Tour d’horizon sur le crédit automobile

Envie d’acheter une nouvelle voiture avec un budget limité ? On vous conseille de souscrire un crédit automobile. Il présente plusieurs avantages, et permet l’achat de la voiture de vos rêves, tout en bénéficiant d’une garantie de la banque. Mais avant de souscrire ce crédit auto,découvrez tout ce que vous devez savoir à ce propos.

Le crédit automobile

Le crédit automobile est un emprunt demandé pour l’achat d’une voiture d’occasion ou neuve. Aussi appelé prêt auto ou crédit affecté, il ne peut pas être utilisé pour l’acquisition d’autres biens. Ce prêt est proposé par la plupart des vendeurs, pour inciter l’achat. Vous devez simplement mentionner votre demande de crédit automobile sur le bon de commande.

En général, ce crédit a un plafond de 75 000 €, et vous obtenez en plus un gage de sécurité de la part de la banque. Dans le cas où vous souhaiteriez annuler l’emprunt, vous disposez de 14 jours de rétraction. De plus, le crédit sera automatiquement annulé si la vente n’a pas lieu, car le remboursement ne débutera qu’après la livraison du véhicule. Et encore une fois, avant de vous fixer sur une offre de crédit auto, on vous conseille de comparer plusieurs propositions.

Les points à considérer dans un crédit automobile

Avant de souscrire un crédit automobile, vous devez étudier quelques paramètres.

L’acompte initial

Pour commencer, vous devez estimer l’apport personnel. Il s’agit d’un montant que vous allez payer lors de la souscription. Cet acompte varie en fonction du montant demandé. Plus il est élevé, plus le montant du crédit est réduit.

Le taux annuel effectif

Le taux annuel effectif global (TAEG) représente le montant exact du crédit. Il prend en compte les frais de dossiers, les intérêts, les cotisations et les frais de commission.

Le taux nominal

Outre le taux annuel, vous pouvez également étudier le taux nominal. Il prend en compte les intérêts mensuels. Ce taux n’inclut cependant pas les frais d’assurance et de dossier. On vous conseille de vous baser sur le taux annuel, pour mieux comparer les offres proposées par chaque banque.

La durée du prêt

Le remboursement peut se faire en mois, ou en années, tout dépend de la formule choisie. Dans tous les cas, le montant de vos mensualités va dépendre de cette durée de remboursement. Choisissez la durée en fonction de vos ressources.

Les prélèvements mensuels

Les mensualités sont constituées par la part du capital et ses intérêts. Elles ne doivent pas dépasser le tiers de vos revenus.

Le montant total du crédit

Le montant total constitue l’intégralité des intérêts. Pour le calculer, vous allez soustraire le capital aux mensualités à payer. Ce montant dépendra du capital, du taux effectif global, des frais d’assurance et de la durée de remboursement.

L’assurance emprunteur

La souscription à une assurance emprunteur est facultative. Mais elle vous évite les désagréments, dans le cas où vous aurez des retards des paiements, par exemple. Dans ce cas, l’assureur se chargera du paiement, mais sous certaines conditions. Enfin, vous pouvez souscrire auprès d’un assureur particulier, tout comme vous pouvez opter pour un organisme de crédit.

Les documents pour une demande de crédit automobile

Pour demander un crédit automobile, vous devez présenter quelques papiers à votre banquier. Tout d’abord, vous devez disposer de pièce d’identité, comme un permis de conduire, un passeport, ou autre. Vous devez ensuite présenter votre contrat de travail, vos bulletins de solde, et vos relevés de compte. Mais vous devez également fournir un justificatif de résidence, comme votre quittance de loyer, par exemple. Pour autoriser le prélèvement des mensualités, pensez aussi à fournir votre relevé d’identité bancaire. Enfin, si vous souscrivez à un crédit automobile affecté, vous devez présenter le bon de commande du véhicule faisant l’objet de l’emprunt.

En bref, le crédit automobile est un excellent moyen de vous aider à acheter le véhicule de votre choix, surtout si vous avez un budget limité. Pensez tout de même à comparer chaque prêt proposé par chaque banque, et optez pour celui qui répond le mieux à vos attentes.

