En quoi consiste le contrôle technique pour les véhicules hybrides ?

L’essor des véhicules hybrides s’accompagne d’une évolution des exigences en matière de sécurité et de respect de l’environnement. Le contrôle technique, essentiel pour garantir la sécurité routière et réduire les émissions polluantes, se doit d’évoluer pour répondre aux spécificités de ces véhicules. Mais en quoi consiste exactement le contrôle technique pour les véhicules hybrides ?

Continuer la lecture de En quoi consiste le contrôle technique pour les véhicules hybrides ?

Comment éviter les pièges du contrôle technique : focus sur les pneus

Le contrôle technique est souvent perçu comme une étape fastidieuse mais il joue un rôle important dans la garantie de la sécurité et de la fiabilité de votre véhicule. Les pneus font partie des éléments cruciaux examinés lors de cette inspection. Découvrez dans cet article les erreurs fréquentes à éviter concernant les roues pour un contrôle technique réussi. Continuer la lecture de Comment éviter les pièges du contrôle technique : focus sur les pneus

Les Enjeux du Contrôle Technique des Véhicules Électriques

Le paysage automobile évolue rapidement, avec une transition croissante vers la mobilité électrique. Dans cet article, nous examinerons de près les aspects cruciaux du contrôle technique des véhicules électriques, soulignant les spécificités techniques et les enjeux liés à cette nouvelle ère de l’automobile.

Les Spécificités du Contrôle Technique des Véhicules Électriques

Le contrôle technique des véhicules électriques requiert une approche spécialisée en raison de ses caractéristiques uniques. La gestion de la batterie, pièce maîtresse de la propulsion électrique, constitue un point focal. Les centres de contrôle technique se concentrent sur l’évaluation de sa santé, de sa charge et de la performance de ses cellules. De plus, l’inspection des moteurs électriques, des systèmes de charge, et des régulateurs électroniques revêt une importance cruciale.

Les Composants Critiques Inspectés

Lors du contrôle technique des véhicules électriques, l’inspection minutieuse des composants critiques est impérative pour garantir la sécurité et la performance de ces technologies novatrices. Au cœur de cette évaluation, la batterie, élément central de la propulsion électrique, revêt une importance majeure. Les professionnels du contrôle technique doivent scruter non seulement l’état de charge de la batterie mais également surveiller la qualité de ses cellules, prévenant ainsi les défaillances potentielles qui pourraient compromettre la conduite.

Outre la batterie, les moteurs électriques sont soumis à une attention particulière. L’évaluation de leur rendement, de la gestion thermique, et de l’intégrité des composants mécaniques est cruciale pour assurer une propulsion sans faille. Les systèmes de charge, du chargeur embarqué aux câbles de connexion, sont également passés au crible, s’assurant de leur bon fonctionnement et de leur conformité aux normes de sécurité.

Parmi les composants électroniques inspectés, les régulateurs de puissance et les systèmes de gestion électronique occupent une place prépondérante. Leur rôle dans la distribution efficace de l’énergie électrique influe directement sur la performance du véhicule. Cette inspection approfondie vise à détecter toute défaillance potentielle, qu’il s’agisse de surcharge, de court-circuit, ou d’autres anomalies susceptibles d’affecter la sécurité et la durabilité du véhicule électrique.

Les Défis Techniques liés à la Technologie Électrique

L’avènement de la technologie électrique dans le secteur automobile présente des défis techniques significatifs lors du contrôle technique des véhicules. L’un des principaux défis réside dans la gestion thermique des batteries, une composante cruciale pour la performance et la sécurité des véhicules électriques. Les centres de contrôle technique doivent évaluer la santé des batteries, prévenir les risques de surchauffe et garantir une dissipation thermique optimale.

Par ailleurs, la complexité des systèmes électroniques, notamment la coordination des multiples composants électriques, nécessite une expertise pointue. Les professionnels doivent s’assurer du bon fonctionnement des moteurs électriques, des dispositifs de charge, et des systèmes de régulation électronique. La sécurité électrique, avec ses normes strictes, impose également des défis quant à la prévention des risques liés aux circuits électriques. La compréhension approfondie de ces défis techniques est essentielle pour assurer le contrôle technique efficace et sécurisé des véhicules électriques.

