Voiture électrique : choisir une petite ou une grande batterie ?

L’autonomie est un facteur à considérer pour l’optimisation du confort au volant d’une voiture. Ainsi, afin d’éviter les pannes liées au manque d’énergie en cours de route, il est important de veiller à la correspondance du moteur et du générateur. Laquelle choisir alors entre une petite et une grande batterie pour une voiture électrique ? Mais avant, il est préférable de décrire cet accessoire. Nous mènerons ensuite une étude comparative concernant la taille de la batterie par rapport à la performance du véhicule.

La batterie automobile

Les batteries utilisées pour les véhicules sont des batteries d’accumulateurs dotées d’un ensemble de cellules permettant de générer du courant. La tension aux bornes de ce type de générateur dépend de sa taille. Généralement, les batteries de voiture produisent un courant continu de 12 ou de 24 volts. Pour une voiture ordinaire, le courant fourni par la batterie est utilisé pour le démarrage du moteur ainsi que pour l’alimentation de divers accessoires comme la radio ou la climatisation. Par contre, les batteries sont les seules sources d’énergie pour l’ensemble du moteur dans un véhicule électrique. Afin de garantir la performance de l’auto, il faut prendre en compte certains critères, car le choix ne se résume pas à une simple question de budget.

Petite ou grande batterie : laquelle choisir ?

Afin de faciliter le choix, nous entamerons le sujet suivant certains critères, notamment en faisant un rapport entre la taille de la batterie avec les fonctionnalités du véhicule.

La puissance et taille de la batterie

Il est important d’estimer l’énergie utilisée par la voiture en marche. Il faut alors trouver une batterie qui génère une puissance correspondant à cette dépense. En général, la puissance d’un générateur pour une voiture électrique varie de 15 à 100 kWh, selon la taille de la batterie. Toutefois, il est à noter que les dépenses énergétiques exigées par ce type de véhicule varient en fonction de la taille de l’engin, mais surtout de son utilisation. En effet, une batterie de grande taille garantit plus d’autonomie pour une petite voiture. Toutefois, cette autonomie se verra réduite au fur et à mesure que la taille de la voiture augmente. De plus, une grande batterie est propice à une petite voiture si les capacités du véhicule sont exploitées au maximum, notamment pour la vitesse et l’endurance.

Le poids de la batterie et la performance du véhicule

Il est agréable de conduire à pleine puissance et pour cela, il est nécessaire de disposer d’une source d’énergie adaptée. Le choix d’une batterie de grande taille est donc la première astuce pour y parvenir. Toutefois, le poids d’une batterie doit être proportionnel à sa taille. Il est donc possible qu’une grande batterie entraîne une réduction de la performance totale du véhicule. En effet, une voiture plus dotée d’une grande batterie est plus autonome. Cela étant, la performance sera réduite et le véhicule risque de se décharger en chemin si le générateur utilisé n’arrive pas à compenser l’énergie dépensée. Il est donc impératif de prendre en compte non seulement la taille de la voiture, mais surtout l’utilisation prévue du véhicule, notamment le trajet et l’accélération.

La recharge

Avant de se procurer une batterie, il est important de prévoir une source de recharge. Il est possible que la queue pour l’accès aux sources dans les parkings publics vous cause des désagréments. Il faut aussi prendre en compte le temps de recharge. Notons que le délai de chargement d’une batterie d’accumulateurs est aussi proportionnel à sa taille. Une grande batterie prend plus de temps à la recharge.

Le prix

Nul n’est sans savoir que le prix initial d’une batterie varie selon la taille. Toutefois, les appareils de petite taille ont tendance à se décharger plus vite. Il devient alors indispensable d’effectuer des recharges systématiques. Pour éviter ce coût d’entretien supplémentaire, il est préférable d’opter pour une batterie de grande taille.

En somme, afin de connaître la taille appropriée d’une batterie, il faut prendre en compte les critères que nous venons de citer, notamment la taille du véhicule, la puissance qu’il exige et l’utilisation escomptée. Il est aussi conseillé de contacter des mécaniciens professionnels afin de demander conseil ou pour les réparations en matière de voitures électriques.

