suspension moto

Régler correctement la suspension d’une moto : comment procéder ?

Pour les amateurs de deux-roues, le réglage de la suspension est très important afin d’assurer une bonne tenue sur la route. D’autre part, c’est un gage de stabilité pour la sécurité des motards. Le changement de vitesses engendre des frictions importantes tant au niveau des pneus que des amortisseurs. Un mauvais ajustement sur cette partie peut causer des sérieux dégâts sur la moto, voire même un accident mortel. Voici donc les paramètres de réglages importants que vous devez savoir pour renforcer la capacité et les fonctionnalités de votre moto.

1- L’utilité du circuit de suspension

Avant de procéder à l’ajustement des suspensions de votre moto, vous devez d’abord connaître leur rôle. La suspension relie les deux-roues du bolide et assure son adhérence sur la route. Ce composant est doté d’un ressort et d’un système hydraulique afin de garantir une conduite fluide et stable quelle que soit la qualité de la route.

La suspension permet également de :

  • Amortir les impacts des freinages ;
  • Absorber les chocs subits parle châssis de la moto lorsque vous roulez sur un terrain accidenté ;
  • Améliorer les conditions de conduite : angle de la moto et changement de vitesse.

Quant au système hydraulique, il permet à la moto de ne pas rebondir sèchement sur n’importe quel type d’obstacle.

2- Les vérifications à faire au préalable

Un petit tour sur la route s’impose pour détecter les différents problèmes techniques liés à votre circuit de suspension. Comme cela, vous aurez un aperçu des réglages à faire afin d’améliorer les fonctionnalités de votre moto.

Si vous n’êtes pas assez calés sur la question, faites appel à un concessionnaire de motos tel que RC MOTOSPORT situé à Mouans-Sartoux. Cette enseigne commercialise notamment différentes marques de moto et propose des services d’entretien de deux-roues.

3- Les différentes étapes de réglage

Le réglage de la suspension s’effectue toujours de la manière suivante, quelle que soit le modèle de la moto :

3-1- Le réglage de la précharge

Vous devez calibrer votre moto en ajustant la rigidité des ressorts. Cette étape est cruciale pour amortir les secousses. Pour cela, vous devez :

  1. Monter la moto sur une béquille centrale pour cette opération ;
  2. Abaisser le châssis avant et arrière de la moto simultanément en position assise ;
  3. Rééquilibrer la hauteur de la moto si besoin ;
  4. Augmenter la course morte en desserrant la précontrainte du ressort.

3-2- L’ajustement de la compression

Si vous souhaitez stabiliser la vitesse d’enfoncement de la suspension de votre moto, vous devez procéder à l’ajustement de la compression. Pour cela, vous devez :

  1. Visser fermement l’ouverture de la vanne chargée de réguler le débit de l’huile dans le circuit de compression ;
  2. Serrer la valve de compression si vous souhaitez raffermir la suspension de votre moto ;
  3. Dévisser légèrement la vis de la valve si vous voulez relâcher un peu la pression au niveau de la suspension. Mais attention, cela peut occasionner des arrêts fréquents de la moto à chaque obstacle.

Nos conseils :

  • Ajustez le nombre de clics entre 20 à 24 pour une meilleure compression ;
  • Vérifiez le serrage de la vis au niveau du tube de la fourche, si votre moto bascule plus vers l’avant que l’arrière sur la route.

3-3- Le réglage du rebond

Le rebond qui survient au moment d’un choc (déviation d’un obstacle) doit être fluide. Ainsi, le risque d’accident est réduit. Le réglage de la vitesse de détente se fait de la même manière que comme celui de la valve de compression. Vous devez serrer fermement la vis pour une excellente répartition de la vitesse de rebond lors de la montée et de la descente. N’oubliez pas de faire des tests pour réajuster la vitesse à l’avant et l’arrière de la moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.