Cas Pratique : APCT Contrôle Technique

En se basant sur l’exemple concret d’APCT Contrôle Technique, cette section illustre comment un centre spécialisé s’adapte aux spécificités du contrôle technique des véhicules électriques. Des protocoles d’inspection avancés à l’expertise technique, APCT se distingue dans l’assurance de la conformité et de la sécurité des véhicules électriques.

À mesure que la mobilité électrique devient la norme, le contrôle technique des véhicules électriques devient une étape cruciale pour garantir la sécurité, la fiabilité et l’impact environnemental positif de ces véhicules. En restant informés sur les spécificités techniques et en choisissant des centres de contrôle technique spécialisés comme APCT, les propriétaires de véhicules électriques contribuent à façonner un avenir plus sûr et plus durable sur nos routes

Pourquoi le contrôle technique est-il important pour la sécurité routière ?

Le contrôle technique automobile est une étape essentielle pour garantir la sécurité routière. Il s’agit d’une procédure réglementée qui vise à vérifier l’état général d’un véhicule afin de s’assurer qu’il est conforme aux normes de sécurité en vigueur. Cette mesure préventive a pour objectif de réduire les accidents de la route et de sauver des vies. Dans cet article, nous allons expliquer l’importance du contrôle technique pour la sécurité routière. Continuer la lecture de Pourquoi le contrôle technique est-il important pour la sécurité routière ?

Quels sont les éléments spécifiques du contrôle technique pour un camping-car Fiat Ducato ?

Le camping-car Fiat Ducato est l’un des modèles les plus connus et les plus appréciés sur le marché des véhicules récréatifs. Fabriqué par Fiat Professional, il est largement utilisé comme base pour la construction de camping-cars, en raison de sa fiabilité, de ses performances et de sa polyvalence. Continuer la lecture de Quels sont les éléments spécifiques du contrôle technique pour un camping-car Fiat Ducato ?

Mon véhicule peut-il être recalé au contrôle technique en raison d’un problème de pneus ?

Lorsque vous conduisez un véhicule, il est essentiel de s’assurer que tous ses éléments sont en bon état de fonctionnement, y compris les pneus. Les pneus jouent un rôle crucial en termes de sécurité routière, de tenue de route et de performance globale du véhicule. Il est donc essentiel de comprendre l’importance des pneus lors du passage du contrôle technique et les raisons pour lesquelles un problème de pneus peut entraîner un refus lors de ce contrôle.

L’importance des pneus dans le contrôle technique

Le contrôle technique est obligatoire pour tous les véhicules, afin de garantir qu’ils répondent aux normes de sécurité routière. Les pneus sont l’un des éléments clés à vérifier lors du contrôle technique. Les pneus usés, endommagés ou inadaptés peuvent compromettre la sécurité du véhicule, notamment en termes de freinage, d’adhérence et de stabilité.

Les problèmes de pneus pouvant entraîner un refus au contrôle technique

Plusieurs problèmes de pneus peuvent entraîner un refus lors du contrôle technique. Voici quelques exemples courants :

  • Profondeur de sculpture insuffisante : Les pneus doivent avoir une profondeur de sculpture minimale légale pour garantir une adhérence suffisante sur la route. Si la profondeur de sculpture est inférieure à la limite autorisée, votre véhicule risque d’être recalé au contrôle technique.
  • Usure inégale : Une usure inégale des pneus peut indiquer un problème d’alignement ou de suspension. Si les pneus présentent une usure inégale, cela affecte la stabilité et la tenue de route du véhicule, ce qui entraînera un refus au contrôle technique.
  • Pneus endommagés : Les pneus présentant des coupures, des déchirures, des hernies ou des dommages structurels importants sont considérés comme dangereux et inadaptés à une utilisation routière. Si vos pneus sont endommagés, il est fort probable que votre véhicule soit recalé.
  • Pneus non conformes : Il est important de s’assurer que les pneus utilisés sur votre véhicule sont conformes aux spécifications recommandées par le fabricant. Des pneus de mauvaise taille, de mauvaise capacité de charge ou de mauvaise catégorie de vitesse peuvent être un motif de refus lors du contrôle.
  • Pression des pneus incorrecte : Une pression des pneus incorrecte réduit non seulement la durée de vie des pneus, mais peut aussi compromettre la sécurité et les performances du véhicule. Il est essentiel de maintenir la pression des pneus dans les limites recommandées par le fabricant.

