La casse automobile : une opportunité pour réduire les coûts de réparation et d’entretien

Lorsque votre véhicule tombe en panne ou nécessite des réparations coûteuses, la première pensée qui vous vient à l’esprit est souvent le montant que cela va vous coûter. Les frais de réparation et d’entretien des voitures peuvent rapidement s’accumuler, mais saviez-vous qu’il existe une solution pour réduire ces coûts tout en contribuant à la préservation de l’environnement ? Cette solution est la casse automobile. Continuer la lecture de La casse automobile : une opportunité pour réduire les coûts de réparation et d’entretien

Les démarches à effectuer pour obtenir un certificat de destruction de véhicule

Le certificat de destruction est un document officiel délivré par un centre de traitement agrée qui fait état que votre véhicule doit être détruit. Ce document confirme que votre voiture n’est plus enregistrée à votre nom et qu’elle a été démontée conformément aux réglementations établies par les autorités compétentes.

Bien qu’il soit important de conserver le COD dans vos dossiers pour prouver que vous n’êtes plus responsable du véhicule, les compagnies d’assurance demandent parfois à voir un certificat de destruction pour prouver qu’une voiture n’est plus utilisée et qu’elle a été détruite conformément à leurs instructions.

Quel certificat de destruction est en vigueur ?

Il arrive que des particuliers qui proposent de l’argent liquide pour des véhicules anciens ou endommagés fournissent un certificat de destruction de voiture mise à la casse. Il est important de savoir que seules les installations de traitement autorisées approuvées peuvent délivrer ce type de document afin que celui-ci ait une portée légale. L’enlèvement de véhicule est, en effet, soumis à des réglementations strictes.

La falsification d’un tel document est un délit. Les parcs à ferraille non agréés vous délivre un certificat d’élimination ou une confirmation de destruction. Ce type de document ne sera pas accepté par les compagnies d’assurance.

Comment obtenir le certificat ?

Avant de procéder à la destruction d’un véhicule, vous devez vous renseigner sur les établissements et les organismes légaux qui sont habilités à fournir ce type de document. Votre véhicule doit être remis au centre VHU qu’il s’agisse d’une voiture, d’une camionnette, d’un trois ou d’un deux roues. Ces types de véhicules voués à la destruction sont considérés comme étant des déchets et sont nocifs pour la santé de par les composants usagés.

La majorité des démolisseurs de voitures sont sous la tutelle du ministère de l’Environnement. Ainsi, il ont souvent un logo spécifique pour les distinguer des autres établissements.

Quelle est la procédure à suivre ?

Pour obtenir le certificat de destruction d’un véhicule, adressez-vous à un centre VHU agréé et présentez toutes les pièces demandées. Les plus courantes sont la carte grise avec la mention “Vendu pour destruction” ou “Cédé pour destruction”. Elle doit également notifier la date exacte et la signature du propriétaire.

Si cette carte grise a été volée ou perdue, vous pouvez utiliser un formulaire de déclaration de vol ou de déclaration de perte. Ces documents sont délivrés par la police ou la gendarmerie. En plus de la carte grise, vous devez fournir un certificat de situation administrative d’une validité de quinze jours. Enfin, un formulaire de certificat de cession d’un véhicule contenant les coordonnées et le numéro d’agrément du centre VHU est requis.

Les démarches pour détruire son véhicule

Une fois que les autorités compétentes aient décidé de la destruction de votre véhicule, vous devez suivre quelques démarches administratives. Seul un centre VHU ou une entreprise agrée de casse automobile peut démolir votre véhicule hors d’usage en toute légalité.

Les documents à fournir au centre VHU doivent être complets au risque que votre dossier soit refusé. Le centre le remettra ensuite au propriétaire  afin que celui-ci puisse le remettre au centre. En cas de destruction de véhicule, le propriétaire doit tenir la compagnie d’assurance avec laquelle il a souscrit le véhicule afin que celle-ci puisse prendre les mesures nécessaires.

Il est à noter que lorsque votre auto est usagée et qu’elle ne roule plus, il faudra prendre les mesures nécessaires. En effet, une épave contient des substances nocives et celles-ci peuvent avoir un impact sur la santé. Un véhicule hors d’usage est également mauvais pour l’environnement.

