FAQ sur le contrôle technique d’un camping-car

Par définition, le contrôle technique est une révision de la mécanique du véhicule, qui jusqu’au mois de mai 2018 nécessitait la vérification de 124 points de sécurité sur une automobile. A l’issue de ces différentes vérifications, le contrôleur remet un document officiel obligatoire au propriétaire, qui valide ou invalide le fait qu’un automobiliste puisse circuler avec ce véhicule. D’une manière générale, l’objectif principal du contrôle technique est de limiter et d’éviter les effets de l’ancienneté du véhicule et du mauvais entretien des composants. De ce fait, comme tout véhicule roulant, le camping-car est également soumis au contrôle technique. Et l’opération doit être effectuée dans un centre agréé comme EURL LE MANS CONTRÔLE AUTO aux frais du propriétaire. Dans les lignes ci-dessous, retrouvez les questions pertinentes qui tournent autour du contrôle technique, plus particulièrement tout ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique d’un camping-car ! C’est parti !

Quand faut-il faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Lorsque l’on possède un camping-car, c’est la première question que l’on se pose et c’est tout à fait normal ! La réponse est assez simple et elle ne dépend pas du Poids Total Autorisé en Charge ou PTAC. D’une manière générale, tout camping-car doit subir un contrôle technique dans les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de sa première immatriculation et le contrôle reste valide pendant 2 ans.

Est-ce que je vais avoir une convocation pour le contrôle technique ?

Pour un contrôle technique de camping-car, aucune convocation n’est et ne sera envoyée. Comme il a été mentionné précédemment, durant les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire de la première immatriculation de votre véhicule, vous devez prendre l’initiative d’emmener votre véhicule pour un contrôle technique. La date de validité est mentionnée sur le certificat d’immatriculation, comme cela est la cas pour une « voiture classique ».

Où peut-on faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Vous pouvez effectuer le contrôle technique de votre véhicule, à peu près partout en France, notamment là où il y a un centre agrée, que ce soit en métropole, en Corse ou encore dans l’un des territoires d’Outre-Mer. Pour ce faire, il suffit de prendre un rendez-vous (la plupart du temps en ligne) et de se présenter avec l’original du certificat d’immatriculation. Il faut attention, car une copie de ne sera pas acceptée.

Combien peut coûter le contrôle technique de mon camping-car ?

Le prix et le coût exact d’un contrôle technique sont difficiles à estimer car ils varient grandement selon les centres et les régions. Néanmoins, il coûtera rarement moins de 50 euros, et tout aussi rarement plus de 100 euros. Ainsi, selon le CNPA (Conseil national des professions de l’automobile), le prix moyen du contrôle technique en France est de 74 euros, toutes catégories de véhicules confondues. D’une manière générale, l’écart est de 10 € plus cher pour un camping-car par rapport à une voiture particulière.

Que va vérifier le contrôleur lors de la visite ?

Pour un contrôle technique de camping-car, le contrôleur devra vérifier 133 points. Parmi ceux-ci, on retrouvera principalement le contrôle des éléments d’identification du véhicule (plaques d’immatriculation, documents…), des équipements de freinage, ceux de la direction et de la visibilité, les différents feux et dispositifs réfléchissants, et également l’état des pneus. Sur chacun des points de contrôle, le contrôleur attribuera trois niveaux de défaillance à termes du contrôle. Ces trois niveaux sont la défaillance mineure, la défaillance majeure et enfin la défaillance critique.

À présent, vous connaissez quelques détails importants sur le contrôle technique d’un camping-car. Si vous en avez un, n’hésitez pas à faire passer un contrôle tehcnique pour le vôtre. Rendez-vous à très vite pour de nouveaux partages !

Foire aux questions sur le diagnostic automobile

Avoir une voiture est à la fois un privilège et un bon moyen d’éviter les contraintes liées à l’utilisation des transports en commun. Mais en raison de son utilisation fréquente, la voiture peut à tout moment être sujette à des dysfonctionnements d’ordre technique, ce qui nécessite généralement des travaux de réparation. Pour détecter la source du problème, le mécanicien en charge de la réparation doit d’abord effectuer un diagnostic du véhicule. En vue de la complexité de cette opération, le propriétaire du véhicule n’aura d’autres choix que de se rendre dans un garage automobile, où les garagistes pourront aisément détecter le problème.