Conseils pour prévenir les problèmes de pneus avant le contrôle technique

Avant de vous présenter au contrôle technique de votre véhicule, il est essentiel de prendre des mesures préventives pour éviter les problèmes liés aux pneus. En voici quelques-unes :

  • Vérifiez régulièrement la pression des pneus : La pression des pneus doit être maintenue à un niveau optimal pour garantir une conduite sûre et économique. Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus à l’aide d’un manomètre fiable. Respectez les recommandations du fabricant en termes de pression et ajustez si nécessaire. Des pneus sous-gonflés ou surgonflés peuvent compromettre l’adhérence et l’usure des pneus.
  • Contrôlez la profondeur de sculpture des pneus : La profondeur de sculpture des pneus est cruciale, en particulier par temps humide. Vérifiez régulièrement la profondeur de sculpture à l’aide d’un outil de mesure approprié. Assurez-vous que la profondeur de sculpture est supérieure à la limite légale de 1,6 millimètre. Des pneus usés compromettent la sécurité et peuvent causer une perte d’adhérence, en particulier sur sol mouillé.
  • Inspectez visuellement vos pneus : Effectuez régulièrement une inspection visuelle de vos pneus pour détecter tout signe de dommage ou d’usure anormale. Si vous remarquez des problèmes, faites inspecter vos pneus par un professionnel qualifié. Des pneus usés peuvent éclater en conduite, mettant ainsi votre sécurité en danger.
  • Faites effectuer un équilibrage et un alignement des pneus : Un équilibrage et un alignement réguliers des pneus sont essentiels pour une usure uniforme et une bonne tenue de route. Faites effectuer ces opérations par un professionnel selon les recommandations du fabricant de votre véhicule. Un équilibrage incorrect ou un mauvais alignement peut entraîner une usure prématurée et irrégulière des pneus, ainsi qu’une diminution de la tenue de route et de la stabilité du véhicule.
  • Remplacez les pneus usés ou endommagés : Si vos pneus sont usés au-delà de la limite légale, il est impératif de les remplacer avant de passer le contrôle technique. Des pneus usés réduisent l’adhérence et la capacité de freinage du véhicule, mettant ainsi en danger votre sécurité et celle des autres usagers de la route. Investissez dans de nouveaux pneus de qualité, en vous assurant qu’ils sont adaptés à votre véhicule et à votre style de conduite.

En prenant soin de vos pneus et en résolvant tout problème avant de passer le contrôle technique, vous augmentez vos chances de réussir l’inspection et garantissez la sécurité de votre véhicule sur la route.

 

FAQ sur le contrôle technique d’un camping-car

Par définition, le contrôle technique est une révision de la mécanique du véhicule, qui jusqu’au mois de mai 2018 nécessitait la vérification de 124 points de sécurité sur une automobile. A l’issue de ces différentes vérifications, le contrôleur remet un document officiel obligatoire au propriétaire, qui valide ou invalide le fait qu’un automobiliste puisse circuler avec ce véhicule. D’une manière générale, l’objectif principal du contrôle technique est de limiter et d’éviter les effets de l’ancienneté du véhicule et du mauvais entretien des composants. De ce fait, comme tout véhicule roulant, le camping-car est également soumis au contrôle technique. Et l’opération doit être effectuée dans un centre agréé comme EURL LE MANS CONTRÔLE AUTO aux frais du propriétaire. Dans les lignes ci-dessous, retrouvez les questions pertinentes qui tournent autour du contrôle technique, plus particulièrement tout ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique d’un camping-car ! C’est parti !