Voiture hybride rechargeable : Kia Niro, Audi A3 40 TFSI e ou Hyundai IONIQ ?

Alors que l’industrie automobile continue d’évoluer et d’adopter la technologie, de plus en plus de constructeurs automobiles lancent des versions hybrides rechargeables de leurs voitures grand public. En plus de réduire la consommation de carburant et les émissions, ces nouveaux modèles permettent aux conducteurs qui vivent près d’une station de recharge ou qui peuvent recharger rapidement leur voiture certains jours d’utiliser l’énergie électrique la plupart du temps. Aujourd’hui, nous allons examiner les principaux caractéristiques desquelles dépend le choix d’un modèle hybride rechargeable, afin que vous puissiez choisir d’une manière éclairée votre prochaine voiture. Voici donc 3 modèles : Kia Niro, Audi A3 40 TFSI e et Hyundai IONIQ parmi lesquels vous pouvez choisir. Continuer la lecture de Voiture hybride rechargeable : Kia Niro, Audi A3 40 TFSI e ou Hyundai IONIQ ?

Des conseils pratiques pour entretenir une voiture électrique en hiver

La plupart du temps, une voiture électrique est beaucoup plus facile à conduire et à entretenir qu’une voiture avec un moteur à combustion. Par exemple, vous n’avez pas à vous soucier de changer l’huile ou de vérifier les niveaux d’huile du moteur à intervalles réguliers. Bien sûr, les voitures électriques présentent aussi quelques difficultés. Le plus important est probablement la conduite en hiver. Comment maintenir le bon fonctionnement de votre voiture sans utiliser de fluides ou de filtres à air ? Dans cet article, nous passons en revue tout ce que vous devez savoir sur la conduite hivernale et l’entretien d’une voiture électrique en hiver.

Vérifiez l’état de la batterie au moins une fois par mois

Si vous êtes comme la plupart des propriétaires de voiture électrique, vous pouvez avoir envie de conduire en hiver. Mais avant de le faire, vérifiez rapidement l’état de votre batterie, même si vous n’avez pas conduit pendant plusieurs jours. Certes, vous ne pourrez probablement pas profiter de toute l’autonomie de votre voiture, mais si vous constatez que votre voiture ne peut atteindre que 70 % de son autonomie, il vous sera beaucoup plus facile de trouver une station de recharge à proximité lorsque vous devrez partir en voyage. Si votre batterie est trop faible, vous pouvez même vous retrouver dans l’incapacité de démarrer votre voiture et de la faire réparer.

Surveillez de près votre système de charge

Si vous possédez un véhicule électrique, vous savez que la recharge de votre voiture est souvent plus facile à dire qu’à faire. Bien sûr, vous avez un chargeur de niveau 2 dans votre garage, mais qu’en est-il des jours où il fait moins de zéro dehors ? Cela peut empêcher la voiture de fonctionner correctement, surtout en hiver lorsque de nombreux services publics connaissent des pannes prolongées. Si vous craignez que votre système de charge ne souffre, évitez les situations extrêmes et n’oubliez pas de surveiller de près votre système de charge. Cela vous évitera de surcharger votre voiture et de vider votre batterie.

Protégez vos tambours avec un kit d’isolation pour tambours

Bien que les stations de recharge des voitures électriques soient formidables, elles peuvent néanmoins endommager les batteries de votre voiture, en particulier lorsqu’il fait froid. Comme les stations de recharge sont souvent situées dans des zones présentant des niveaux élevés d’interférences électromagnétiques (EMI), elles peuvent souvent endommager les batteries de votre voiture. Afin d’éviter cette situation, vous devez les protéger avec un kit d’isolation de batterie. Ce dispositif offre une couche de protection à la fois contre les températures extrêmes et les interférences magnétiques.