Qu’est-ce qu’un diagnostic automobile ?

Le diagnostic automobile est l’ensemble des opérations réalisées par le mécanicien pour passer en vue toutes les parties de la voiture, et ce, dans le but de détecter une éventuelle anomalie susceptible de se transformer en une panne. Contrairement à un contrôle technique, qui se fait par mesure de sécurité, et même si la voiture ne présente aucun problème, le diagnostic est réalisé lorsqu’on ressent quelque chose d’anormale lors de son utilisation.

Quels sont les différents types de diagnostic ?

Le diagnostic automobile peut se faire de différentes manières selon l’importance de l’anomalie ou encore selon les moyens à la disposition du garage. Ainsi, le garagiste peut procéder à des suivis différents durant son intervention.

    • Le diagnostic automatique

Il s’agit d’un diagnostic automobile réalisé à l’aide d’une valise de diagnostic. La valise de diagnostic est un boîtier dont le rôle est de détecter les anomalies présentes sur le véhicule. Elle est branchée à un calculateur et collecte toutes les données concernant la voiture, y compris les codes d’erreur. Par le biais d’une simple mise à jour, cette technique peut résoudre tous les problèmes d’ordre électronique du véhicule.

    • Le diagnostic manuel

Le diagnostic manuel est une technique par laquelle le mécanicien effectue manuellement la vérification des pièces mécaniques du véhicule afin de repérer les anomalies. Il est généralement réalisé à la suite d’un diagnostic automatique, dans le cas où celui-ci n’a pas donné de résultats convaincants. Le diagnostic manuel est souvent plus lent et demande une attention particulière de la part du mécanicien.

    • Le diagnostic intégral

Le diagnostic intégral consiste à vérifier l’état de fonctionnement de tous les éléments du véhicule. Il peut en quelque sorte être défini comme la combinaison des deux techniques précédentes puisqu’il implique à la fois un suivi automatique et un diagnostic manuel.

Comment se passe un diagnostic automobile ?

Un diagnostic automobile se passe en plusieurs étapes.

    • L’analyse de la panne

La première étape d’un diagnostic automobile est l’identification de la panne. Le mécanicien scrute minutieusement le véhicule afin de détecter les anomalies. Cette étape est comparable à une visite chez le médecin. Le technicien procède à l’inspection, tout en interrogeant le propriétaire du véhicule sur les problèmes qu’il rencontre lors de son utilisation.

    • L’identification du problème

Après l’inspection, le mécanicien sera en mesure de définir l’origine de la panne du véhicule. C’est également à ce moment qu’il va évaluer l’ampleur du problème et chercher une solution en vue de procéder à une réparation. Il établit alors un devis de réparation qu’il va remettre au propriétaire du véhicule.

    • La réparation du véhicule

Une fois le problème détecté et le devis de réparation remis au propriétaire, la réparation peut être entamée si celui-ci accepte tous les termes stipulés dans le devis. La réparation peut inclure la remise en état ou même le remplacement de certaines pièces défaillantes.

    • La vérification finale

C’est la dernière étape du diagnostic automobile. Durant cette opération, le réparateur procède à une dernière inspection du véhicule pour s’assurer que les réparations apportées ont réussi à résoudre les problèmes et que la voiture est en excellent état de marche.

Quand faire un diagnostic automobile ?

Le diagnostic auto peut se faire à tout moment selon les besoins de l’automobiliste. Mais il est fortement conseillé de le faire lorsqu’on commence à détecter des bruits anormaux ou des dysfonctions afin d’éviter les pannes soudaines ou pire, les accidents causés par une défaillance mécanique.

Combien coûte un diagnostic automobile ?

Le coût d’un diagnostic varie généralement en fonction du garage qui l’effectue et du temps passé à faire les analyses. En général, un diagnostic complet coûte en moyenne entre 50 et 200 euros. Cependant, ce prix peut s’élever avec des prestations spécifiques.