Quand faut-il faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Lorsque l’on possède un camping-car, c’est la première question que l’on se pose et c’est tout à fait normal ! La réponse est assez simple et elle ne dépend pas du Poids Total Autorisé en Charge ou PTAC. D’une manière générale, tout camping-car doit subir un contrôle technique dans les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de sa première immatriculation et le contrôle reste valide pendant 2 ans.

Est-ce que je vais avoir une convocation pour le contrôle technique ?

Pour un contrôle technique de camping-car, aucune convocation n’est et ne sera envoyée. Comme il a été mentionné précédemment, durant les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de la première immatriculation de votre véhicule, vous devez prendre l’initiative d’emmener votre véhicule pour un contrôle technique. La date de validité est mentionnée sur le certificat d’immatriculation, comme cela est la cas pour une « voiture classique ».

Où peut-on faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Vous pouvez effectuer le contrôle technique de votre véhicule, à peu près partout en France, notamment là où il y a un centre agrée, que ce soit en métropole, en Corse ou encore dans l’un des territoires d’Outre-Mer. Pour ce faire, il suffit de prendre un rendez-vous (la plupart du temps en ligne) et de se présenter avec l’original du certificat d’immatriculation. Il faut attention, car une copie de ne sera pas acceptée.

Combien peut coûter le contrôle technique de mon camping-car ?

Le prix et le coût exact d’un contrôle technique sont difficiles à estimer car ils varient grandement selon les centres et les régions. Néanmoins, il coûtera rarement moins de 50 euros, et tout aussi rarement plus de 100 euros. Ainsi, selon le CNPA (Conseil national des professions de l’automobile), le prix moyen du contrôle technique en France est de 74 euros, toutes catégories de véhicules confondues. D’une manière générale, l’écart est de 10 € plus cher pour un camping-car par rapport à une voiture particulière.

Que va vérifier le contrôleur lors de la visite ?

Pour un contrôle technique de camping-car, le contrôleur devra vérifier 133 points. Parmi ceux-ci, on retrouvera principalement le contrôle des éléments d’identification du véhicule (plaques d’immatriculation, documents…), des équipements de freinage, ceux de la direction et de la visibilité, les différents feux et dispositifs réfléchissants, et également l’état des pneus. Sur chacun des points de contrôle, le contrôleur attribuera trois niveaux de défaillance à termes du contrôle. Ces trois niveaux sont la défaillance mineure, la défaillance majeure et enfin la défaillance critique.

À présent, vous connaissez quelques détails importants sur le contrôle technique d’un camping-car. Si vous en avez un, n’hésitez pas à faire passer un contrôle tehcnique pour le vôtre. Rendez-vous à très vite pour de nouveaux partages !

Foire aux questions sur le diagnostic automobile

Avoir une voiture est à la fois un privilège et un bon moyen d’éviter les contraintes liées à l’utilisation des transports en commun. Mais en raison de son utilisation fréquente, la voiture peut à tout moment être sujette à des dysfonctionnements d’ordre technique, ce qui nécessite généralement des travaux de réparation. Pour détecter la source du problème, le mécanicien en charge de la réparation doit d’abord effectuer un diagnostic du véhicule. En vue de la complexité de cette opération, le propriétaire du véhicule n’aura d’autres choix que de se rendre dans un garage automobile, où les garagistes pourront aisément détecter le problème.

Qu’est-ce qu’un diagnostic automobile ?

Le diagnostic automobile est l’ensemble des opérations réalisées par le mécanicien pour passer en vue toutes les parties de la voiture, et ce, dans le but de détecter une éventuelle anomalie susceptible de se transformer en une panne. Contrairement à un contrôle technique, qui se fait par mesure de sécurité, et même si la voiture ne présente aucun problème, le diagnostic est réalisé lorsqu’on ressent quelque chose d’anormale lors de son utilisation.

