Les démarches à faire pour vendre un véhicule accidenté

Les démarches à faire pour vendre un véhicule accidenté

La vente d’une voiture qui a subi un ou des accident (s) est une opération qui peut s’avérer être très complexe. Entre l’avis de l’expert et les papiers à fournir par le vendeur, il existe d’autres règles à observer pour assurer la validité de cette opération. Découvrez ici les démarches à faire pour vendre un véhicule accidenté.

Déterminer les potentiels acquéreurs d’une voiture accidentée

Avant d’être racheté, un véhicule accidenté doit subir une expertise complète. Cette opération a pour but d’évaluer l’état général de la voiture et d’analyser les causes possibles de l’accident. Si les normes sécuritaires de la voiture ne sont pas défaillantes, vous pourrez le vendre à un particulier. Dans le cas contraire, elle ne peut être cédée qu’à un professionnel ou une maison d’assurance.

Les professionnels : les meilleurs repreneurs de voitures accidentés

Les voitures accidentées peuvent servir dans de nombreux domaines industriels. C’est la raison pour laquelle les professionnels agréés sont les plus indiqués pour reprendre une voiture accidentée. Dans un premier temps, vous pouvez faire appel à Ornauto pour vendre votre voiture pour pièces.

Ensuite, vous pouvez céder votre voiture à un professionnel du rachat de voiture. Dans ce cas, il est indispensable que le véhicule soit âgé de moins de 10 ans. Enfin, vous pouvez vendre votre voiture accidentée à un ferrailleur.

Les assureurs : spécialistes dans la reprise des véhicules irréparables

En règle générale, le rapport d’expertise indique si la voiture accidentée peut être réparée ou non. Dans les deux cas, la maison d’assurance doit vous proposer une offre de rachat de l’engin. Cette offre vient dans les 15 jours après la remise du rapport.

Vous aurez alors 30 jours pour donner votre réponse à la maison d’assurance. En cas d’avis favorable, cette dernière revend la voiture accidentée à une casse-auto ou à un garage par l’intermédiaire d’un expert.

Comment vendre une voiture accidentée avec carte grise ?

Si votre voiture accidentée peut encore rouler, vous avez la possibilité de la vendre prioritairement à un particulier. Dans ce cas, vous avez l’obligation de signaler à l’acheteur que le véhicule a subi un accident. D’ailleurs, l’annonce de vente et la déclaration de cession doivent faire mention de l’état accidenté du véhicule. De plus, vous pouvez remettre à l’acquéreur les factures de réparations et le rapport de l’expertise réalisée après l’accident. La procédure de vente d’une voiture accidentée est identique à celle de la vente d’une voiture d’occasion.

À ce titre, il existe des documents que vous devez absolument transmettre à l’acquéreur. D’abord, vous devez fournir au futur propriétaire un certificat de contrôle technique qui date de moins de 06 mois. Ensuite, vous devez aussi lui fournir un certificat de non-gage délivré depuis moins de 15 jours. Ce document garantit à l’acheteur qu’aucune opposition n’empêche la transaction et l’immatriculation. Enfin, les deux parties doivent signer le certificat de cession qui doit être remis à l’acquéreur.

Comment vendre une voiture accidentée incapable de rouler ?

En règle générale, une voiture incapable de rouler ne peut plus passer un contrôle technique. À ce titre, ses modalités de vente seront différentes d’une vente classique. Un véhicule non roulant peut être vendu uniquement à un professionnel ou un centre agréé. À ce niveau, il faut noter que la voiture doit être présentée en entier avant la vente.

Cependant, vous devez en retirer tous les déchets non homologués et les équipements que vous y avez ajoutés. Pour valider la vente de votre voiture accidentée non roulant, vous devez fournir à l’acquéreur un certificat de non-gage et un certificat de cession. De plus, vous devez fournir l’avis de retrait de circulation si vous ne disposez plus de la carte grise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.