ROULER SANS CONTRÔLE TECHNIQUE : RISQUES ET SANCTIONS

Lorsqu’une voiture est en bon état, elle est synonyme de sécurité pour ses usagers. Mais cela ne l’épargne pas totalement d’un éventuel risque d’accident. Et qu’en est-il dans le cas où l’état du véhicule est médiocre ? Bien évidemment, le risque de danger serait encore plus important. D’où la nécessité d’effectuer un contrôle technique.

QU’EST-CE QUE LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Le contrôle technique est un examen effectué sur une voiture par des professionnels agrées par la Préfecture, pour assurer le parfait état et bon fonctionnement de celle-ci. Cela, afin de garantir la sécurité du conducteur et des autres usagers.

Le prix du contrôle technique d’un véhicule est variable. Et il existe un bon nombre de centres ayant l’agrément, de procéder au contrôle technique, en France. AZUR AUTO CONTRÔLE est l’un d’eux. Il propose des contrôles techniques pour tout type de véhicule. Cependant, il y a également le contrôle technique antipollution. C’est une visite technique complémentaire, qui a pour objectif de mesurer et contrôler les émissions polluantes des véhiculesutilitaires. Le contrôle antipollution est plus rapide et coûte moins cher qu’un contrôle technique obligatoire.

QUELS SONT LES VÉHICULES CONCERNÉS PAR LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Le contrôle technique est une réglementation en vigueur depuis 1992. Elle concerne tous les véhicules à 4 roues pesant moins de 3,5 tonnes tels que les véhicules particuliers comme les véhicules légers, les véhicules hybrides, les véhicules de société, les véhicules roulant au GPL, les véhicules électriques, les véhicules tout terrains et les camping-cars. Il y a également les véhicules utilitaires. Les camping-cars, les 4×4, les véhicules électriques et hybrides, et même les véhicules de collection sont aussi concernés. Par ailleurs, un véhicule doit également passer le contrôle technique avant sa vente.

Lors de cet examen, le contrôleur technique vérifie sans aucun démontage les organes essentiels de la voiture tels que l’état mécanique, le volant, la colonne, la rotule de direction, le jeu dans la direction, l’usure des pneus, la direction assistée électronique. En général, l’inspection dure entre 30 à 45 minutes. Lorsque l’examen est terminé, un procès-verbal est délivré au conducteur et une vignette de validité est apposée sur le certificat d’immatriculation.

QUELS SONT LES VÉHICULES DISPENSÉS PAR LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Il existe bien des véhicules qui ne font pas objet de contrôle technique. Il s’agit des véhicules à deux et trois roues, des voitures sans permis, des remorques, des caravanes, des véhicules diplomatiques, des tracteurs et des véhicules agricoles.

QUELS SONT LES RISQUES ET SANCTIONS EN ROULANT SANS VISITE TECHNIQUE ?

Le contrôle technique a pour mission de s’assurer du bon état de fonctionnement d’un véhicule et que son utilisation ne présente pas de danger pour son conducteur et les autres usagers de la route. Rouler sans contrôle technique peut avoir de lourdes conséquences surtout si accident survient.

En France, le contrôle technique est obligatoire tous les 2 ans, pour tous les véhicules en circulation depuis 4 ans. Ainsi, ne pas le faire constitue une infraction au Code de la Route. Même si vous avez un rendez-vous pour un contrôle technique dans les jours à venir, mais que vous rouliez avec un contrôle technique périmé, alors, vous commettez une infraction. Vous pouvez dans ce cas encourir une amende de 4ème classe soit :

  • Une amende forfaitaire de 135€
  • Une amende minorée de 90€ (si payée dans les 3 jours)
  • Une amende majorée de 375€ (si retard de paiement)
  • Une amende de 750€ (montant maximum en cas de contestation ou passé le délai des 45 jours)
  • Le prix de l’amende s’applique au contrôle technique et à la contre-visite
  • Une immobilisation du véhicule pendant 7 jours avec rétention de la carte grise
  • Une mise à la fourrière

Toutefois, il est possible de contester une amende et échapper aux sanctions si un manquement de procédure est constaté sur votre PV.