Quels sont les différents types de diagnostic ?

Le diagnostic automobile peut se faire de différentes manières selon l’importance de l’anomalie ou encore selon les moyens à la disposition du garage. Ainsi, le garagiste peut procéder à des suivis différents durant son intervention.

    • Le diagnostic automatique

Il s’agit d’un diagnostic automobile réalisé à l’aide d’une valise de diagnostic. La valise de diagnostic est un boîtier dont le rôle est de détecter les anomalies présentes sur le véhicule. Elle est branchée à un calculateur et collecte toutes les données concernant la voiture, y compris les codes d’erreur. Par le biais d’une simple mise à jour, cette technique peut résoudre tous les problèmes d’ordre électronique du véhicule.

    • Le diagnostic manuel

Le diagnostic manuel est une technique par laquelle le mécanicien effectue manuellement la vérification des pièces mécaniques du véhicule afin de repérer les anomalies. Il est généralement réalisé à la suite d’un diagnostic automatique, dans le cas où celui-ci n’a pas donné de résultats convaincants. Le diagnostic manuel est souvent plus lent et demande une attention particulière de la part du mécanicien.

    • Le diagnostic intégral

Le diagnostic intégral consiste à vérifier l’état de fonctionnement de tous les éléments du véhicule. Il peut en quelque sorte être défini comme la combinaison des deux techniques précédentes puisqu’il implique à la fois un suivi automatique et un diagnostic manuel.

Comment se passe un diagnostic automobile ?

Un diagnostic automobile se passe en plusieurs étapes.

    • L’analyse de la panne

La première étape d’un diagnostic automobile est l’identification de la panne. Le mécanicien scrute minutieusement le véhicule afin de détecter les anomalies. Cette étape est comparable à une visite chez le médecin. Le technicien procède à l’inspection, tout en interrogeant le propriétaire du véhicule sur les problèmes qu’il rencontre lors de son utilisation.

    • L’identification du problème

Après l’inspection, le mécanicien sera en mesure de définir l’origine de la panne du véhicule. C’est également à ce moment qu’il va évaluer l’ampleur du problème et chercher une solution en vue de procéder à une réparation. Il établit alors un devis de réparation qu’il va remettre au propriétaire du véhicule.

    • La réparation du véhicule

Une fois le problème détecté et le devis de réparation remis au propriétaire, la réparation peut être entamée si celui-ci accepte tous les termes stipulés dans le devis. La réparation peut inclure la remise en état ou même le remplacement de certaines pièces défaillantes.

    • La vérification finale

C’est la dernière étape du diagnostic automobile. Durant cette opération, le réparateur procède à une dernière inspection du véhicule pour s’assurer que les réparations apportées ont réussi à résoudre les problèmes et que la voiture est en excellent état de marche.

Quand faire un diagnostic automobile ?

Le diagnostic auto peut se faire à tout moment selon les besoins de l’automobiliste. Mais il est fortement conseillé de le faire lorsqu’on commence à détecter des bruits anormaux ou des dysfonctions afin d’éviter les pannes soudaines ou pire, les accidents causés par une défaillance mécanique.

Combien coûte un diagnostic automobile ?

Le coût d’un diagnostic varie généralement en fonction du garage qui l’effectue et du temps passé à faire les analyses. En général, un diagnostic complet coûte en moyenne entre 50 et 200 euros. Cependant, ce prix peut s’élever avec des prestations spécifiques.

ROULER SANS CONTRÔLE TECHNIQUE : RISQUES ET SANCTIONS

Lorsqu’une voiture est en bon état, elle est synonyme de sécurité pour ses usagers. Mais cela ne l’épargne pas totalement d’un éventuel risque d’accident. Et qu’en est-il dans le cas où l’état du véhicule est médiocre ? Bien évidemment, le risque de danger serait encore plus important. D’où la nécessité d’effectuer un contrôle technique.