Où réparer une voiture électrique ?

La voiture électrique possède de nombreux avantages. Et c’est ce qui fait qu’elle a autant de succès au niveau de ses utilisateurs. Mais lorsque survient une panne, rares sont les professionnels qui peuvent lui procurer une bonne réparation. Dans ce cas, où réparer sa voiture électrique ? Découvrez quelques lieux précis ici.

Les garages spécialisés en réparation de voiture électrique

Même si la voiture électrique connaît un très grand succès, il n’en demeure pas moins qu’en cas de problèmes, ses réparateurs sont rares. Cela est dû au fait qu’elle est beaucoup plus complexe et nécessite un regard spécialisé.

Il existe à cet effet, des garages qui ne s’occupent que de ces types de voitures. Ils demeurent la meilleure solution pour remettre votre voiture en état. C’est le cas par exemple de Mécanique Auto J.P – Mont-Laurier qui fournit entretien et réparation à tout type de voiture.

Se tourner vers le concessionnaire si la voiture est sous garantie

La plupart du temps, dès l’achat d’un véhicule, qu’il soit neuf ou d’occasion, une garantie vous est offerte selon les concessionnaires. L’achat du véhicule électrique offre lui aussi une garantie à son acheteur. Cette dernière a, en règle générale, une durée de 2 ans. Si la panne de votre véhicule survient au cours de cette période, vous pourrez la confier au concessionnaire.

Il possède du personnel spécialisé qui vous fera une réparation dans les plus brefs délais. Néanmoins, vous devrez effectuer un choix minutieux au préalable. En effet, tous n’ont pas à leur disposition des techniciens qualifiés. Les grandes marques sont alors les plus souvent recommandées.

Les garages destinés aux voitures de sport

Les personnes travaillant dans des garages destinés aux voitures de sport sont de très grands passionnés. Outre la voiture de sport, ils ont affaire à de nombreux véhicules haut de gamme. Vous pouvez donc leur confier votre véhicule sans crainte. De plus, leurs techniciens sont formés pour répondre aux préoccupations de ces types de voitures.

Avoir recours au constructeur

Le constructeur de votre véhicule électrique est à même de vous fournir les réparations nécessaires. En même temps qu’ils développent leur marque, ils forment des techniciens capables de repérer une panne et de la réparer. Cependant, pour qu’une réparation puisse être possible, vous devrez bien choisir votre constructeur.

Confier sa voiture électrique à des indépendants

Avec la demande de professionnels qui devient de plus en plus croissante, les indépendants suivent de nombreuses formations pour se perfectionner. Même s’ils ne sont pas légion, ils diagnostiquent de manière rapide la panne. Par exemple, pour des problèmes liés à l’amortisseur de voiture, ils pourront y apporter une solution convenable. Remarquez cependant que lorsque certains indépendants refusent des réparations lorsqu’ils n’ont pas des ressources suffisantes.

Comment choisir le meilleur garage pour voiture électrique ?

Comme vous le savez déjà, il n’est pas facile de se trouver un garage lorsque votre voiture électrique tombe en panne ou a besoin d’une révision. Et quelques fois, vous pourrez avoir affaire à des personnes qui vous surfacturent. Pour éviter ce genre de situation, vous pouvez utiliser des comparateurs.

Ils vous permettent de vous renseigner sur les coûts des services proposés par les prestataires. Vous tiendrez compte de critères précis pour effectuer un choix. Il s’agit principalement de :

  •       la situation géographique du garage ;
  •       des spécialisations du professionnel ;
  •       des avis des différents clients ;
  •       et surtout le coût des services.

Tous ces critères réunis, vous pourrez choisir votre garagiste pour votre véhicule en toute confiance. Vous pourrez également vous servir des comparateurs en ligne pour trouver votre garagiste pour l’entretien et la réparation.