07 bonnes raisons d’acheter un véhicule hybride

En 2022, de plus en plus de gens s’interrogent sur l’éventuelle acquisition d’un véhicule hybride. Combinant moteur thermique et moteur électrique, ce nouveau joujou technologique transforme notre regard sur l’automobile. Mais sauter tout de suite le pas vers la voiture hybride n’est pas une décision facile à prendre. Cet article va justement vous aider : voici les 07 bonnes raisons d’acheter un véhicule hybride.

Plus économique en carburant

Étant les parfaits compromis entre la thermique et l’électrique, ces voitures hybrides sont capables de réduire légèrement la consommation en carburant en ville et dans les bouchons. Convenant autant aux trajets du quotidien, mais aussi pour réaliser de longs voyages sans perte de temps, ces véhicules hybrides « légers » ne se branchent pas et rechargent leurs petites batteries de façon automatique lorsqu’ils roulent.

Cependant, de nos jours, des hybrides rechargeables appelés aussi PHEV (Plug in Hybrid Electric Vehicule) font leur apparition. Dotées d’un moteur électrique plus puissant et de batteries beaucoup plus autonomes, ces autos possèdent un moteur à pistons classique. Néanmoins, elles se branchent pour recharger leurs batteries et peuvent parcourir des distances relativement importantes en mode 100% électrique.

Toutefois, il faut souligner que, même une fois leur batterie entièrement déchargée, ces véhicules restent moins énergivores que des véhicules classiques en ville. De plus, ils consomment à peine plus que ces derniers sur autoroute malgré le poids supérieur ajouté par la présence des batteries et du moteur électrique.

Remarque :  votre consommation annuelle moyenne dépendra essentiellement de votre capacité à recharger les batteries de votre hybride. D’où, si votre hybride est rechargeable, il sera possible de faire les trajets maison-boulot sans dépenser une goutte d’essence. Cela peut faire une certaine différence à la fin du mois.

Plus d’avantages sur la fiscalité

Normalement, l’achat d’un véhicule hybride se conçoit lorsqu’on veut à la fois réaliser tous ses trajets du quotidien en mode 100% électrique et partir en vacances sans contraintes liées à la charge. Alors qu’en réalité, il possède d’autres avantages liés à la fiscalité et aux éventuelles futures restrictions en matière de politiques urbaines. En effet, en 2021, ces véhicules hybrides rechargeables bénéficiaient d’un bonus écologique de 2000€ à condition que leur prix d’achat ne dépasse pas les 60 000€. Ils permettent d’ailleurs aux entreprises d’être exonérées partiellement ou totalement de la taxe sur les véhicules de sociétés, et des frais de carte grise.

Plus silencieux

En mode électrique, vous bénéficierez d’un silence exceptionnel, par rapport aux autres véhicules. Idéal lorsque vous voulez vous faire une virée nocturne sans réveiller tout le voisinage.

Plus détendu à son volant

En choisissant un hybride, vous vous offrez un confort inégalé en plus des sensations inédites. En effet, vous découvrirez dans ces voitures un nouveau plaisir de conduire.

Plus éco-responsable

Il est dit souvent que ’’ les choix de chacun aujourd’hui font le monde de demain’’. Et lorsqu’on veut absolument un véhicule décarboné, la technologie hybride semble s’imposer comme un choix incontournable. En roulant à 50% de votre temps de trajet en électrique, vous faites aussi le bon choix pour l’environnement. Dans le cas des PHEV par exemple, avec une recharge quotidienne, son propriétaire peut rouler sans émission à l’échappement, un autre point pour l’écologie.

Plus simple

L’avantage de rouler en hybride n’est pas simplement sa propreté, mais aussi sa technologie facile d’usage. En bonus : des gammes qui vont de la citadine au SUV, il y aura toujours un hybride qui correspondra à votre budget.

Plus fiable

Une technologie, expérimentée et forte de ses vingtaines d’années, la voiture hybride vous assurera une fiabilité optimale. Et quel que soit le modèle que vous choisissez, si la voiture est neuve, le système hybride vous permettra une garantie moyenne de 05 ans ou 100.000 km.