QU’EST-CE QUE LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Le contrôle technique est un examen effectué sur une voiture par des professionnels agrées par la Préfecture, pour assurer le parfait état et bon fonctionnement de celle-ci. Cela, afin de garantir la sécurité du conducteur et des autres usagers.

Le prix du contrôle technique d’un véhicule est variable. Et il existe un bon nombre de centres ayant l’agrément, de procéder au contrôle technique, en France. AZUR AUTO CONTRÔLE est l’un d’eux. Il propose des contrôles techniques pour tout type de véhicule. Cependant, il y a également le contrôle technique antipollution. C’est une visite technique complémentaire, qui a pour objectif de mesurer et contrôler les émissions polluantes des véhiculesutilitaires. Le contrôle antipollution est plus rapide et coûte moins cher qu’un contrôle technique obligatoire.

QUELS SONT LES VÉHICULES CONCERNÉS PAR LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Le contrôle technique est une réglementation en vigueur depuis 1992. Elle concerne tous les véhicules à 4 roues pesant moins de 3,5 tonnes tels que les véhicules particuliers comme les véhicules légers, les véhicules hybrides, les véhicules de société, les véhicules roulant au GPL, les véhicules électriques, les véhicules tout terrains et les camping-cars. Il y a également les véhicules utilitaires. Les camping-cars, les 4×4, les véhicules électriques et hybrides, et même les véhicules de collection sont aussi concernés. Par ailleurs, un véhicule doit également passer le contrôle technique avant sa vente.

Lors de cet examen, le contrôleur technique vérifie sans aucun démontage les organes essentiels de la voiture tels que l’état mécanique, le volant, la colonne, la rotule de direction, le jeu dans la direction, l’usure des pneus, la direction assistée électronique. En général, l’inspection dure entre 30 à 45 minutes. Lorsque l’examen est terminé, un procès-verbal est délivré au conducteur et une vignette de validité est apposée sur le certificat d’immatriculation.

QUELS SONT LES VÉHICULES DISPENSÉS PAR LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Il existe bien des véhicules qui ne font pas objet de contrôle technique. Il s’agit des véhicules à deux et trois roues, des voitures sans permis, des remorques, des caravanes, des véhicules diplomatiques, des tracteurs et des véhicules agricoles.

QUELS SONT LES RISQUES ET SANCTIONS EN ROULANT SANS VISITE TECHNIQUE ?

Le contrôle technique a pour mission de s’assurer du bon état de fonctionnement d’un véhicule et que son utilisation ne présente pas de danger pour son conducteur et les autres usagers de la route. Rouler sans contrôle technique peut avoir de lourdes conséquences surtout si accident survient.

En France, le contrôle technique est obligatoire tous les 2 ans, pour tous les véhicules en circulation depuis 4 ans. Ainsi, ne pas le faire constitue une infraction au Code de la Route. Même si vous avez un rendez-vous pour un contrôle technique dans les jours à venir, mais que vous rouliez avec un contrôle technique périmé, alors, vous commettez une infraction. Vous pouvez dans ce cas encourir une amende de 4ème classe soit :

  • Une amende forfaitaire de 135€
  • Une amende minorée de 90€ (si payée dans les 3 jours)
  • Une amende majorée de 375€ (si retard de paiement)
  • Une amende de 750€ (montant maximum en cas de contestation ou passé le délai des 45 jours)
  • Le prix de l’amende s’applique au contrôle technique et à la contre-visite
  • Une immobilisation du véhicule pendant 7 jours avec rétention de la carte grise
  • Une mise à la fourrière

Toutefois, il est possible de contester une amende et échapper aux sanctions si un manquement de procédure est constaté sur votre PV.

07 bonnes raisons d’acheter un véhicule hybride

En 2022, de plus en plus de gens s’interrogent sur l’éventuelle acquisition d’un véhicule hybride. Combinant moteur thermique et moteur électrique, ce nouveau joujou technologique transforme notre regard sur l’automobile. Mais sauter tout de suite le pas vers la voiture hybride n’est pas une décision facile à prendre. Cet article va justement vous aider : voici les 07 bonnes raisons d’acheter un véhicule hybride.