N’oubliez pas de nettoyer le filtre à air

Pendant l’hiver où les recharges répétées sont nécessaires, le nettoyage des cordons d’alimentation de votre station de recharge est important, mais de nombreux propriétaires l’oublient. Or, cette tâche est encore plus cruciale en hiver, car elle permet de réduire le risque d’incendie dans votre maison. Il vous suffit d’insérer un aspirateur dans le cordon d’alimentation de la station de recharge et de le faire passer dans votre maison. Cela permettra d’aspirer tous les débris.

Vérifiez la pression des pneus

La pression de vos pneus peut également avoir un impact important sur les performances de votre voiture en hiver. S’ils sont sous-gonflés, vous pouvez remarquer une diminution de l’accélération lorsque vous conduisez à basse vitesse. Ceci est particulièrement important en hiver lorsque vous devez conduire sur la neige et la glace. Heureusement, il est facile de maintenir une pression correcte des pneus. Tout ce que vous avez à faire est de vous rendre à votre station-service locale et d’acheter une bouteille de jauge de pression de gonflage des pneus. Une fois que vous aurez fait cela, vous pourrez facilement vérifier la pression de vos pneus sur une base régulière.

Révision de voiture : quand et à quel prix ?

Votre voiture peut fonctionner et être performant pendant un certain temps. Toutefois, une révision de voiture d est indispensable, et ce, de façon régulière. Cet article vous informe sur la fréquence et le prix d’une révision pour la maintenir en état de rouler.

Qu’est-ce qu’une révision de voiture ?

La révision de voiture est un programme d’entretien préconisé par le constructeur. C’est une étape essentielle et importante pour son bon fonctionnement.

Il s’agit de contrôler la bonne marche du véhicule et de tous ses composants. Une révision de voiture concerne ainsi le moteur, les équipements électriques, les pneus, les niveaux des divers liquides.

Pourquoi doit-on faire une révision de voiture ?

La révision vise à maintenir la performance d’un véhicule, à en préserver la durabilité, et à garantir votre sécurité au cours de la conduite.

L’absence de révision d’une voiture n’est sanctionnée par aucune loi, mais faites-la pour assurer votre sécurité en route, prévenir les éventuelles pannes futures, changer à l’avance les pièces d’usure et ainsi, éviter les dépenses imprévues occasionnées par des dysfonctionnements graves.

Quand faut-il effectuer une révision de voiture ?

Lors de l’achat d’un véhicule, le constructeur fournit un carnet d’entretien qui indique quand votre voiture doit faire l’objet d’une révision.

En général, un véhicule Diesel doit être révisé après avoir roulé tous les 20 000 km et une voiture à essence tous les 15 000 km. Consultez le carnet d’entretien pour avoir une idée précise du moment où votre voiture doit être révisée.

En principe, une révision intermédiaire se fait tous les ans et une révision générale tous les 2 ans.

Cependant, chaque voiture comporte un témoin d’entretien périodique, et le vôtre signalera le moment où vous devez agir.

Par ailleurs, certains signes peuvent indiquer la nécessité d’une révision de la voiture.

L’échappement de fumée, par exemple, qu’elle soit blanche, noire ou bleue, veut dire qu’il est temps de faire réviser votre voiture.

Si vous constatez aussi une surconsommation d’huile, la révision s’impose.

Combien coûte une révision de voiture ?

Choisissez bien le prestataire à qui vous allez confier votre voiture pour une révision. Vous avez plusieurs options : soit vous le faites faire par un garage indépendant, soit par un centre auto, soit chez le concessionnaire.

Le coût de la révision est fonction du constructeur, du modèle de la voiture et du prestataire. Un autre paramètre à prendre en compte est le fait qu’un forfait de révision existe dans certains garages.

N’hésitez pas à demander des devis et à les comparer avant de vous décider.

A titre indicatif, une révision intermédiaire coûte environ 79 €.

Celle-ci consiste à une vidange et un remplacement d’huile moteur, un changement de filtre à huile, un contrôle de l’éclairage, des disques, des plaquettes, des suspensions, des rotules, des roulements et du liquide de refroidissement.

Une révision doit se terminer par une remise à zéro du témoin d’entretien.

Quant à la révision générale, la fourchette de prix est entre 150 et 250 €. Vous profitez en plus du changement du filtre à air, du filtre à huile, du filtre à gas-oil pour les Diesels et des bougies d’allumage pour les voitures à essence.

