Pare-brise avec détecteur de pluie : fonctionnement et avantages

Vous avez besoin d’avoir une bonne visibilité et plus de confort de conduite lors des périodes de fortes pluies ? Optez pour un pare-brise doté d’un détecteur de pluie. Celui-ci est un dispositif qui facilite la conduite. Il déclenche automatiquement les balais d’essuie-glace, dès qu’il y a des gouttes de pluie sur le pare-brise, à la fréquence d’essuyage adaptée aux conditions météorologiques. Sur le marché, le pare-brise avec détecteur de pluie existe en 2 modèles : le capteur de pluie infra-rouge et le capteur à ultrasons. Mais comment fonctionne un pare-brise avec détecteur de pluie et quels sont ses atouts ?

Le fonctionnement du détecteur de pluie sur le pare-brise

Pour avoir un véhicule avec un détecteur de pluie sur le pare-brise, vous avez le choix entre 2 solutions. Vous pouvez acheter un véhicule neuf déjà doté de ce système parmi de nombreuses marques. Vous pouvez aussi opter pour le remplacement de pare-brise et l’installation d’un kit de détecteur de pluie sur le pare-brise de votre actuel véhicule. Le prix moyen de ce kit varie entre 70 et 90 euros.

Le fonctionnement du détecteur de pluie sur le pare-brise est assuré par ses éléments constitutifs. Ces derniers sont : le système de détection et le calculateur. Le système de détection est placé sur le pare-brise, au niveau du socle du rétroviseur central. Il est chargé d’envoyer un signal électrique variable au calculateur. Lorsque le calculateur reçoit le signal électrique, il gère de système d’essuyage des essuie-glaces à la bonne cadence.

Par ailleurs, le fonctionnement du détecteur de pluie sur le pare-brise varie en fonction du modèle choisi. D’une part, pour un capteur infrarouge, il est équipé de 2 diodes. La première émet un rayon infrarouge et la seconde le reçoit. En dehors des périodes de pluies, il y a une diffusion du rayon dans le verre du pare-brise qui réfléchit à travers les parois jusqu’à la diode réceptrice. En cas de pluie, la photodiode ne reçoit plus d’alimentation, ce qui déclenche automatiquement l’essuyage. Le capteur infrarouge permet de mettre en marche le système d’éclairage (les phares).

D’autre part, un capteur à ultrasons qui implique l’utilisation de la technologie des ultrasons. Il adopte le même principe que le capteur infrarouge. Cependant, il est insensible à la lumière, ce qui fait qu’il ne peut pas déclencher l’éclairage automatique.

Dans tous les cas, la présence d’un détecteur de pluie sur le pare-brise implique un essuyage automatique. Celui-ci implique le démarrage automatique de la fonction essuie-glace et l’adaptation de la vitesse d’essuyage aux conditions existantes dans l’atmosphère. Il permet aussi d’associer le système de détection à d’autres fonctions telles que la fermeture automatique des différents points d’ouverture dans le véhicule (notamment les vitres électriques et le toit).

En général, l’intermittence de fonctionnement du dispositif doit toujours correspondre à la densité de la pluie. Même après la pluie, il est conseillé de laisser les raclettes d’essuie-glaces être activées pendant quelques minutes.

Les avantages du détecteur de pluie sur le pare-brise

Le détecteur de pluie sur le pare-brise offre d’innombrables avantages au conducteur et aux passagers.

Il optimise votre visibilité, votre confort ainsi que votre sécurité sur la route, lors des périodes pluvieuses. De cette façon, vous pouvez redoubler votre attention sur la conduite du véhicule, en évitant certaines actions, telles que la mise en marche et le réglage des essuie-glaces.

C’est un système très réactif, car il réagit en moins d’une seconde, dès les premières gouttes de pluie. Il peut aussi détecter les projections d’eau soudaines provoquées par les autres véhicules, de façon ponctuelle.

Pour profiter des avantages d’un détecteur de pluie sur le pare-brise et pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de vous rendre dans un garage automobile et de confier le montage du système à des professionnels.