Plus économique en carburant

Étant les parfaits compromis entre la thermique et l’électrique, ces voitures hybrides sont capables de réduire légèrement la consommation en carburant en ville et dans les bouchons. Convenant autant aux trajets du quotidien, mais aussi pour réaliser de longs voyages sans perte de temps, ces véhicules hybrides « légers » ne se branchent pas et rechargent leurs petites batteries de façon automatique lorsqu’ils roulent.

Cependant, de nos jours, des hybrides rechargeables appelés aussi PHEV (Plug in Hybrid Electric Vehicule) font leur apparition. Dotées d’un moteur électrique plus puissant et de batteries beaucoup plus autonomes, ces autos possèdent un moteur à pistons classique. Néanmoins, elles se branchent pour recharger leurs batteries et peuvent parcourir des distances relativement importantes en mode 100% électrique.

Toutefois, il faut souligner que, même une fois leur batterie entièrement déchargée, ces véhicules restent moins énergivores que des véhicules classiques en ville. De plus, ils consomment à peine plus que ces derniers sur autoroute malgré le poids supérieur ajouté par la présence des batteries et du moteur électrique.

Remarque :  votre consommation annuelle moyenne dépendra essentiellement de votre capacité à recharger les batteries de votre hybride. D’où, si votre hybride est rechargeable, il sera possible de faire les trajets maison-boulot sans dépenser une goutte d’essence. Cela peut faire une certaine différence à la fin du mois.

Plus d’avantages sur la fiscalité

Normalement, l’achat d’un véhicule hybride se conçoit lorsqu’on veut à la fois réaliser tous ses trajets du quotidien en mode 100% électrique et partir en vacances sans contraintes liées à la charge. Alors qu’en réalité, il possède d’autres avantages liés à la fiscalité et aux éventuelles futures restrictions en matière de politiques urbaines. En effet, en 2021, ces véhicules hybrides rechargeables bénéficiaient d’un bonus écologique de 2000€ à condition que leur prix d’achat ne dépasse pas les 60 000€. Ils permettent d’ailleurs aux entreprises d’être exonérées partiellement ou totalement de la taxe sur les véhicules de sociétés, et des frais de carte grise.

Plus silencieux

En mode électrique, vous bénéficierez d’un silence exceptionnel, par rapport aux autres véhicules. Idéal lorsque vous voulez vous faire une virée nocturne sans réveiller tout le voisinage.

Plus détendu à son volant

En choisissant un hybride, vous vous offrez un confort inégalé en plus des sensations inédites. En effet, vous découvrirez dans ces voitures un nouveau plaisir de conduire.

Plus éco-responsable

Il est dit souvent que ’’ les choix de chacun aujourd’hui font le monde de demain’’. Et lorsqu’on veut absolument un véhicule décarboné, la technologie hybride semble s’imposer comme un choix incontournable. En roulant à 50% de votre temps de trajet en électrique, vous faites aussi le bon choix pour l’environnement. Dans le cas des PHEV par exemple, avec une recharge quotidienne, son propriétaire peut rouler sans émission à l’échappement, un autre point pour l’écologie.

Plus simple

L’avantage de rouler en hybride n’est pas simplement sa propreté, mais aussi sa technologie facile d’usage. En bonus : des gammes qui vont de la citadine au SUV, il y aura toujours un hybride qui correspondra à votre budget.

Plus fiable

Une technologie, expérimentée et forte de ses vingtaines d’années, la voiture hybride vous assurera une fiabilité optimale. Et quel que soit le modèle que vous choisissez, si la voiture est neuve, le système hybride vous permettra une garantie moyenne de 05 ans ou 100.000 km.

En conclusion, opter pour un véhicule hybride reste donc un meilleur choix en 2022, que ce soit pour des raisons économiques que pour l’environnement. Pour finir, si nous pouvions encore vous donner un conseil, ce serait de ne surtout pas hésiter à faire appel à des professionnels pour les contrôles techniques  pour vérifier la conformité de vos véhicules hybrides.