En somme, même s’ils sont moins nombreux que la demande, il est possible de trouver un technicien pour sa voiture électrique. Il suffit de se tourner vers des personnes qualifiées pour obtenir le meilleur des services.

Renault Twingo ZE : la moins chère du marché ?

Renault Twingo ZE est considérée comme le premier modèle de la gamme électrique de Renault sortie en 2020. Elle est classée parmi les voitures électriques les moins chères du marché. Dans cet article, voyons ensemble son rapport qualité/prix dans le monde des voitures électriques.

Son autonomie et sa consommation

Elle est équipée d’une batterie de 22 kWh de type Lithium-ion avec seulement les 21,3 kWh qui sont utilisés. Son autonomie en cycle WLTP est de 190 km et elle consomme 16,3 kWh/100km. Son moteur électrique est intégré sur le train arrière avec une puissance de 81 chevaux.
Pour le rechargement de la Twingo électrique, vous devez la brancher sur une prise domestique pendant 15 heures, 4 heures sur une borne 7 kW et seulement 1 h 30 sur un chargeur 22 kW (triphasé) grâce au chargeur embarqué.

Son design et ses équipements

La Renault Twingo ZE est commercialisée sous quatre finitions différentes. Chaque finition varie selon ses prix et plus elle est chère, plus les équipements s’ajoutent. Voici les finitions qui sont commercialisées :

  • Renault Twingo ZE Life : l’entrée de gamme à un prix de 21.350 €. C’est le modèle le plus chiche et ne disposant ni du système Easy Link, ni de l’écran de 7 pouces.
  • Renault Twingo ZE Zen : on peut dire qu’il s’agit d’un modèle « Life + » à un prix de 24.450 €. Elle dispose du système Easy Link et de l’écran de 7 pouces. Il y a également la compatibilité CarPlay et Android Auto.
  • Renault Twingo ZE Intens : surnommé « Zen + » avec un prix de 25.450 €. Une possibilité de rallongement de coffre de régulateur et de limiteur de vitesse.
  • Renault Twingo Vibes : regroupant tous les équipements des finitions précédentes et sans doute le plus cher (26 450 €). Elle est équipée d’alerte de franchissement de ligne et d’un système audio Arkamys et subwoofer.

C’est une voiture citadine et son design extérieur s’inscrit mieux dans un décor urbain. Avec 3,61 m en longueur et 1,64 m en largeur et 1,56 m en hauteur, elle reste en tout point similaire aux autres déclinaisons et ne se distingue que par quelques marquages spécifiques.

La sensation au volant

La Renault Twingo ZE offre une maniabilité exceptionnelle. En outre, le placement du moteur à l’arrière libère le train avant et offre un sentiment d’agilité assez incroyable malgré les 165 kilos additionnels de la batterie. Elle a une bonne accélération au démarrage, avec zéro émission, pouvant passer de 0 à 100 km/h en 12,9 secondes.
Le sentiment de vivacité est très net et les dépassements peuvent être opérés très facilement, combinés à la fois d’une direction douce et précise. Même avec le mode éco activé, elle reste assez vive à l’accélération. Quant au mode « B », il renforce l’effet du frein moteur.
La configuration du freinage est similaire à celle de la version thermique du Twingo qui est également équipé de disques à l’avant et de tambours à l’arrière. Le freinage est tout aussi efficace, le frein moteur venant compenser le surpoids lié à la batterie.
Le modèle Vibes dispose d’une alerte de franchissement de ligne, qui est pratique et efficace, en cas de conduite pour vous permettre d’aligner dans votre côté. Par contre, il n’a pas de système de freinage d’urgence qui est utile en cas de conduite en ville.
Même en tant que citadine, la Renault Twingo électrique est aussi à l’aise sur autoroute. Elle peut réaliser 80 à 120 km/h en 11,5 secondes et peut atteindre une vitesse jusqu’à 135 km/h. Elle peut s’avérer bruyant au-dessus de 100 km/h notamment au niveau des montants. Toutefois, la Twingo électrique reste moins bruyante et plus confortable que la version thermique.