures qui s’y collent sont faciles à éliminer.

En fait, quand les salissures et les substances indésirables s’accumulent trop longtemps sur votre bâche camion, la finition des toiles en PVC peut être endommagée. Cela accélère également sa détérioration et la croissance des champignons ainsi que des moisissures. De ce fait, les fabricants recommandent un nettoyage régulier de la toile.

Pour ce faire, vous avez tout simplement besoin de l’essuyer avec une éponge imbibée d’eau savonneuse. Il suffit de rincer le tissu à l’eau propre puis de le sécher complètement déployé pour qu’il ait l’air flambant neuf.

Il est conseillé d’utiliser des détergents non-ioniques, c’est-à-dire neutre, et ayant un faible pourcentage d’alcool. Abstenez-vous à l’usage de détergents comportant trop d’acide ou d’alcalin. Pareil pour les dissolvants et les agents blanchisseurs tels que l’eau de Javel ou l’eau oxygénée. Vous éviterez d’endommager la finition de la toile si vous n’utilisez plus de substances ou de brosses abrasives. Les systèmes de nettoyage par jet d’eau à haute pression ne sont pas non plus très convenables pour le nettoyage de ce matériau.

Plusieurs couleurs au choix

Sa formulation spéciale permet à ce type de toile d’offrir aux professionnels du transport en camion une grande solidité de couleur. Quelle que soit la couleur et le style de personnalisation de votre camion, la bâche laquée de Panama ne fera qu’augmenter sa beauté. En outre, vous avez la possibilité de choisir entre 11 couleurs différentes.

Adaptée à plusieurs usages

Sa largeur de trois mètres fait de cette bâche sur mesure un excellent tissu pour confectionner des rideaux coulissants latéraux de camions. En plus, vous pouvez obtenir des bords nets lors de l’impression. Sans raccord, il peut se coudre, se coller et s’agrafer. Il n’est pas uniquement conçu pour les camions, mais également pour les véhicules utilitaires, industriels et autres. Si vous êtes intéressé, LAHAYE Solutions peut vous en fournir.

Résistante à tout

Étant donné que la bâche laquée est conçue avec du PVC, elle bénéficie de tous les avantages de ce matériau. Ce dernier est, en fait, renommé pour sa résistance et son parfait isolation. En plus, il est possible de le recycler. C’est la raison pour laquelle les toiles en PVC ont une grande notoriété dans plusieurs domaines : recouvrement de marchandises, couverture de piscines et d’étangs, architecture textile, etc. Autre avantage, ce matériau ne se déchire pas facilement.

De par sa protection solaire, la bâche laquée Panama ne cède pas à la lumière solaire. Imperméable, ce tissu peut vous accompagner dans les plus fortes tempêtes sans laisser mouiller vos objets.