En conclusion, opter pour un véhicule hybride reste donc un meilleur choix en 2022, que ce soit pour des raisons économiques que pour l’environnement. Pour finir, si nous pouvions encore vous donner un conseil, ce serait de ne surtout pas hésiter à faire appel à des professionnels pour les contrôles techniques  pour vérifier la conformité de vos véhicules hybrides.

Où faire le contrôle technique d’un camping-car ?

Comme n’importe quel type de véhicule, le camping-car est soumis à un test régulier. Les frais de cet examen sont à la charge du propriétaire de la voiture. Si vous êtes décidé à réaliser le contrôle technique de camping-car, découvrez ci-après les différents endroits adaptés à cette vérification.

Les différents types de contrôle technique de camping-car

Il existe deux types de contrôle technique de camping-car selon la catégorie du véhicule.

Le contrôle technique de camping-car moins de 3,5 tonnes

S’il s’agit d’un camping-car léger, moins de 3,5 tonnes, les points de vérification de l’examen sont les mêmes que ceux des voitures légères. Cela touche l’identification du véhicule, les équipements de freinage, la direction, la visibilité, les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques. Ce test auto se porte également sur les essieux, les roues, les pneus, la suspension, le châssis et ses accessoires, les nuisances et les autres équipements.

Le résultat de l’examen de camping-car comprend plusieurs niveaux. Le premier niveau regroupe les défaillances mineures qui ne requièrent pas la réalisation de contre-visite. Pour ce qui est des voitures qui présentent des défaillances majeures, elles doivent effectuer un contre-visite dans un délai de 2 mois. En ce qui concerne les voitures qui montrent des défaillances critiques, elles ne doivent plus circuler et sont soumises au contre-visite à effectuer dans un délai de 2 mois.

Le contrôle technique de camping-car poids lourd

Dans le cas du camping-car appartenant à la catégorie poids lourd, le contrôle technique se base sur la vérification des fonctions communes telles que l’identification, le système de freinage, la direction, la visibilité et les liaisons au sol. Elle touche également le châssis et ses accessoires, les organes mécaniques, les équipements, la pollution et le niveau sonore.

Le contrôle technique du camping-car poids lourd passe également par le contrôle de quelques fonctions supplémentaires : carte violette, coupe-batterie, extincteur, dispositif d’évacuation de fumées, porte de secours, trappe de secours, boîte de premier secours, etc. La vérification d’une plateforme d’accès handicapés est même indispensable.

Quoi qu’il en soit, le contrôle technique du camping-car est à effectuer tous les deux ans. S’il s’agit du premier examen, il est à réaliser six mois après le quatrième anniversaire de sa date de première mise en circulation.

Les sanctions en cas d’absence de contrôle technique

Si vous ne réalisez pas le contrôle technique de votre camping-car, vous encourez une amende pouvant aller jusqu’à 750 . Votre voiture peut être aussi immobilisée et vous devez remettre votre carte grise aux forces de l’ordre. À partir de là, vous disposez de sept jours pour effectuer le contrôle technique. Une fois que l’examen est réalisé, rendez-vous à la gendarmerie ou au commissariat pour présenter le procès-verbal attestant que votre véhicule respecte bien les normes.

L’endroit idéal pour faire le contrôle technique de camping-car

Le contrôle technique de camping-car est à réaliser dans un centre agrée en France. Vous n’avez qu’à vous présenter avec votre certificat d’immatriculation ou votre carte grise. Si vous recherchez un centre de contrôle technique de camping-car agrée, rendez-vous à SECURITEST. Il dispose d’une certification CARREFOUR ENTREPRISE SARTHE attestant de la qualité du contrôle technique réalisé sur les lieux. La société s’occupe également d’autres types de tests auto : 4×4, GPL, électrique, hybride, etc. Pour prendre un rendez-vous ou pour demander un devis, n’hésitez pas à vous servir du formulaire disponible sur son site web. Pour obtenir une réponse rapide, appelez au 02 43 28 03 00. Vous pouvez aussi vous rendre directement à l’Avenue Des Frères Renault Espace Commercial Auchan, 72650, LA CHAPELLE-SAINT-AUBIN. La société est ouverte du lundi au samedi de 09h à 19h.