Lunette arrière d’un véhicule : pourquoi, quand et comment les remplacer ?

Votre voiture dispose d’un pare-brise avant et d’une vitre arrière aussi appelée lunette arrière. Ces deux éléments sont tous les deux indispensables. Mais pourquoi, quand et comment remplacer la lunette arrière d’un véhicule ?

Pourquoi et quand faut-il les remplacer ?

Le remplacement de la lunette arrière d’une voiture doit se faire quand elle n’est plus opérationnelle. A noter que seuls les pare-brises sont faits avec des verres feuilletés. Ce genre de vitre permet aux pare-brises de rester en un seul morceau en cas d’impact sur la voiture. Ce n’est pas le cas de la lunette arrière qui est fait avec du verre trempé et qui pourrait lourdement vous blesser en cas d’accident. ll est donc nécessaire de l’avoir en bon état, car elle assure des rôles très importants sur une voiture. 

Assure une bonne visibilité

Si la lunette arrière de votre voiture subit des dommages, votre visibilité sera affectée. Il est à noter que cet élément vous met dans un énorme confort quand vous effectuez une marche arrière. Il en est de même quand vous jetez un œil à votre rétroviseur principal. C’est pourquoi vous devez vite le remplacer quand il n’est plus opérationnel. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à des garagistes experts dans le domaine.

Protège la voiture

Vous devez remplacer la lunette arrière de votre voiture quand vous sentez que les intempéries endommagent l’état de votre véhicule. Quand elle est encore en bon état, elle assure la protection de votre voiture et limite tous les dégâts. Si vous ne la remplacez pas quand elle est usée, vous mettez votre voiture dans de mauvaises conditions.

Rend la voiture plus robuste  

Les vitrages arrière permettent à votre voiture d’être plus robuste. Donc, quand vous sentez que votre voiture se déforme plus facilement face aux chocs, vous devez réagir. Vous devez vérifier l’état de la lunette arrière et la remplacer. Ce genre de problème démontre à quel point elle n’est plus en bon état. 

Dispose d’équipement essentiel

Beaucoup d’équipements essentiels pourraient être endommagés si la lunette arrière était abîmé. La vitre arrière est composée d’un système de dégivrage qui dispose d’un essuie-glace et d’un troisième feu “stop”. C’est ce que l’on appelle habituellement hayon. Pour d’autres modèles, on pourra y trouver un récepteur GPS et une antenne radio. Tous ces éléments seront affectés si vous ne remplacez pas votre lunette arrière quand elle est en mauvais état. 

Comment les remplacer ?

Le remplacement de la lunette arrière d’une voiture est une tâche assez complexe. Pour cela, vous aurez deux options : le faire vous-même ou vous adressez à un professionnel.
Si vous avez opté pour la première option, veuillez bien suivre les étapes suivantes.

Avant de commencer le travail, il vous faudra tout d’abord effectuer quelques petites courses. Voici ce que vous devez avoir dans votre panier : une cordelette, un savon de Marseille et un seau d’eau (sans oublier la lunette arrière bien-sûr).
Une fois les ingrédients complets, n’oubliez pas de démonter votre essuie-glace. Débutez en trempant la cordelette et le savon dans le seau d’eau, comme ci vous faisiez la lessive. Frottez de façon à ce que la petite corde soit bien imbiber d’eau savonneuse. Par la suite, recherchez le joint interne de la lunette et insérez-y la cordelette de façon à ce qu’on puisse voir les deux extrémités sur le bas. Faites tout de même attention à ne pas salir la corde mouillée en la posant sur une surface poussiéreuse par exemple, car cela risquerait de poser problème plus tard. Fermez votre malle et placez l’ensemble sur le hayon en laissant la cordelette pendre de l’intérieur, puis poussez en douceur la lunette pour qu’elle entre au fond de son encoche sur la partie basse. Et pour finir, entrez dans votre voiture, placez vous près de la lunette et tirez délicatement les bouts de la petite corde jusqu’à ce que le joint se mette parfaitement à sa place. Nettoyez les parties savonnées, replacez votre essuie-glace et le tour est joué.
Si vous préférez toutefois laisser ce travail à des professionnels, alors il existe plusieurs équipes au service du vitrage pour votre véhicule.