Comptez en sus le prix des pièces à changer.

Qui peut effectuer une révision de voiture ?

Analysez et comparez les tarifs. Tenez compte du rapport entre qualité de travail et prix. En plus de ce bon rapport qualité-prix, le garage de la Malmaison met à votre disposition une forte expérience, des techniciens compétents, un professionnalisme hors pair et une bonne réactivité pour exécuter la révision de votre voiture dans les plus brefs délais. Tout cela à des tarifs abordables. N’hésitez pas si vous êtes dans les environs de Payns.

Caméras de recul sans fil : Auto-Vox TD2, Beeper H2Wifi ou Garmin BC30 ?

Chaque année, le nombre d’automobilistes augmente considérablement. L’une des conséquences de cette hausse est que nous avons de plus en plus de mal à effectuer des manœuvres avec nos véhicules. Heureusement, les constructeurs automobiles ont inventé un dispositif pour nous aider à nous garer plus facilement. Il s’agit de la caméra de recul. Elle améliore notre visibilité sur ce qui se passe à l’arrière. Ce dispositif est devenu indispensable aujourd’hui. De nombreuses marques se disputent le marché des caméras de recul. Dans cet article, nous allons faire une comparaison entre trois appareils de différentes marques : Auto-Vox TD2, Beeper H2Wifi et Garmin BC30.

Auto-Vox TD2

Auto-Vox TD2 est une caméra de voiture numérique de très bonne qualité. Constituée d’un émetteur intégré et d’une caméra exclusive de grand-angle, rendant la transmission numérique et le signal stable, sans interférence, l’appareil offre une excellente vision nocturne. L’Auto-Vox TD2 est très facile à installer et à utiliser. L’écran est alimenté via le câble de l’allume-cigare. Celle-ci fonctionne automatiquement lorsque les feux arrière sont allumés. Cette caméra est très appréciée des automobilistes, car en plus d’être étanche, elle affiche une très bonne résistance à la haute température. En effet, ce dispositif peut fonctionner sous une température variant entre –4 et 149° C. Ce qui vous permet de laver votre voiture sans vous inquiéter. Grâce à un ensemble de 5 lentilles en verre, cet appareil offre une image claire, même dans un environnement nocturne avec un éclairage de 0,1 lumen. Par ailleurs, grâce à son écran LCD de 4,3 pouces, vous aurez une image parfaite en temps réel. Et pour finir, l’appareil est proposé à un prix accessible à tous.

Beeper H2Wifi

Le kit caméra de recul Beeper H2Wifi offre une très bonne alternative pour ceux qui souhaitent installer une caméra de recul sans fil sur leur véhicule. L’appareil est composé de 3 principaux éléments : une caméra wifi dotée d’une antenne sur étrier, un câble d’alimentation, ainsi qu’un adhésif de fixation. Vous l’aurez compris, la Beeper H2wifi ne dispose pas d’écran. C’est à partir de votre smartphone ou de votre tablette que vous regarderez l’image. Celle-ci est transmise par une application 100 % universelle, compatible iOS et Android. Concernant sa taille, il s’agit d’un appareil de petit gabarit. Les dimensions de la camera sont de 23 X 46 X 28 X 41 mm.

Par ailleurs, ce dispositif dispose de nombreuses fonctionnalités : enregistrement de la zone de recul, fonction rétroviseur électronique, activation intelligente, etc. Ce qui le rend encore plus pratique et plus facile à utiliser.

Garmin BC30

Effectuez vos manœuvres en toute sécurité avec la caméra de recul sans fil Garmin BC30. Robuste et fonctionnel, cet appareil a été spécialement conçu pour les conducteurs qui utilisent déjà un GPS et qui souhaitent ajouter une caméra de recul, sans ajouter un autre écran sur le tableau de bord. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle ce dispositif fonctionne avec la plupart des gammes de GPS les plus utilisés par les automobilistes : Camper, Nüvi ou encore Drive. C’est un appareil très performant. En effet, en plus d’offrir une vision nocturne de très bonne qualité, il est capable de supporter les conditions météorologiques les plus difficiles. En outre, il permet l’utilisation de 4 caméras simultanées. Toutefois, afin que vous puissiez profiter pleinement de ses fonctionnalités, il est recommandé de faire installer l’appareil par un professionnel. L’idéal, c’est de vous rendre chez votre concessionnaire.

