FAQ sur le contrôle technique d’un camping-car

Par définition, le contrôle technique est une révision de la mécanique du véhicule, qui jusqu’au mois de mai 2018 nécessitait la vérification de 124 points de sécurité sur une automobile. A l’issue de ces différentes vérifications, le contrôleur remet un document officiel obligatoire au propriétaire, qui valide ou invalide le fait qu’un automobiliste puisse circuler avec ce véhicule. D’une manière générale, l’objectif principal du contrôle technique est de limiter et d’éviter les effets de l’ancienneté du véhicule et du mauvais entretien des composants. De ce fait, comme tout véhicule roulant, le camping-car est également soumis au contrôle technique. Et l’opération doit être effectuée dans un centre agréé comme EURL LE MANS CONTRÔLE AUTO aux frais du propriétaire. Dans les lignes ci-dessous, retrouvez les questions pertinentes qui tournent autour du contrôle technique, plus particulièrement tout ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique d’un camping-car ! C’est parti !

Quand faut-il faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Lorsque l’on possède un camping-car, c’est la première question que l’on se pose et c’est tout à fait normal ! La réponse est assez simple et elle ne dépend pas du Poids Total Autorisé en Charge ou PTAC. D’une manière générale, tout camping-car doit subir un contrôle technique dans les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de sa première immatriculation et le contrôle reste valide pendant 2 ans.

Est-ce que je vais avoir une convocation pour le contrôle technique ?

Pour un contrôle technique de camping-car, aucune convocation n’est et ne sera envoyée. Comme il a été mentionné précédemment, durant les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de la première immatriculation de votre véhicule, vous devez prendre l’initiative d’emmener votre véhicule pour un contrôle technique. La date de validité est mentionnée sur le certificat d’immatriculation, comme cela est la cas pour une « voiture classique ».

Où peut-on faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Vous pouvez effectuer le contrôle technique de votre véhicule, à peu près partout en France, notamment là où il y a un centre agrée, que ce soit en métropole, en Corse ou encore dans l’un des territoires d’Outre-Mer. Pour ce faire, il suffit de prendre un rendez-vous (la plupart du temps en ligne) et de se présenter avec l’original du certificat d’immatriculation. Il faut attention, car une copie de ne sera pas acceptée.

Combien peut coûter le contrôle technique de mon camping-car ?

Le prix et le coût exact d’un contrôle technique sont difficiles à estimer car ils varient grandement selon les centres et les régions. Néanmoins, il coûtera rarement moins de 50 euros, et tout aussi rarement plus de 100 euros. Ainsi, selon le CNPA (Conseil national des professions de l’automobile), le prix moyen du contrôle technique en France est de 74 euros, toutes catégories de véhicules confondues. D’une manière générale, l’écart est de 10 € plus cher pour un camping-car par rapport à une voiture particulière.

Que va vérifier le contrôleur lors de la visite ?

Pour un contrôle technique de camping-car, le contrôleur devra vérifier 133 points. Parmi ceux-ci, on retrouvera principalement le contrôle des éléments d’identification du véhicule (plaques d’immatriculation, documents…), des équipements de freinage, ceux de la direction et de la visibilité, les différents feux et dispositifs réfléchissants, et également l’état des pneus. Sur chacun des points de contrôle, le contrôleur attribuera trois niveaux de défaillance à termes du contrôle. Ces trois niveaux sont la défaillance mineure, la défaillance majeure et enfin la défaillance critique.

À présent, vous connaissez quelques détails importants sur le contrôle technique d’un camping-car. Si vous en avez un, n’hésitez pas à faire passer un contrôle tehcnique pour le vôtre. Rendez-vous à très vite pour de nouveaux partages !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.