Comment mastiquer une carrosserie auto ?

Comment mastiquer une carrosserie auto ?

Mastic, c’est le mot qu’on a en tête qu’on parle de réparation de carrosserie. Mais pour que le rendu soit net, le produit doit être appliqué correctement. Trouvez dans cet article quelques conseils utiles

Quels sont les différents types de mastic pour carrosserie ?

Le mastic permet de réparer ou de cacher les petites imperfections (les rayures, les impacts ponctuels, etc.). Après son application, la carrosserie d’une voiture devient plus lisse.

Les différents types de mastic pour carrosserie de voiture sont :

– le mastic polyester universel

Ce type de mastic est le plus prisé dans les ateliers de réparation de carrosserie. Il dispose d’un profil dur et résistant. Cela permet une bonne adhérence à l’électro-zinc et à la tôle (en acier ou galvanisé). Grâce à sa polyvalence, le mastic polyester universel est utilisé dans le domaine industriel et automobile.

– le mastic polyester basse densité

Il est conçu pour les carrosseries épaisses. Facile à appliquer et à poncer, il fait un bon attachement sur différents supports dont le plastique, l’aluminium galvanisé, l’acier et autres.

– le mastic plastique

Le mastic plastique a une texture peu poreuse et fine. Donc, il est idéal pour lisser les déformations des objets en plastique comme les pare-chocs et les autres garnitures d’extérieur. Grâce à sa grande flexibilité, il assure une bonne adhésion sur tous supports en plastique.

– le mastic fibre de verre

Comme son nom l’indique, le mastic fibre de verre détient un corps très compact qui assure la facilité de remplissage et la durabilité des supports divers.

– le mastic fibre carbone

Il s’agit d’un mastic de qualité supérieure, permettant de remplir les gros creux.

– le mastic d’étain

C’est du mastic polyester chargé en particules d’étain, permettant un garnissage très adhésif et profond. En fait, le mastic d’étain est utilisable dans les réparations importantes telles que le débosselage, le remplissage des trous rouillés des bouchons de réservoir, le polissage du contour de pare-brise et des coins des portières, etc.

Ce qui différencie ce type de mastic des autres, c’est qu’il est très prisé dans la restauration de véhicules de collection. Après son application, le ponçage avec des papiers abrasifs à gros grains est vivement conseillé afin d’obtenir un rendu très lisse.

Comment reconnaître un bon mastic pour carrosserie ?

Un bon mastic doit avoir :

– une faible porosité ;

– une facilité de pose et de ponçage ;

– une bonne adhésion à tous les supports dédiés ;

– une grande résistance à la traction et à la compression.

Comment appliquer du mastic sur une carrosserie ?

Afin de réussir l’application d’un mastic sur une carrosserie de voiture, tenez compte des éléments suivants :

1- un bon choix du mastic suivant le type de réparation ;

2- une bonne préparation de la surface à mastiquer ;

3- une parfaite composition du mélange à appliquer ;

4- le respect du délai idéal de séchage.

Mélangez d’abord le mastic avec le durcisseur convenant au support à réparer. Respectez la température ambiante de la composition. Ensuite, prenez la spatule et appliquez de bout à bout le mélange sur le support. Pressez correctement la spatule afin d’éviter les poches d’air et obtenir une surface bien lisse et plate. Pour bien remplir les zones en courbe, utilisez une spatule en caoutchouc.

Notez que :

– l’excès de produit provoque des problèmes de rigidité du support et l’augmentation du coût de ponçage ;

– l’insuffisance du mastic entraîne des problèmes d’adhésion et de nivelage de la surface à poncer.

En tout cas, faites appel à un carrossier professionnel de SARL Aguilar Frères à Olmeto.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.