Les démarches à faire pour vendre un véhicule accidenté

La vente d’une voiture qui a subi un ou des accident (s) est une opération qui peut s’avérer être très complexe. Entre l’avis de l’expert et les papiers à fournir par le vendeur, il existe d’autres règles à observer pour assurer la validité de cette opération. Découvrez ici les démarches à faire pour vendre un véhicule accidenté. Continuer la lecture de Les démarches à faire pour vendre un véhicule accidenté

Nos conseils pour recharger votre climatisation automobile

Élément assurant le confort du conducteur dans un véhicule, la climatisation fonctionne à base d’un fluide frigorigène. Lorsque le système émet des fuites ou lorsqu’il urge de changer ce fluide, il est important de recourir à de bonnes pratiques. Voici quelques conseils auxquels il est possible de se fier pour mener à bien ce type d’opération.

Vérifier la quantité de fluide restant dans le moteur du système de climatisation

La climatisation du véhicule a cessé de fonctionner ? Il est probable que ce dysfonctionnement provient de son système d’alimentation. Dans la majeure partie des cas, la recharge du fluide frigorigène règle ce désagrément. Avant de procéder à cette opération, il est conseillé de vérifier la quantité d’huile restant dans le moteur de la climatisation.

Cette précaution permet parfois d’avoir une idée par rapport à la quantité à y ajouter. Elle permet également de contrôler la consommation de la machine afin de saisir au plus tôt tout problème pouvant affecter le système.

Inspecter le système pour appréhender d’éventuelles fuites

Si le système d’alimentation de la climatisation de la voiture réclame successivement de fluide en espace de deux mois, c’est qu’il y a un problème. Cela peut être lié à une fuite qu’émet le moteur. Dans ces circonstances, il est évident que si la partie de la fuite n’est pas détectée, le problème va persister.

Outre cet aspect, l’inspection du système de climatisation automobile est nécessaire à chaque recharge de fluide. Par mesure d’entretien du véhicule, cette démarche peut permettre d’appréhender et les fuites et d’autres problèmes se préparant discrètement.

Tenter un drainage du réservoir avant la recharge

Dans certaines situations de recharge, il peut être obligatoire de procéder à un drainage du réservoir de la climatisation en vidant tout son contenu. Cette démarche fait généralement suite à la découverte de déchets empêchant la conduite de la fluide dans le système.

En drainant le réservoir, toutes les conditions se créent ainsi pour accueillir une huile plus propre. À noter que c’est l’un des paramètres à ne pas oublier pendant une opération de recharge.

Faire purger le tuyau de conduite et brancher le raccord

Parmi nos conseils pour effectuer une bonne recharge de sa climatisation figure un aspect essentiel. Celui-ci consiste en la préparation de la recharge et nécessite de très bonnes dispositions. C’est ici le moment de faire intervenir tous les matériels de l’opération :

  •         Le raccord ;
  •         Le robinet ;
  •         Un manomètre ;
  •         Un boyau de conduite, etc.

Il faudra veiller à bien brancher le raccord qui lie la recharge au réservoir de climatisation. Mais bien avant, s’assurer que le boyau de conduite est purgé peut être une bonne mesure.

Mettre le moteur en marche et procéder à la recharge

Le démarrage du moteur est l’un des points à connaître et à pratiquer après avoir branché le raccord et purgé le boyau. En actionnant le moteur, la recharge commence immédiatement. Grâce à la pression provenant du système, le fluide frigorigène est conduit dans le raccord pour le réservoir.

Il est important de garder un œil attentif sur le raccord afin d’éviter au plus tôt les désagréments s’il survenait un débranchement.

Arrêter le robinet après avoir vidé la recharge

Une fois la recharge vidée, la première chose à faire sera de fermer le robinet et d’arrêter le moteur à la même occasion.

