poulie damper

Poulie Damper : rôles, fonctionnement et coût de remplacement

Portant également le nom de poulie amortisseur ou poulie vilebrequin, la poulie Damper est l’une des pièces qui constituent le système de distribution d’une voiture. Bien qu’elle soit peu connue, elle joue un rôle important dans le fonctionnement du moteur. Découvrez dans cet article les points essentiels à savoir sur cette pièce mécanique : rôles, fonctionnement et prix de changement.

Quels sont les rôles d’une poulie Damper et comment fonctionne-t-elle ?

Placée directement au bout du vilebrequin du moteur, la poulie amortisseur a comme rôle principal d’entraîner la courroie d’accessoires ou la chaîne de distribution du moteur d’un véhicule. En d’autres termes, la poulie damper assure la transmission des mouvements de rotation du moteur à certains éléments de ce dernier afin de les mettre en marche. Il s’agit particulièrement de l’alternateur, de la direction assistée, de la pompe à eau ou du compresseur de climatisation.

À part son rôle de courroie d’entraînement, la poulie damper assure également le lissage des à-coups de transmission grâce à son dispositif d’amortissement. De manière plus concrète, elle amortit les chocs des mouvements entre la courroie et le vilebrequin. La réduction des débattements augmente ainsi, la longévité du moteur.

À savoir, une poulie damper est composée :

• d’un moyeu en fonte ou en acier fixé au vilebrequin au moyen d’une vis ;

• d’une partie périphérique comportant des empreintes striées de 3 à 7 plis pour accueillir la courroie d’accessoires ;

• d’un anneau en plastique polymère qui sert de séparation entre ces deux parties.

Comment détecter le dysfonctionnement d’une poulie damper ?

La poulie vilebrequin est une pièce d’usure, ce qui signifie qu’elle doit être remplacée en cas de défectuosité. En effet, la détérioration de la partie plastique et de la courroie d’accessoires engendre la formation de résidus en caoutchouc susceptibles de nuire au moteur.

Il y a dysfonctionnement de la poulie d’amortisseur quand :

• les passagers ressentent des vibrations dans l’habitacle au cours du trajet ;

• on entend des crissements au moment du démarrage du moteur, de la mise en marche de la climatisation ou du déclenchement de l’assistance de direction ;

• le tableau de bord affiche des voyants lumineux qui peuvent provenir de la batterie, de la climatisation ou de la température ;

• le moteur émet un son de claquement ;

• l’intérieur de l’habitacle sent le brûlé et peut s’accompagner d’une émission de fumée blanche provenant du moteur ;

• la poulie damper couine lors du démarrage du véhicule. Cela signifie qu’elle est détériorée ou qu’il y a mauvaise tension de la courroie.

Quand faut-il changer la poulie de damper ?

Comme dit plus haut, cette pièce mécanique doit être changée dès qu’un symptôme d’usure se présente. En effet, il faut éviter de négliger les signes alarmants cités ci-dessus au risque de mettre en péril le système de distribution de son véhicule. Généralement, les concessionnaires et les garagistes préconisent la vérification de l’état de la poulie damper au bout de 100 000 à 150 000 km parcourus par la voiture. Bien évidemment, la courroie de distribution fera également l’objet de contrôle lors de l’intervention en atelier.

Combien coûte le remplacement d’une poulie damper ?

Le prix d’achat d’une poulie d’amortisseur n’est pas plus élevé que celui des autres pièces automobiles. Pour une marque d’origine, on peut s’en procurer à un prix avoisinant les 100 euros. Quant à une poulie damper de marque compatible, celle-ci coûte en moyenne entre 35 et 70 euros selon le modèle.

À moins qu’on soit habile dans la mécanique, il vaut mieux confier le remplacement de cette pièce à un garagiste. Une intervention de 2 à 3 heures coûte entre 130 et 300 euros.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.