Voilà, vous venez de voir les principales caractéristiques et avantages des 3 appareils. À vous maintenant de choisir lequel répond le mieux à vos besoins.

Système de climatisation automobile : comment le diagnostiquer ?

Lorsque vous roulez en voiture par une journée chaude et que le climatiseur ne marche pas, cela peut devenir stressant, inconfortable, voire même dangereux. Toutefois, sachez que le fonctionnement de la climatisation n’est pas vraiment difficile. Quelques gestes simples peuvent vous aider pour la réparer, et même si vous devez emmener votre voiture dans un garage, si vous savez déjà pourquoi votre climatisation est en panne, vous risquez moins de payer une somme importante pour la réparation. Alors, comment savoir si votre climatisation fonctionne correctement ? Suivez le guide !

Quelques astuces pour diagnostiquer la climatisation de votre véhicule

Voici quelques gestes simples qui vous permettront de vérifier si votre climatisation est en bon état :

  • Commencez par démarrer le moteur et ensuite, mettez la climatisation au maximum : en effet, le climatiseur ne pourra pas fonctionner correctement si le véhicule ne roule pas. Vous sentirez de l’air frais soufflant par les bouches centrales du tableau de bord si le ventilateur fonctionne ;
  • Ouvrez votre capot et regardez si le compresseur de climatisation marche : le compresseur est la pièce entraînée par une courroie qui est dotée d’un embrayage, à côté de l’amortisseur. Il est équipé d’une poulie et c’est ce dernier qui tourne lorsque le compresseur fonctionne. À noter seulement qu’il est normal que l’embrayage du compresseur se désactive et se réactive régulièrement ;
  • Vérifiez la pression de l’air : réglez la soufflerie de faible à forte. Si la pression est faible, mais que l’air est froid, il se peut que le filtre du système soit défectueux. Il arrive également que c’est la soufflerie qui soit endommagée ;
  • Vérifiez la température de l’air : s’il est légèrement froid et constant, vous avez sûrement un problème avec votre radiateur. Il se peut aussi que le filtre ait été obstrué et qu’il n’y ait plus assez de pression. Si vous n’arrivez pas à avoir de l’air frais, vous avez probablement aussi un problème de ventilateur de refroidissement ;
  • Écoutez s’il n’y a pas de bruits dans le système de climatisation : les bruits émis par le climatiseur peuvent signifier plusieurs choses. Si vous entendez un cliquetis provenant du compresseur de climatisation, cela veut dire que le compresseur commence à s’user en raison d’une utilisation normale. Par ailleurs, si vous entendez un crissement ou un grincement comme celui d’une plaquette de frein abîmé, il est fort probable que les roulements de la poulie du compresseur soient défectueux. Dans ce cas précis, la meilleure solution est de le remplacer chez un professionnel de la climatisation comme NF Pro Services.. En effet, ils ne feront qu’empirer et peuvent affecter d’autres pièces si vous continuez à les utiliser.

Que faire si la climatisation ne fonctionne pas correctement ?

La première chose à faire quand la climatisation ne marche pas est de vérifier les fusibles. Vous pouvez les trouver soit sous le capot, soit dans la zone des pieds du chauffeur. En effet, c’est cette pièce qui est généralement la principale raison de la panne. Si vous trouvez que tout fonctionne, il faudra examiner le filtre à air. Vérifiez s’il n’y a pas de saletés ou de débris à l’intérieur. Vous devez également déterminer s’il n’est pas obstrué, car cela engendrera une perte de pression d’air. Si c’est le cas, il faudra le remplacer.