S’assurer que le système de la climatisation fonctionne à merveilles

Si entre temps le système de climatisation avait dysfonctionné en raison d’un manque de fluide frigorigène, ce sera le moment de vérifier le fonctionnement. Même si ce n’était pas le cas, la vérification du fonctionnement de la climatisation est importante après une recharge. Avec NF PRO SERVICES,  cette opération est effectuée avec une grande expertise. Il est possible de prendre rendez-vous maintenant.

Focus sur le recyclage de VHU

Vous possédez un véhicule hors d’usage (VHU) et vous souhaitez vous en débarrasser ? Avant toute chose, sachez qu’il est interdit par la loi de le rejeter dans la nature. En effet, les VHU sont considérés comme étant des déchets dangereux. C’est pourquoi leur traitement est strictement encadré par la loi. Toutefois, sachez qu’il est tout à fait possible de recycler sa voiture en fin de vie, à condition de la confier à des experts. Découvrez dans cet article tous les essentiels à savoir sur le recyclage de VHU.

Qu’est-ce qu’un VHU (Véhicule Hors d’Usage) ?

Un VHU est un véhicule (voiture particulière, camionnette, cyclomoteur à trois roues, etc.) que son détenteur destine à la casse, en raison de son état général ou de ses aspects techniques (refus de passage à un contrôle technique). D’autres raisons comme les frais d’entretien ou de réparation élevés ou autres peuvent aussi amener un propriétaire à se séparer de son véhicule.

Chaque année, environ 1 500 000 véhicules sont expédiés à la casse, en France.

Pourquoi les véhicules en fin de vie doivent-ils être recyclés ?

Comme nous venons de le souligner un peu plus haut, les VHU sont considérés comme étant des déchets dangereux pour l’environnement. De ce fait, il est strictement interdit de les rejeter dans la nature. Pour vous débarrasser de votre voiture en fin de vie, vous devez la remettre à un professionnel agréé. Ce dernier dispose des compétences et de l’infrastructure lui permettant d’isoler les déchets dangereux qui composent le véhicule (la batterie, les huiles, le liquide de frein, les fluides de climatisation, etc.), ainsi que les éléments recyclables. Les éléments réutilisables seront vendus comme pièces détachées, tandis que les éléments recyclables sont traités et transformés en nouvelles matières premières.

On estime que près de 80 % des composants d’un VHU peuvent être récupérés et revalorisés. C’est un chiffre plutôt positif, mais encore loin des 95 % fixés par la directive européenne.

Comment fonctionne le recyclage de VHU ?

Avant de parler du recyclage, sachez qu’il existe deux types d’acteurs qui sont mobilisés pour le traitement de VHU : les centres VHU ou démolisseurs (il en existe actuellement 1 700 en France) et les broyeurs (on en dénombre 60 agréés en France). Parlons maintenant du processus de recyclage.

La dépollution est la première étape du recyclage d’un véhicule en fin de vie. Cette opération consiste à extraire les éléments polluants comme les huiles, les liquides de refroidissement, les liquides de frein ou encore le gasoil et l’essence. Une fois retirés, ces éléments sont stockés puis traités afin de préserver tout risque de pollution de l’environnement. Ce n’est qu’après cette phase que le VHU est considéré comme étant un déchet non-dangereux.

Ensuite, le véhicule est démantelé. Les pièces en bon état sont récupérées pour être revendues comme pièces détachées d’occasion.

Après le démantèlement, la carcasse du véhicule est transférée chez un broyeur agréé pour être déchiqueté.

Puis, c’est là que commence la phase de tri post-broyage. On sépare les métaux ferreux et non-ferreux, ainsi que les éléments plastiques. Ces matières extraites sont ensuite traitées pour être réintroduites dans le cycle de production comme matière première secondaire. Les matières non-réutilisables sont, quant à elles, mises en décharge.

Votre centre VHU à Levainville

Afin de vous débarrasser de vos véhicules en fin de vie en toute légalité, à Levainville et ses environs, contactez les professionnels de l’entreprise BULLIT AUTO. Implantée au Rn 10 – Le Gué De Longrois, 2 Rue Monjude 28700 à Levainville, l’entreprise intervient également dans les communes voisines comme Chartres et Rambouillet pour l’enlèvement d’épaves, afin de les démanteler et les recycler.