soudure pour restauration carrosserie

Quel procédé de soudage pour la restauration de carrosserie ?

La procédure de soudage diffère en fonction du type de métal à assembler. Il en est de même pour le choix du matériel de soudage à utiliser. Dans la restauration automobile, les travaux d’assemblage peuvent prendre beaucoup de temps surtout ceux du châssis et de la carrosserie. C’est là que le soudage entre en stade. Que vous choisissiez de confier les travaux à un professionnel ou de les prendre en main vous-même, il est important pour vous d’apprendre les techniques de soudure, de bien savoir comment choisir le matériel de soudage adéquat et de savoir différencier les procédés de soudage.

Avant d’entrer en détails concernant le procédé de soudage pour la restauration de carrosserie, voyons d’abord les types de poste à souder.

Les types de poste à souder

Le choix de l’appareil de soudage à utiliser dépend des matériaux que vous allez assembler. Il y a deux critères à prendre compte lorsque vous allez choisir votre poste à soudure :

– l’épaisseur de la pièce à souder

– le type de matière à souder (acier, inox, aluminium, cuivre) pour bien choisir le métal d’apport approprié.

Prenez également en considération la position de soudage et du type d’alimentation électrique du poste de soudage.

Voici les différentes technologies de poste à souder : MMA, MIG, MAG, TIG. Pour réaliser la restauration de la carrosserie automobile, le poste le plus utilisé est le MAG avec du fil massif sous gaz de protection. Beaucoup d’utilisateurs se tournent également vers le poste à souder MIG/ MAG et TIG.

Les procédés de soudage en restauration automobile

Le principe du soudage repose sur la fusion thermique de métaux. La plupart des types de soudage utilisent le procédé de soudure à l’arc qui consiste à générer un court-circuit en arc électrique pour l’élévation de la température au point de fusion. Cette source de chaleur peut atteindre jusqu’à 4 500 °C, la température idéale pour que les métaux fusionnent à la perfection.

– le procédé de soudage MIG/ MAG

Ce procédé de soudage met en œuvre un arc sous protection gazeuse (MIG : Métal Inert Gaz ; MAG : Métal Active Gaz). Le choix du gaz inerte ou actif dépend généralement du type de soudure à réaliser. L’électrode sera ici le métal d’apport. Le fil électrode, soit le fil métallique qui constitue le bain de fusion, est protégé par un flux de gaz inerte (MIG) ou actif (MAG). L’alimentation électrique du poste à soudure est exclusivement en courant continu avec une intensité entre 40 à 700 Ampères. L’ampérage varie en fonction du diamètre du fil électrode, du type d’assemblage, de la position de soudage, de l’épaisseur et du type de métal des pièces à assembler. Le fil de l’électrode est toujours en polarité positive.

– le procédé de soudage TIG sous argon

Le soudage TIG (Tungsten Inert Gas), connu aussi sous le nom de procédé de soudage sous argon, met en œuvre une électrode infusible (tungstène) sous protection de gaz inerte. Ce type de procédé est souvent le plus utilisé dans les domaines de la restauration automobile, l’aérospatiale, la tuyauterie et l’industrie. Concernant le métal d’apport, il est amené manuellement ou automatiquement dans le bain de fusion. Pour la source d’alimentation électrique, un générateur fournit le courant continu ou alternatif avec une intensité variant de 5 à 300 ampères. La puissance du courant varie selon le diamètre de l’électrode, la position de soudage, le type d’assemblage, les dimensions et la nuance des pièces à souder. Contrairement au procédé MIG MAG, l’électrode est toujours en polarité directe, c’est-à-dire, toujours négative en courant continu.

Bref, pour un résultat satisfaisant, choisissez bien le procédé de soudage adapté dans le domaine de la restauration automobile. Que vous soyez un particulier ou un professionnel dans le domaine du soudure, il est toujours important de connaître le matériel et le procédé de soudage que vous allez utiliser. On peut dire que la plupart des postes à souder sont plus ou moins faciles à manier. Par ailleurs, faire appel aux services d’un spécialiste en soudage est toujours conseillé. L’entreprise TESTE à Champagne-sur-Seine vous propose diverses prestations sur la mécano-soudure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.