En outre, il est aussi conseillé de vérifier si le moteur de la soufflerie fonctionne normalement. Parfois, des rongeurs s’introduisent dans les tuyaux de ventilation et le moteur ne peut plus fonctionner. Si vous ne constatez aucun problème à ce niveau, et que le climatiseur ne marche pas, il faudra faire appel à des professionnels de la climatisation. Ils disposent des matériels adéquats pour faire un diagnostic plus approfondi de votre véhicule.

FAQ sur contrôle des appareils de levage

Le bon fonctionnement des appareils de levage ne dépend pas des obligations réglementaires, mais celles-ci s’avèrent être une technique de prévention des accidents et des mauvaises surprises. Ces obligations réglementaires imposent un contrôle périodique afin de vérifier le bon état de conservation de ces appareils. Toutefois, les enjeux de ce contrôle ne sont pas forcément communiqués, ce qui fait que seuls les utilisateurs de ces appareils les connaissent. Voici donc une foire aux questions.

Que dit la loi ?

Charges lourdes ou non, les appareils de levage ne sont pas vraiment à l’abri des accidents. Mais les autorités ont toujours fait référence aux appareils qui sont soumis à des formes énormes, dont les matériaux de construction. L’article R. 4323-23 du Code du travail, l’Arrêté du 1er mars 2004 et les Obligations générales de sécurité définies à l’article L. 4121-1 du Code du Travail en France, réglementent les inspections régulières et récurrentes des appareils de levage et des systèmes de grue.

Pourquoi y a-t-il une obligation légale d’inspecter ces appareils ?

Les appareils de levage doivent être pratiquement irréprochables et fiables afin que les utilisateurs puissent travailler sans risque. C’est ainsi la meilleure solution que la loi a trouvé. L’article mentionné ci-dessus vise à éliminer tout risque professionnel pour tous les acteurs qui travaillent avec ou à proximité de ces engins.

Si la loi ne stipule rien, le contrôle est-il toujours nécessaire ?

En fin de compte, la loi n’est juste qu’une formalité. En vrai, les expérimentés du domaine affirment qu’il a toujours été nécessaire de faire des tests, des contrôles ainsi que toutes sortes d’inspection pour pouvoir travailler en toute sécurité. Ce qui veut dire, pour des raisons de sécurité, qu’une personne consciente doit avoir le réflexe de faire contrôler ses machines.

Y a-t-il des appareils de levage qui ne sont pas soumis à une inspection obligatoire ?

La loi a également établi une liste d’appareils de levage ne nécessitant pas une inspection. Les basculeurs associés à une autre machine, les transpalettes, les engins spécifiques pour fêtes foraines et pour parc d’attraction, les équilibreurs dont la charge est fixée de manière permanente à l’appareil, toutes ces machines ne font pas l’objet d’un contrôle.

Quels sont en général les appareils qui nécessitent un contrôle ?

La liste est longue. Il existe de multiples appareils de levage dont le contrôle de la part des autorités est,fortement recommandé. L’article 2 de l’arrêté a établi une liste des équipements de travail définis comme appareils de levage nécessitant une inspection, à noter tout type de grue, les tracteurs poseurs de canalisation, les engins de terrassement, les transstockeurs avec conducteur embarqué.

Quand les contrôles doivent-ils avoir lieu ?

En général, les tests doivent avoir lieu le jour de la mise en service, avant les travaux proprement dits. Par contre, les grues et les palans qui sont fournis par un fabricant disposant d’un essai de type ou de conception existant ou encore d’une déclaration de conformité de l’Union Européenne ne doivent pas être testés avant leur première utilisation. Pour le reste, le règlement est strict, les essais sont obligatoires avant la première utilisation.

Qui sont les autorités compétentes autorisées à faire des contrôles ?

Les personnes autorisés à se charger des contrôles peuvent s’agir d’une personne qualifiée interne à l’entreprise ou bien d’un organisme tiers. Il existe également des organismes à qui les entreprises peuvent faire appel pour faire le contrôle de leurs engins. D’ailleurs, l’intervention de ces organismes est obligatoire pour certains cas. L’article mentionné ci-dessus n’est juste qu’une sélection. Il existe un bon nombre de lois qui régissent le fonctionnement de ces types d’engins.