Problèmes du commutateur d’allumage : causes et solutions

Problèmes du commutateur d’allumage : causes et solutions

Lorsque vous sortez votre voiture pour faire un tour avec, la première étape est de la faire démarrer. Pourtant, il arrive souvent que le moteur ne réagit  pas, car le commutateur de démarrage est en panne. Or, lorsque cet élément s’assèche, le démarrage est totalement impossible.  Zoom sur les causes et les solutions d’une panne de commutateur d’allumage.

Généralités

Les bougies d’allumage sont des pièces qui aident le moteur à se mettre en marche. Ce dernier est alimenté par la batterie qui se trouve sous le capot du véhicule, ce qui permet au processus d’allumage d’avoir lieu au moment où vous mettez le contact. En effet, ce mouvement permet d’alimenter un relais, le solénoïde, et de connecter la batterie au moteur lors d’un dépannage auto.

Mise à part le solénoïde, l’induit joue également un grand rôle dans le processus de démarrage d’une voiture. En ce qui concerne la partie mécanique du démarreur, elle est composée d’un pignon. Ce dernier subit deux mouvements :

  • La translation, qui permet son engrenage sur les dents du volant moteur et qui est réalisée grâce au solénoïde ;
  • La rotation de l’induit.

Les causes d’une panne de démarreur

Généralement, lors d’une visite chez un garagiste automobile, un changement de démarreur est toujours proposé. Pourtant, il est tout à fait possible de le remettre en état, selon les causes ayant entraîné la panne. Voyons les deux cas de figure.

Les pannes qui ne nécessitent pas un changement de démarreur sont :

Un encrassement du démarreur

Sur les démarreurs récents dotés d’un train de pignons, l’encrassement du mécanisme peut engendrer une baisse de puissance.

Un balai démarreur usé

Les automobilistes rencontrent fréquemment ce type de souci mécanique. Vous l’identifierez facilement  par un léger claquement au niveau du moteur.

Un pignon démarreur et un lanceur défectueux

Dans le cas d’un pignon défectueux, vous entendrez un bruit de crécelle suivi d’une absence de mouvement du volant moteur. Par contre, s’il s’agit du lanceur, ce dernier ne pourra plus assurer son rôle de roue libre. Le démarreur tournera donc dans le vide.

Un solénoïde asséché

Si la panne vient du solénoïde, ce dernier ne pourra plus assurer la translation du pignon, ce qui fera tourner le démarreur sans engrenage. De plus, il n’y aura plus connexion entre la batterie et le démarreur.

Les pannes qui nécessitent l’achat d’un nouveau démarreur sont :

  • L’induit

Lorsque les balais sont trop usés, ils finissent par endommager le collecteur. C’est le même cas pour le lanceur et le solénoïde. Ces deux éléments peuvent endommager l’induit par centrifugation s’ils ne sont pas remplacés rapidement.

  • La carcasse et inducteur

La destruction de l’induit peut être occasionnée par des bagues de paliers endommagées. En règle générale, le garagiste va vous proposer deux types de réparation dont l’une consiste à changer quelques composants pour faire des économies.

Les pièces à changer en cas de panne de commutateur d’allumage

Au cas où la panne est encore remédiable, voici diverses pièces à remplacer pour remettre votre commutateur de démarrage en bon état :

  • Remplacez le solénoïde ;
  • Nettoyez votre démarreur et graissez les pignons du train épicycloïdal ;
  • Rectifiez le collecteur ;
  • N’hésitez pas à remplacer le lanceur et les pignons si ces derniers sont hors service.

Toutefois, sachez que ces pièces ne sont jamais vendues séparément. Il est donc courant de remplacer à la fois les balais et les bagues de palier. En moyenne, le prix d’un nouveau système d’allumage varie de 30 à 50 € pour les modèles récents. Pour la main d’œuvre, comptez environ 100 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.