Verre feuilleté ou trempé : lequel choisir pour la vitre latérale de votre voiture ?

Les fonctions des vitrages d’une voiture varient d’une vitre à une autre. Les vitres latérales peuvent limiter la pénétration de la chaleur solaire dans la voiture ou réduire la consommation de carburant. Le principal rôle des verres est de protéger les passagers et conducteurs, tout en leur apportant le confort dont ils ont besoin. Le verre feuilleté et le verre trempé peuvent être utilisés comme vitre latérale, mais lequel est le plus efficace et le plus adapté à vos attentes ? Découvrons ces deux produits en commençant par le verre trempé.

Les particularités du verre trempé :

Le verre trempé a été conçu pour améliorer les propriétés mécaniques.

Caractéristiques :

Fort de sa résistance, le verre trempé était, auparavant, le plus utilisé dans la vitrerie des automobiles ; mais a été délaissé après l’arrivée du verre feuilleté. Il est quatre à cinq fois plus résistant qu’un verre ordinaire et fait partie des verres de sécurité. Mais qu’est-ce qui rend ce verre aussi résistant ? Cette résistance est créée durant son processus de fabrication. Le verre est tout d’abord chauffé dans un four à très haute température pouvant aller jusqu’à 600 °C. Après la cuisson du verre, il est refroidi brutalement et rapidement par des jets d’air ou en le plongeant dans une solution liquide à basse température. Ce système de fabrication lui permet d’avoir une solidité incomparable aux verres classiques.

Avantages :

Vu sa résistance, il est plus rassurant que les autres verres. Il a une particularité exceptionnelle, car l’effet de la trempe lui permet d’éclater en petits morceaux en cas d’accident. Le verre permet alors de minimiser les risques de blessures graves des automobilistes.
Le verre peut être utilisé pour les lunettes arrières à part les vitres latérales. Il peut être teinté ou clair, selon votre goût et selon la disponibilité des matières.

Les particularités du verre feuilleté :

Le verre feuilleté est souvent utilisé pour le pare-brise, car il offre plus de sécurité et plus de confort. Cela est également valable pour les vitres latérales.

Caractéristiques :

La vitre feuilletée est épaisse, car un film de plastique de polyvinyle brutyral de 0,75 millimètre sépare deux couches de verre de 2 millimètres. Le film de plastique permet aux verres de rester en un seul morceau en cas d’accident. Ce film sert également de renforcement de l’isolation et assure la fonction athermique.

Avantages :

Le verre feuilleté n’éclate pas en cas d’impact, mais il reste en place et retient les éclats causés par l’accident. Ce verre atténue les risques de blessures graves, car le risque d’éjection des passagers du véhicule est minimisé. Il résiste également entre 20 et 30 secondes contre les tentatives d’intrusion.
C’est également un excellent isolant acoustique et thermique, offrant un meilleur confort à la conduite.

Les types de voitures concernés par le produit :

Le produit est souvent perçu sur les véhicules de marques haut de gamme tels Audi, Mercedes, BMW et les nouvelles gammes chez Citroën. Les gammes de voitures intermédiaires possèdent également ce matériau en guise de vitre latérale. Ces voitures sont les Peugeot 407 et les Citroën C4. D’autres véhicules possèdent cette technologie, mais il est préférable de contacter les concessionnaires ou les spécialistes pour avoir plus de détail sur le produit.
Les vitres latérales sont indispensables pour un véhicule. Il offre plus de sécurité et plus de confort, que ce soit pour le conducteur ou les passagers. Les deux types de vitres ont des spécificités, mais ont la même fonction. De ce fait, le choix dépend de votre budget, de votre attente, mais il dépend aussi de votre goût. Alors, faites le bon choix pour vous et pour votre véhicule.